Solidaires, Connectés, Reliés... dans la Tolérance, la Justice, l'Amour... pour la Vie...

le_canard_enchaine_n4516_160507_d01_i

JPEG - 23.3 ko

ch1021_tignous

                                                                                       Wolinski

Vues : 327

Réponses à cette discussion

Mahomet en une du «Charlie Hebdo» de mercredi

  Bonsoir,

 il devient urgent de soigner les blessures de son Corps émotionnel.

 Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te demander quelque chose, à toi qui a tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature ; que ces erreurs ne fassent point nos calamités. Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger ; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère ; que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos lois imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, et si égales devant toi ; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appeléshommes ne soient pas des signaux de haine et de persécution ; que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supporte ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil ; que ceux qui couvrent leur robe d’une toile blanche pour dire qu’il faut t’aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire ; qu’il soit égal de t’adorer dans un jargon formé d’une ancienne langue, ou dans un jargon plus nouveau ; que ceux dont l’habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d’un petit tas de boue de ce monde, et qui possèdent quelques fragments arrondis d’un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu’ils appellent grandeur et richesse, et que les autres les voient sans envie : car tu sais qu’il n’y a dans ces vanités ni envier, ni de quoi s’enorgueillir.

      Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ! Qu’ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes, comme ils ont en exécration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l’industrie paisible ! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, et employons l’instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu'à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant.


Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII

Je veux vous dire comment j'ai vécu intensément ces journées dramatiques où la haine et le fanatisme ont entraîné la mort.
S'en prendre ainsi à l'équipe d'un journal, c'est un acte de barbarie qui nous coupe le souffle.
Doit-on risquer sa vie de cette manière, lorsqu'on défend la LIBERTÉ D'EXPRESSION?
Sur le moment, j'ai été sonnée - comme la plupart d'ailleurs - d'autant que je vois ces dessinateurs comme des artistes journalistes écolo-libertaires faisant pouffer de rire et de grincement de dent - et même dans la tendresse... pleine de lucidité - sur un monde qui n'en finit pas de se déliter - et de faire plutôt pleurer.
D'autant plus sonnée que j'ai été ramenée aux décennies antérieures! Synchronicité? c'est tout récemment, avant mon déménagement, que j'ai proposé au père de mes enfants, de reprendre l'énorme pile de Charlie Hebdo (une dizaine d'années à partir du premier n°) que j'avais gardée précieusement au grenier - sans jamais y penser, mais impossible de les jeter au cours de mes multiples tris pour faire le vide de l'inutile!

Le 7 janvier, nous avons vécu cette journée de folie où la bêtise meurtrière s'en prenait également aux policiers et à la communauté juive.
Notre pays en état de choc! transmettant l'onde de choc au monde. Mais oui, nous sommes tous reliés! (dans tous les sens du terme!)
Puis ma tristesse profonde était traversée par des lueurs de joie en constatant la réaction SPONTANÉE d'une grande majorité - comme un mouvement de comm-UNION contre la barbarie.
J'ai ressenti ce ralliement spontané comme un mouvement du cœur : centre de l'être qui, lorsqu'il est Universel, n'est motivé que par l'UNITÉ, la CONSCIENCE UNITAIRE. C'est ce que nous avons vécu dans ces moments de Présence où la perle d'Amour brillait, de façon collective, là où la peur ne s'était pas invitée.
Aspiration à la Vie, à l'Amour, à la Liberté, à la Tolérance - liberté de dessiner ce qu'on veut, de penser ce qu'on veut, d'écrire ce qu'on veut, de chanter ce qu'on veut, de danser ce qu'on veut... sans risquer sa Vie.
Solidarité, Fraternité : des valeurs vite sollicitées en cas de besoin! Réconfortant. L'Amour ne demande qu'à reprendre sa place lorsqu’on le laisse libre de circuler en Soi.
Un mouvement sorti des tripes des citoyens, et non de mots d'ordre de telle ou telle institution. Méditons un instant sur ce fait-là...
Et donnons au futur, la chance de repartir sur de telles bases, vers le Changement qui doit en découler et en découlera... quels que soient les tergiversations et autres chaos sur la route accidentée... voire minée.
Recentrons-nous en Soi-même pour connecter cette partie intérieure de notre Être, emplie d'Amour lorsque nous le sollicitons, cette partie originelle naturelle de nous-mêmes, que nous avons tous à retrouver pour reconstruire un autre Monde...
CRÉONS L'UNITÉ DANS NOS CŒURS, NOUS LA CRÉERONS DANS LE MONDE.

Vous l'aurez deviné : il me faut mon Charlie Hebdo du jour! épuisé à 7 h ce matin!!!!
Pour te répondre, Gabriel : et si les dessins de Charlie Hebdo allaient guérir le Corps émotionnel? du moins en tant que première potion de la cure! avant la thérapie de choc nécessaire.
Ce qui me vient en écrivant : Charlie Hebdo me semble faire un pont entre
- le Lumineux, par le fond du contenu : des idées, traitées avec Lucidité, sur les travers de notre monde mondialisé, financisé (hum!), industrialisé contre la Nature, divisé pour mieux régner...
- et les démons du subconscient, par la forme : des dessins un peu monstrueux selon les "bonnes mœurs" des sociétés! mais, si nous allions voir dans les rêves de l'inconscient! qui ne se soucie pas de choquer le mental, par les visites nocturnes qu'il lui envoie.
Alors, il n'y a plus qu'à transmuter le Bas dans le Haut!
Là, je vous renvoie à Sri Aurobindo...

C'est le défilé chez les buralistes ce matin. C'est pas les soldes, pourtant!
Tableau presque surréaliste! J'en éclate de rire! je peux?... Ouf! j'sais pas dessiner!
Ces événements ouvrent un grand changement dans l'éveil des consciences, face à l'endormissement dans lequel on veut nous cantonner. Ce sera une ouverture vers la Spiritualité pour beaucoup, je crois. Les mentalités évoluent. Par Charlie Hebdo? C'est trop drôle!!
Mon credo : Il faut dire les choses comme elles sont! Et c'est valable partout. Le chemin spirituel, c’est pas “tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.” C’est l’Authenticité. À partir de là, l’Amour n’est pas loin, forcément.
Ces êtres tendres, vrais, brillants, courageux, généreux, authentiques, lucides dans leur dénonciation de la guerre, du racisme, de l’injustice, de la pollution, de la finance oligarchique... par le voile intelligent de la dérision (puisqu’il fallait provoquer pour attirer l’Attention!), pouffent de rire là-haut! Ils avaient préparé leur coup dans la Lumière?...
Vous n’êtes pas morts, les Gars! mais encore plus Vivants, comme vous pouvez le voir depuis
une semaine! ... ... ...

rire 096aabe0b8

Merci Anne pour ce billet savamment exprimé

Il résonne ici comme une passerelle vers d'autres possibles

Il est vrai Florence, qu'en restant réceptifs, nous nous ouvrons de plus en plus à ce qui est, dans le potentiel des diverses dimensions de conscience.

Selon moi, la révolte par l'art et l'humour est imprégnée de Lumière - la révolte qui prône la violence et la mort étant incomparable.

Et comme Tout est interconnecté, interrelié dans l'Univers quantique, les passerelles et Passerelles sont multiples...

lumiere au delà




RSS

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation