Bonjour

qui pourrait mettre a ma place cette video tres informative ( je n'y parviens pas)

Lyme la grande imitatrice recherche car le lien colle pas

je vous remercie et suis disponible pour repondre sur Lyme

Catherine

Vues : 388

Y répondre

Réponses à cette discussion

Lyme la grande imitatrice

Merci :-)

c'est un film que tous devraient voir

promenons nous dans les bois...
Je l'ai attrapé en foret de Rambouillet

Vivant entourée d'aminaux, je n'aimais pas les tiques que j'assimilais à des "vampires" (ils se nourrissent du sang qu'ils sucent) et dont la piqure/morsure sur nos animaux de compagnie entraine (1 cas sur 2 !!!) la pyroplasmose, maladie redoutable provoquée par un parasite introduit dans le système sanguin du chien par la piqûre d'une tique.

Un traitement précoce est efficace mais en l'absence de prise en charge, ce trouble est mortel. Les tiques sévissent principalement du printemps à l'automne, néanmoins dans le sud où les hivers sont doux, elles perdurent tout au long de l'année.

Les dérèglements climatiques, les hivers "doux" dont nous "profittons sont "la plaie" pour nos animaux et vétérinaires qui deviennent souvent impuissants face aux moyens possibles pour éviter celle-ci : les colliers, pipettes, etc...  anti-tiques sont de - en moins efficaces  (tout comme le deviennent les antibiotiques classiques face aux "bactéries/infectieux").

Depuis des années, je surveille, inspecte avec grande attention tous les animaux que j'ai la joie de promener dans la nature.

Lorsqu'une tique s'accrochait à une partie de mon corps, je l'arrachais (avec une pince spéciale) avec dégout.. et passais à autre chose... sans penser que je pouvais être moi-aussi en danger...

...jusqu'à ce qu'un de mes amis soit piqué par une tique, à son insu,  lors d'une promenade dans les champs)  (celle-ci s'est cramponnée à son cuir chevelu sans qu'il s'en aperçoive tout de suite,... et commence à tomber malade... de plus en plus... de plus en plus gravement...

.... La galère a commencé pour lui, comme indiqué sur la vidéo ci-dessus....

La maladie de Lyme

Borrelia burgdorferi, l'un des trois variants connus de la bactérie parasite qui cause la maladie de Lyme.Les borrelia ont une forme serpentine et spiralée caractéristique, d'où leur nom de spirochètes.

La maladie de Lyme (ou « borréliose de Lyme »), est une maladie bactérienne (zoonose et parasitose) qui touche l'homme et de nombreux animaux. La bactérie responsable de l'infection est une borrélie, et plus précisément Borrelia burgdorferi, La maladie est caractérisée par une grande diversité (génétique, épidémiologique, clinique et diagnostique) car multiviscérale (pouvant affecter divers organes) et multisystémique (pouvant toucher divers systèmes).

Elle évolue sur plusieurs années ou décennies, en passant par trois stades (ces stades étant théoriques, car en réalité plus ou moins différenciés, parfois entrecoupés de périodes de latence ; ils peuvent se chevaucher pour certains symptômes).

Non soignée et sans guérison spontanée au premier stade, après une éventuelle phase dormante, cette maladie peut à terme directement ou indirectement affecter la plupart des organes humains, de manière aiguë et/ou chronique avec des effets différents selon les organes et les patients, et finalement conduire à des handicaps physiques et mentaux. Des séquelles et rechutes sont possibles.

Elle est classée parmi les « borrélioses » parce qu'induite par des bactéries du genre Borrelia et parmi les « maladies à tique » car transmise (exclusivement ou presque, semble-t-il) par des morsures de tiques.

Mâle (petit) et femelle de la tique Ixodes ricinus, l'une des espèces
qui peuvent transmettre cette maladie par leur morsure.

C'est l'une des deux grandes formes de borréliose (maladies infectieuses bactériennes véhiculées et transmises à l’homme par les tiques ou des poux de corps) ; les autres étant les borrélioses tropicales.

Pour des raisons encore mal comprises, elle est en plein développement, notamment en Europe, dans l'est et l'ouest des États-Unis et semble-t-il de façon moindre en Alaska et au Canada. Présente dans 65 pays, elle est devenue la plus fréquente de toutes les maladies vectorielles transmises à l'Homme dans l'hémisphère nord. Selon les CDC, elle a en 2009 dépassé le VIH en incidence et elle est la 7e maladie la plus déclarée aux États-Unis où, autrefois cantonnée au nord-est, elle continue à gagner du terrain partout. En 2010, 9 États du Nord ont déclaré 66 % des cas, les 34 % restants étant déclarés dans le reste du pays où l'augmentation du nombre de cas a été de 10 % en deux ans (2008-2010).

La maladie de Lyme (ou Borréliose de Lyme) a aussi été antérieurement nommée « érythème chronique migrant de Lipschutz » ou « méningo-radiculite de Garin et Bujadoux ».

Les borrélioses existent sans doute depuis longtemps, mais la maladie de Lyme, en tant que telle, tire son nom de la ville de Lyme (Connecticut)  où elle a pour la 1refois été suspectée vers 1975.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Lyme

Définition de la "maladie de Lyme"

La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse transmise à l'homme par un vecteur : une tique dure du genre Ixodes.

Historique

Ce n'est qu'en 1982 aux Etats-Unis qu'une étiologie infectieuse a été attribuée aux nombreux cas d'arthrite observés quelques années plus tôt dans la région de Lyme, dans le Connecticut.
Willy Burgdorfer découvrait la présence de la bactérie responsable, le spirochète Borrelia Burgdorferi, dans le tube digestif d'une tique.


Le vecteur

Il existe plusieurs espèces d'Ixodes vecteurs.
En France, Ixodes ricinus est la tique qui infeste le plus fréquemment les humains.
Selon la lattitude les biotopes dans lesquels on trouve Ixodus Ricinus varie : prairies en Irlande, forêt en Europe continentale, montagnes en Afrique du Nord.
En Europe continentale on peut accidentellement rencontrer des Ixodes Ricinus en milieu ouvert.

Agent infectieux

Le genre Borrelia est une bactérie de forme hélicoïdale qui comporte une vingtaine d'espèces, toutes transmises par des arthropodes vecteurs (poux, tiques, etc.).

Trois espèces de bactéries responsables de la maladie de Lyme, co-existant en Europe, ont été décrites à l'Institut Pasteur, dans l'Unité de Bactériologie Moléculaire et Médicale.
Elles semblent provoquer des manifestations cliniques différentes chez l'homme : Borrelia burgdorferi sensu stricto (seule espèce présente aux Etats-Unis) entraîne préférentiellement des arthrites, Borrelia garinii est plutôt associée à des symptômes neurologiques et Borrelia afzelii à des manifestations cutanées.
Seules trois espèces sont reconnues pathogènes, mais beaucoup de génoespèces de borrélies ont été décrites à l'Institut Pasteur dont peu ont été reconnues comme espèce.

Le réservoir de Borrelia burgdorferi est très vaste : il est constitué de mammifères sauvages (rongeurs, cervidés), d'oiseaux, d'animaux domestiques (chiens, chevaux, bétail) et de tique (transmission transovarienne possible).
L'Homme est un hôte accidentel, contaminé par la morsure de tiques infectées.

Epidémiologie

La borréliose de Lyme apparaît aujourd'hui comme la maladie à vecteur la plus fréquente dans l'hémisphère Nord (de la partie la plus occidentale de l'Europe au Japon, et de la Scandinavie à l'Afrique du Nord).
D'après certaines études, 60 % à 90 % des tiques seraient porteuses de la bactérie en certains endroits, mais la plupart des études montrent des prévalences plus faible (cf. EUCALB).

Aux Etats-Unis, où 90% des cas sont recensés dans les états de la côte Est, près de 10 000 cas sont signalés chaque année.
En France l'incidence moyenne serait, selon une étude faite à partir d'un réseau de médecins sentinelles, de 16,5 pour 100.000 (Dournon et coll.1989).
En Belgique, on décrit plus de 500 nouveaux cas de borréliose caractérisée chaque année (Godfroid et al., 1995).

Les taux d'incidence en Europe semblent présenter un gradient croissant d'ouest en est, bien que des poches de forte endémie puissent s'observer dans des régions de faible ou moyenne endémie, ainsi en France 40 cas pour 100.000 habitants ont été observés dans le Berry-Sud (Christian et coll.1996).

Symptômes

Les manifestations cliniques

1 - Manifestation primaire 
Au stade primaire survient une lésion cutanée, 3 à 30 jours après la morsure, l'érythème migrant chronique de Lipschutz (EMC). C'est une lésion annulaire, non inflammatoire, peu ou pas prurigineuse, centrée par le point de piqûre, plus claire dans la partie interne qu'en bordure et qui évolue de façon centrifuge, pouvant atteindre jusqu'à 10 cm de diamètre.
Cet EMC se voit dans 50% des cas. Il disparaît spontanément, sans traitement, après 3 à 4 semaines. Asthénie, fébricule (petite fièvre), céphalées ou myalgies (douleurs musculaires) peuvent survenir lors de cette phase.

2 - Manifestations secondaires

Troubles neurologiques : Méningite lymphocytaire, parfois isolée ou associée à :
- Douleurs radiculaires
- Troubles de la sensibilité
- Atteinte des nerfs périphériques et crâniens (syndrome de Garin-Bujadoux-Bannwarth)
Troubles Cardiaques :
- Troubles de la conduction
- Péricardite
Troubles articulaires :
- Oligoarthrite régressive

3 - Manifestations tertiaires
Le stade tertiaire qui peut survenir 10 ans après la morsure, regroupe des lésions rhumatologiques, dermatologiques et neurologiques :
- Encéphalomyélite progressive
- Dermatite chronique atrophiante
- Arthrite chronique destructive

Traitement

Le traitement consiste à absorber des antibiotiques : Il est parfois nécessaire d'intervenir chirurgicalement sur les articulations atteintes.
Une fois identifiée, et en dehors des cas d'atteinte neurologique ou cardiaque justifiant une hospitalisation, sous traitement adapté, la maladie de Lyme reste bénigne.

Vaccin

Le vaccin, commercialisé en 1999 aux Etats-Unis par développé par la firme SmithKline Beecham, ne protège que contre la seule espèce pathogène présente aux Etats-Unis, B.burgdorferi, et pas contre les deux autres qui circulent en Europe, I.garinii et I.afzelii.
Son administration ne concerne que les personnes entre 15 et 70 ans et son efficacité (85%) n'est acquise qu'après la troisième injection (les deux premières se font à un mois d'intervalle, la troisième 12 mois après la première).
Un vaccin susceptible de protéger les européens, qui devra être efficace contre les trois espèces qui les menacent, est en cours d'investigation.

Prévention - conseils aux patients

Les tiques se trouvent sur les herbes ou dans les arbres et s'accrochent sur un hôte potentiel quand elles sentent sa présence. Dès qu'elles se trouvent sur la peau, elles fixent leurs machoires et commencent un repas de sang. La période de contamination est de mai à octobre. La larve, la nymphe et l'adulte peuvent contaminer l'homme.

-
 Précautions à prendre pour éviter d'être contaminé :
Il est conseillé au cours de promenades en forêts ou dans les champs :
- de porter des vêtements longs, des chaussures fermées pour éviter que les tiques se fixent sur la peau.
- de porter des vêtements clairs pour localiser les tiques plus facilement
- d'utiliser des répulsifs
- au retour de se débarrasser rapidement des tiques fixées à la peau et se trouvant sur les vêtements.

Comment extraire les tiques si vous en trouvez :

Le risque de contamination est plus grand à partir de 12 heures de contact avec le tique, il est donc essentiel de le retirer le plus tôt possible.
La tique doit être extraite à l'aide d'une pince à épiler en évitant de l'écraser, ce qui augmenterait les risques de contamination.
Il a été déconseillé d'appliquer tout produit (éther, pétrole,&) qui risquait de faire régurgiter la tique et d'accroître ainsi le risque d'infection, bien qu'une étude récente en Allemagne ait montré que l'application de produit n'aurait aucune influence sur le risque d'infection par B. Burgdorferi (O. Kahl).

- aller consulter si vous avez une auréole rouge (ou érythème migrant) qui évolue, même si vous n'avez pas vu de tique à cet endroit.

Plus sur : http://www.caducee.net/DossierSpecialises/infection/lyme/lyme2.asp

Source : http://www.caducee.net/DossierSpecialises/infection/lyme/lyme2.asp

Bonjour

oui je connais bien puisque j'ai attrapé LYME comme beaucoup sans aucun symptôme, j'ai simplement retiré une lymphe pas plus grande qu'un grain de sesame

pas de bouton, érythème migrant fievre etc rien

sauf une multitude de symptômes qui se développent au cours des années

un bon lien:http://www.paul-ferris.fr/Paul_Ferris/Maladie_de_Lyme.html

http://francelyme.fr/soigner-lyme/

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/lyme-le-questionnaire-symp...

Je pense que cet ouvrage, tout comme celui de Judith Albertat (« Mon Parcours pour Retrouver la Santé » Editions Thierry Souccar : http://www.thierrysouccar.com/sante/livre/maladie-de-lyme-mon-parco...) constitue une source d’information très riche pour tout malade, particulièrement ceux qui viennent de recevoir le diagnostic.

 

Je trouve aussi le livre du Dr Horowitz très utile pour ceux qui, comme moi, sont en train de suivre un traitement, et enfin, je pense que ce livre peut s’avérer très utile également pour les médecins, en particulier les médecins généralistes qui sont les premiers à être consultés lors de la survenue des symptômes…

 

Voici le questionnaire utilisé par le Dr Horowitz pour aider au diagnostic de la maladie

 

SECTION 1: SCORE SUR LA FREQUENCE DES SYMPTOMES

 

 

0 Absence                2 Modéré

1 Leger                     3 Sévère

 

 

  1. Fièvre inexpliquée, sueurs, frissons, bouffée de chaleur

 

  1.  Perte ou prise de poids inexpliquée

 

  1. Fatigue, épuisement

 

  1. Perte de cheveux inexpliquée

 

  1. Ganglions enflés

 

  1. Gorge irritée

 

  1. Douleur pelvienne ou testiculaire

 

  1. Irrégularité menstruelle inexpliquée

 

  1. Douleur aux seins inexpliquée

 

  1. Vessie irritable ou dysfonctionnement de la vessie

 

  1. Dysfonction sexuelle ou perte du désir sexuel

 

  1. Maux d’estomac

 

  1. Dysfonction intestinale (constipation ou diarrhée)

 

  1. Douleur dans la poitrine ou douleur aux côtes

 

  1. Essoufflement, manque d’air ou toux

 

  1. Palpitations, pouls irregulier, bloc cardiaque

 

  1. Antécédents de souffle cardiaque et prolapsus valvulaire

 

  1. Douleur ou gonflement des articulations

 

  1. Raideur de la nuque ou du dos

 

  1. Douleur musculaire ou crampes

 

  1. Contraction des muscles du visage ou d’autres muscles du corps

 

  1. Maux de tête

 

  1. Nuque raide

 

  1. Fourmillement, engourdissement, sensation de brûlure ou douleur lancinante

 

  1. Paralysie faciale (Paralysie de Bell)

 

  1. Yeux/Vue trouble ou double

 

  1. Oreilles/ouïe: bourdonnements, acouphènes, mal aux Oreilles

 

  1. Augmentation des symptômes lies au mal des transports, vertiges

 

  1. Etourdissements, perte d’équilibre, difficulté à marcher

 

  1. Tremblements

 

  1. Confusion, difficultés à réfléchir

 

  1. Difficultés pour se concentrer ou pour lire

 

  1. Oublis, déficience de mémoire à court terme

 

  1. Désorientation: se perdre facilement, ou aller aux mauvais endroits

 

  1. Difficulté pour parler ou écrire

 

  1. Sautes d’huemeur, irritabilité, dépression

 

  1. Troubles du sommeil: trop dormir, ou pas assez, réveil avant l’heure

 

  1. Symptômes exacerbés lors de la consommation d’alcool

 

Additionnez les points obtenus dans la section 1. Voici votre premier résultat

 

Score:_____

 

 

Un grand merci au Dr Horowitz pour

 

 

SECTION 2: LES SYMPTOMES LES PLUS FREQUENTS DE LA MALADIE DE LYME

Si vous avez noté avec un 3 les symptômes suivants, vous pouvez ajouter 5 points au résultat final, si vous avez remarqué les symptômes suivants:

 

Þ   Fatigue

Þ   Oublis, déficience de mémoire à court terme

Þ   Douleur ou inflammation aux articulations

Þ   Fourmillement, engourdissment, sensation de brûlure ou douleur lancinante

Þ   Troubles du sommeil, trop dormir ou pas assez ou réveil avant l’heure

 

 

Score: _____

 

SECCION 3 – SCORE SUR L’INCIDENCE DE LA MALADIE DE LYME

 

Faites maintenant un cercle sur chaque affirmation qui correspond à votre situation:

 

1-    Vous avez eu une piqûre de tique sans érythème ni symptômes grippaux. 3 Points.

 

2-    Vous avez eu une piqûre de tique, vous avez développé un érythème migrant ou bien tout autre type de éruption/piqûre, suivi des symptômes grippaux. 5 points

 

3-    Vous avez un member de votre famille qui a reçu un diagnostic de maladie de Lyme et/ou toute autre maladie vectorielle. 1 point.

 

4-    Vous habitez dans une région considérée comme endémique. 2 points.

 

5-    Vous avez des douleurs musculaires migratoires. 4 points.

 

6-    Vous avez des douleurs articulaires migratoires. 4 points.

 

7-     Vous avez une sensation de picotement, brûlure, engourdissement qui est migratoire et qui apparait et disparait et revient de temps en temps. 4 points

 

8-    Vous avez reçu un diagnostic de syndrome de fatigue chronique ou fibromyalgie. 3 points.

 

9-    Vous avez reçu un diagnostic de maladie auto-immune (lupus, SEP, polyarthrite rhumatoïde) ou bien un trouble auto immun non spécifique. 3 points.

 

10-Vous avez eu un résultat positif pour la maladie de Lyme (par méthode IFA, ELISA, Western Blot, PCR et/ou culture de Borrelia). 5 points.



Santorine57 a dit :

Définition de la "maladie de Lyme"

La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse transmise à l'homme par un vecteur : une tique dure du genre Ixodes.

Historique

Ce n'est qu'en 1982 aux Etats-Unis qu'une étiologie infectieuse a été attribuée aux nombreux cas d'arthrite observés quelques années plus tôt dans la région de Lyme, dans le Connecticut.
Willy Burgdorfer découvrait la présence de la bactérie responsable, le spirochète Borrelia Burgdorferi, dans le tube digestif d'une tique.


Le vecteur

Il existe plusieurs espèces d'Ixodes vecteurs.
En France, Ixodes ricinus est la tique qui infeste le plus fréquemment les humains.
Selon la lattitude les biotopes dans lesquels on trouve Ixodus Ricinus varie : prairies en Irlande, forêt en Europe continentale, montagnes en Afrique du Nord.
En Europe continentale on peut accidentellement rencontrer des Ixodes Ricinus en milieu ouvert.

Agent infectieux

Le genre Borrelia est une bactérie de forme hélicoïdale qui comporte une vingtaine d'espèces, toutes transmises par des arthropodes vecteurs (poux, tiques, etc.).

Trois espèces de bactéries responsables de la maladie de Lyme, co-existant en Europe, ont été décrites à l'Institut Pasteur, dans l'Unité de Bactériologie Moléculaire et Médicale.
Elles semblent provoquer des manifestations cliniques différentes chez l'homme : Borrelia burgdorferi sensu stricto (seule espèce présente aux Etats-Unis) entraîne préférentiellement des arthrites, Borrelia garinii est plutôt associée à des symptômes neurologiques et Borrelia afzelii à des manifestations cutanées.
Seules trois espèces sont reconnues pathogènes, mais beaucoup de génoespèces de borrélies ont été décrites à l'Institut Pasteur dont peu ont été reconnues comme espèce.

Le réservoir de Borrelia burgdorferi est très vaste : il est constitué de mammifères sauvages (rongeurs, cervidés), d'oiseaux, d'animaux domestiques (chiens, chevaux, bétail) et de tique (transmission transovarienne possible).
L'Homme est un hôte accidentel, contaminé par la morsure de tiques infectées.

Epidémiologie

La borréliose de Lyme apparaît aujourd'hui comme la maladie à vecteur la plus fréquente dans l'hémisphère Nord (de la partie la plus occidentale de l'Europe au Japon, et de la Scandinavie à l'Afrique du Nord).
D'après certaines études, 60 % à 90 % des tiques seraient porteuses de la bactérie en certains endroits, mais la plupart des études montrent des prévalences plus faible (cf. EUCALB).

Aux Etats-Unis, où 90% des cas sont recensés dans les états de la côte Est, près de 10 000 cas sont signalés chaque année.
En France l'incidence moyenne serait, selon une étude faite à partir d'un réseau de médecins sentinelles, de 16,5 pour 100.000 (Dournon et coll.1989).
En Belgique, on décrit plus de 500 nouveaux cas de borréliose caractérisée chaque année (Godfroid et al., 1995).

Les taux d'incidence en Europe semblent présenter un gradient croissant d'ouest en est, bien que des poches de forte endémie puissent s'observer dans des régions de faible ou moyenne endémie, ainsi en France 40 cas pour 100.000 habitants ont été observés dans le Berry-Sud (Christian et coll.1996).

Symptômes

Les manifestations cliniques

1 - Manifestation primaire 
Au stade primaire survient une lésion cutanée, 3 à 30 jours après la morsure, l'érythème migrant chronique de Lipschutz (EMC). C'est une lésion annulaire, non inflammatoire, peu ou pas prurigineuse, centrée par le point de piqûre, plus claire dans la partie interne qu'en bordure et qui évolue de façon centrifuge, pouvant atteindre jusqu'à 10 cm de diamètre.
Cet EMC se voit dans 50% des cas. Il disparaît spontanément, sans traitement, après 3 à 4 semaines. Asthénie, fébricule (petite fièvre), céphalées ou myalgies (douleurs musculaires) peuvent survenir lors de cette phase.

2 - Manifestations secondaires

Troubles neurologiques : Méningite lymphocytaire, parfois isolée ou associée à :
- Douleurs radiculaires
- Troubles de la sensibilité
- Atteinte des nerfs périphériques et crâniens (syndrome de Garin-Bujadoux-Bannwarth)
Troubles Cardiaques :
- Troubles de la conduction
- Péricardite
Troubles articulaires :
- Oligoarthrite régressive

3 - Manifestations tertiaires
Le stade tertiaire qui peut survenir 10 ans après la morsure, regroupe des lésions rhumatologiques, dermatologiques et neurologiques :
- Encéphalomyélite progressive
- Dermatite chronique atrophiante
- Arthrite chronique destructive

Traitement

Le traitement consiste à absorber des antibiotiques : Il est parfois nécessaire d'intervenir chirurgicalement sur les articulations atteintes.
Une fois identifiée, et en dehors des cas d'atteinte neurologique ou cardiaque justifiant une hospitalisation, sous traitement adapté, la maladie de Lyme reste bénigne.

Vaccin

Le vaccin, commercialisé en 1999 aux Etats-Unis par développé par la firme SmithKline Beecham, ne protège que contre la seule espèce pathogène présente aux Etats-Unis, B.burgdorferi, et pas contre les deux autres qui circulent en Europe, I.garinii et I.afzelii.
Son administration ne concerne que les personnes entre 15 et 70 ans et son efficacité (85%) n'est acquise qu'après la troisième injection (les deux premières se font à un mois d'intervalle, la troisième 12 mois après la première).
Un vaccin susceptible de protéger les européens, qui devra être efficace contre les trois espèces qui les menacent, est en cours d'investigation.

Prévention - conseils aux patients

Les tiques se trouvent sur les herbes ou dans les arbres et s'accrochent sur un hôte potentiel quand elles sentent sa présence. Dès qu'elles se trouvent sur la peau, elles fixent leurs machoires et commencent un repas de sang. La période de contamination est de mai à octobre. La larve, la nymphe et l'adulte peuvent contaminer l'homme.

-
 Précautions à prendre pour éviter d'être contaminé :
Il est conseillé au cours de promenades en forêts ou dans les champs :
- de porter des vêtements longs, des chaussures fermées pour éviter que les tiques se fixent sur la peau.
- de porter des vêtements clairs pour localiser les tiques plus facilement
- d'utiliser des répulsifs
- au retour de se débarrasser rapidement des tiques fixées à la peau et se trouvant sur les vêtements.

Comment extraire les tiques si vous en trouvez :

Le risque de contamination est plus grand à partir de 12 heures de contact avec le tique, il est donc essentiel de le retirer le plus tôt possible.
La tique doit être extraite à l'aide d'une pince à épiler en évitant de l'écraser, ce qui augmenterait les risques de contamination.
Il a été déconseillé d'appliquer tout produit (éther, pétrole,&) qui risquait de faire régurgiter la tique et d'accroître ainsi le risque d'infection, bien qu'une étude récente en Allemagne ait montré que l'application de produit n'aurait aucune influence sur le risque d'infection par B. Burgdorferi (O. Kahl).

- aller consulter si vous avez une auréole rouge (ou érythème migrant) qui évolue, même si vous n'avez pas vu de tique à cet endroit.

Plus sur : http://www.caducee.net/DossierSpecialises/infection/lyme/lyme2.asp

Source : http://www.caducee.net/DossierSpecialises/infection/lyme/lyme2.asp

Sourires... posé le mot... j'M car je connais cette maladie puisque je l'ai... eue.

Merci à toi... Catherine d'être venue... avec la complémentarité de notre âme... amie... Santorine... attirer l'attention de chac'un(e) par rapport à cette... infection.

Je suis de tout coeur avec toi dans ta démarche,

Bon courage,

Amitiés,

Marie... habillée de tendresse

bonjour,

je suis atteinte de la maladie de lyme depuis quatre années et effectivement j'ai de nombreux " problèmes " tant au niveau douleurs, que perte de poids , mémoire et j'en  passe ... malheureusement je l'ai  " attrapée" en indonésie, et là-bas elle a été "conçue" en "laboratoire" afin de "décimer" les populations locales... du coup aucuns des traitements que j'ai pu suivre ne sont " efficaces"

Pr Luc Montagnier : "Le monde entier est infecté par la maladie de Lyme"

  • Contrairement à la pensée médicale dominante, le Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008, est convaincu que la maladie de Lyme peut dégénérer en infection chronique et qu'à ce titre, elle doit être prise au sérieux.
  • Comme vous le découvrirez dans cette vidéo, il explique que cette maladie due à une bactérie spirochète comme la syphillis a pris la place de cette dernière et du SIDA. Ecoutez-le.

Bonjour

les associations ont le contact de médecins qui soignent Lyme par antibiotherapie

Pour ma part je joins aussi la médecine chinoise très efficace et l'ayurveda en cure de trois semaines en Inde

Je vais y aller prochainement  car je suis ratapla et n'en peux plus (qui veux joindre?)

les trois fois précédentes je suis ressortie sans plus aucun symptôme

PS l'homme de "Ortz" retrouvé dans le glacier avait déjà Lyme...et se soignait par accupuncture

Brisemarine a dit :

Pr Luc Montagnier : "Le monde entier est infecté par la maladie de Lyme"

  • Contrairement à la pensée médicale dominante, le Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008, est convaincu que la maladie de Lyme peut dégénérer en infection chronique et qu'à ce titre, elle doit être prise au sérieux.
  • Comme vous le découvrirez dans cette vidéo, il explique que cette maladie due à une bactérie spirochète comme la syphillis a pris la place de cette dernière et du SIDA. Ecoutez-le.

Répondre à la discussion

RSS

Une aide pour vos activites ?

     Pour le développement de vos  

         activités, une plateforme  

        indispensable à découvrir  

Badge

Chargement en cours…

© 2018   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation