Humanoïde découvert en 2003 à Atacama & "Sirius, The Document"

Atacama Humanoïde

Être Pictures 011-Crop

Stanford University Research: Atacama Humanoïde encore un mystère

Steven M. Greer MD

22 Avril 2013

Après six mois de recherche par des scientifiques de l'Université de Stanford, l'Atacama Humanoïde reste un profond mystère.

L'humanoïde a été découvert en 2003 dans la région du désert d'Atacama du Chili à distance, mais je n'ai pas appris l'existence de l'échantillon jusqu'en 2009, lorsqu'il a été invité à examiner les restes de momie de l'humanoïde à Barcelone, Espagne. À l'été de 2012, Ramón Navia Osorio-Villar, président de l'Instituto de Investigaciones y Estudios EXOBIOLÓGICOS gracieusement permis à notre équipe de faire d'autres tests sur l'humanoïde.

Nous sommes allés à Barcelone Espagne à la fin Septembre 2012 au détaillées obtenir rayons X, tomodensitométrie et prélever des échantillons génétiques pour des tests à l'Université de Stanford.

Dr. Garry Nolan, la Stanford University School of Medicine Rachford et Carlota A. Harris professeur au Département de microbiologie et immunologie, a dirigé l'équipe d'examen du spécimen humain-comme. Il a proposé le protocole de prélèvement des échantillons d'ADN et, en consultation avec le Dr Ralph Lachman, également de l'Université de Stanford, a suggéré précisément qui Rayons X et tomodensitométrie serait nécessaire pour une bonne évaluation des anomalies squelettiques.

Dr. Lachman, qui est professeur chercheur invité et invité à l'Université de Stanford et auteur de «radiologie des syndromes, des troubles métaboliques et des dysplasies squelettiques» et est l'un des principaux experts dans le monde sur la dysplasie et des anomalies du squelette, a examiné les rayons X, tomodensitométrie et des photographies de l'humanoïde.

Nous avons obtenu un excellent matériau d'ADN en disséquant chirurgicalement les extrémités distales des deux côtes antérieures à droite sur l'humanoïde. Ce matériau de moelle osseuse clairement contenue, comme on l'a vu sur le microscope de dissection qui a été apporté à la procédure. La moelle osseuse et d'autres documents du crâne ont été obtenus en vertu des procédures stériles, chirurgicaux et placés directement dans des contenants stériles fournis par le Dr Nolan.

En utilisant les procédures de documentation médico-légale, cette preuve a ensuite main propre par moi à M. Nolan à Washington DC en Octobre 2012.

Dr Nolan a procédé à mettre en place un protocole très détaillées nécessaires pour examiner «ancien» ou ADN ancien. C'est un domaine très spécialisé de la recherche et des scientifiques de premier plan dans le monde ayant une expertise dans ce domaine a consulté le Dr Nolan dans cette entreprise.

L'Atacama Humanoïde se trouve à 13 centimètres, ou 6 pouces, corps qui est très desséchée mais totalement intacte. Le scanner montre clairement les organes thoraciques internes (poumons et ce qui semble être les restes d'une structure de coeur). (Voir le scanner ici ) Il n'y a absolument aucun doute que le spécimen est un organisme réel et que ce n'est pas un canular de tout genre. Ce fait a été confirmé par le Dr Nolan et M. Lachman à Stanford.

Le spécimen a seulement 10 côtes, une constatation qui n'a pas encore trouvé chez les humains et un crâne très inhabituel. Il est à noter que la voûte crânienne est, proportionnellement, beaucoup plus que l'on trouve chez les humains normaux. Les os sont très bien développés et ne sont pas ceux d'un foetus (voir ci-dessous). Il ya de multiples anomalies squelettiques vus tout au long de l'échantillon. Surtout une maturité, pas du fœtus, la dent est vu dans la mandibule (mâchoire) Une fracture de l'humérus droit (bras) est considéré comme une fracture concave du droit crâne postéro-latérale, qui était probablement la cause du décès .

Foetus humain (2 mois)

Foetus humain (2 mois)

AH X-Ray 4 Culture

Atacama Humanoïde

Surtout, Dr. Lachman a conclu que l'humanoïde n'est pas une difformité connue, défaut génétique, une dysplasie squelettique ou de toute autre anomalie pour l'homme. Toutefois, la conclusion la plus étonnante à ce jour est que le Dr Lachman a conclu l'humanoïde a vécu jusqu'à 6 - 8 ans. (Voir le rapport complet du Dr Lachman ici ... ). Cela a été évaluée en examinant les plaques épiphysaires dans les genoux et en les comparant à des humains normaux de différents âges.

Genou humain, 1 mois

Genou humain, 1 mois

Genou humain, 6 ans

                                    Genou humain, 6 ans

Il a noté qu'il n'y a aucune forme connue de nanisme homme qui a cette présentation et un ensemble de conclusions. Aucun être humain est connu pour être capable de vivre pendant 6-8 ans et de rester seulement 6 pouces de longueur.

Il est à noter également que le Dr Manchon, du Manchon Centre de radiologie à Barcelone, a également examiné les rayons X et a conclu que le spécimen était très certainement pas un foetus et avait vécu pendant un an ou plus, et probablement plusieurs années.

Auparavant, il y avait eu de faux rapports publiés ailleurs que l'humanoïde était un fœtus.

Ce n'est clairement pas le cas comme on peut le déduire de la recherche du Dr Lachman et l'examen par le Dr Manchon. Une comparaison des fœtus Rayons X montre une différence remarquable entre le développement du squelette du fœtus humain et les rayons X de l'Atacama humanoïde.

Nouveau-né humain

Nouveau-né humain

Foetus

Foetus

Atacama Humanoïde

Atacama Humanoïde 

Minutieux et extraction de l'ADN d'experts a été faite par le Dr Nolan à l'Université de Stanford. Une très haute qualité et de la quantité d'ADN a été extrait et analysé avec succès.

Seule une analyse préliminaire de l'ADN a été fait à ce jour, et le Dr Nolan note qu'il peut être un an ou plus avant l'analyse manuel complet et confirmation peuvent se produire.

Dr Nolan note: «L'ADN a été de grande qualité, montrant peu ou pas de dégradation sérieuse."

Dr Nolan note également que: «L'analyse des séquences prononce de manière définitive sur l'échantillon comme un exemple de New primate du monde."

Surtout, le Dr Nolan a constaté que: «Les résultats préliminaires montrent aucune modification statistiquement pertinentes de gènes codant pour des protéines couramment associés à des gènes connus pour nanisme primordial ou d'autres formes de nanisme. Par conséquent, s'il ya une base génétique pour les symptômes observés dans l'échantillon de la mutation occasionnel (s) ne sont pas évidentes à ce niveau de résolution et, à ce stade de l'analyse ".

Il convient de noter que les Néandertaliens sont 99,5% génétiquement identique à l'homme, et les chimpanzés et les singes sont 96-97% identique.

À ce jour, le génotype ne semble pas correspondre au phénotype (sens exprimé physiquement forme de la génétique).

La réponse à ce mystère va conduire à une analyse plus approfondie de l'ADN et la confirmation des résultats par le processus d'examen par les pairs.

Le rapport du Dr Nolan (voir les commentaires préliminaires complets ici  -  NOTE: les tests ADN continue et n'est pas complète ) conclut en affirmant davantage de recherche est nécessaire:

«Ce rapport préliminaire montre comment les technologies biomédicales actuellement disponibles peuvent être facilement appliquées à l'analyse des archéologique et anthropologique des spécimens humains pertinents atteints de troubles génétiques d'origine inconnue. Ce rapport n'est pas une conclusion formelle sur la nature des mutations ou la cause sous-jacente de la maladie dans ce spécimen humain. Actuellement, les données représentent (conservatrice) une fois toute lecture 15 du génome et en tant que telle n'est pas suffisante pour tirer des conclusions définitives. Les plans futurs comprennent poursuite de l'étude de ce spécimen d'établir jusqu'à 50 fois WHS lecture qui pourrait pointer vers le séquençage ciblé de mutations causales hypothétiques. La comparaison des variations de séquence observées contre des bases de données génomiques ethniquement ciblées récemment développés est prévue. L'analyse complète de l'ADN, et les tentatives de lier la génétique de la morphologie, finiront par suivre dans un article de façon appropriée par des pairs dans une revue scientifique reconnue. Les résultats seront vérifiés de façon indépendante avant publication ".

AH Xray Culture 2AH Xray cultures 3

Cliniquement, étant donné que cet humanoïde a vécu plusieurs décennies à plusieurs siècles (la date exacte reste inconnue, mais ce n'est pas un spécimen vivant récemment), il est difficile de comprendre comment un bébé ou un enfant de 6 pouces auraient vécu jusqu'à 6-8 ans en une telle partie reculée et peu développée du monde. Même dans le meilleur Unité néonatale de soins intensifs d'aujourd'hui (USIN), nous aurions difficilement être capable de garder un tel spécimen vivant. En tant que médecin urgentiste, j'ai livré les prématurés, ainsi qu'un déforme de manière significative avec une anencéphalie, et je suis frappé par le petit et fragile cette humanoïde. Médicalement parlant, si cela est simplement une déformé humain, il ne semble pas possible qu'il aurait vécu jusqu'à 6-8 ans. Parlant en tant que clinicien, je, ainsi que d'autres médecins avec lesquels j'ai parlé, le doute il aurait vécu 6 heures. compatible avec un foetus humain de cette taille.

Compte tenu il ya combien de temps il a vécu et comment primitive cette zone aurait été, totalement absente dans les technologies médicales modernes et installations Comment cette enfant at-il vécu? Et avec qui? Certes, il ya beaucoup plus de questions que de réponses à ce stade.

Le mystère est encore aggravée par les rapports de Ramon Navia-Osorio Villar et ses associés qui s'est rendu dans la région et des informations obtenues auprès de peuples indigènes locaux d'observations d'ovnis et les très petites créatures vivantes correspondant à la description générale de cette humanoïde. Il ya aussi des rapports que les autres humanoïdes intactes peuvent être stockées dans les différents sites et sites distants. Ces rapports n'ont pas été confirmées, cependant.

Il est nécessaire de faire des recherches plus approfondies dans ce cas. Le travail de l'ADN est vraiment dans ses premiers stades, et nous avons besoin de prendre une expédition scientifique dans le désert d'Atacama pour voir s'il ya d'autres exemples de cette humanoïde et voir si effectivement il est en cours activité OVNI / ET dans cette région tel que rapporté.

 

HYPOTHÈSE ET RÉFLEXIONS

Être Pictures 065

 

Si la génétique continuent de montrer un lien humain de cette humanoïde, qu'est-ce que cela signifie? Nous ne pouvons pas dire l'Atacama Humanoid est un ET. Il n'est pas non tout connu - ou cliniquement concevable - l'homme qui aurait vécu. Alors, qui est-il? Il reste un mystère, et peut-être, juste peut-être, une porte à la découverte de choses sur qui nous sommes.

Récemment, certains scientifiques qui travaillent sur ​​l'ADN et l'analyse informatique ont découvert que l'ADN a été autour depuis plus de 10 milliards ans, mais la terre est ici depuis moins de la moitié de ce temps. Peut-être que la vie est en effet universelle et contacter répand la vie d'un monde à ...

J'ai discuté avec d'autres scientifiques la possibilité d'augmentation épigénétiques du génome humain. L'Atacama Humanoid est un hybride dite? Sommes-nous tous un certain type d'hybride? Aurait-on eu lieu par contact avec d'autres civilisations extraterrestres depuis des millions d'années? Une source qui refuse d'être identifié a déclaré à moi il ya quelques années qu'il avait vu un document de l'Agence nationale de sécurité qui a conclu qu'il y avait eu 64 augmentations épigénétiques du génome humain dans le passé qui a conduit à l'homme moderne. Serait-ce possible?

A Propulsion Laboratory (JPL) scientifique de Jet m'a dit une fois que la raison pour laquelle les objets trouvés sur et à proximité de Mars - comme les obélisques que l'astronaute Buzz Aldrin veut que nous retournions vers Mars afin d'examiner les montrerait un lien ancien entre les extraterrestres et les humains et que c'est pour cette raison que l'information est gardée classé. Quand j'ai demandé pourquoi, il a dit: «Parce que les fondements de tout système de croyance orthodoxe fondamentaliste sur la terre seraient mises fini".

Pour poursuivre la science est de rechercher la vérité des choses. Ce qui est nécessaire, de ce point à l'avenir est un esprit ouvert afin que, ensemble, nous pouvons découvrir la vérité sur beaucoup de choses encore cachés.

Cliquez ici  pour le rapport complet du Dr Steven Greer sur l'être en format PDF( au cas ou disparition soudaine du texte voir ci dessous (A) .

 

lien : http://youtu.be/-S19GkJ3L8U

<paramname="allowFullScreen" value="true"><paramname="allowscriptaccess" value="always">

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=y1tHjdWd8Wg

 

REMARQUE :
La recherche d'ADN sur le spécimen est que c'est un stade très précoce et incomplète. Reste beaucoup de recherches. Il ya un paradoxe entre les premiers tests d'ADN, qui sont des bases de données largement informatisés, et les résultats cliniques dans les rayons X et la tomodensitométrie et la conclusion de M. Lachman que le spécimen de 6 ans et seulement 6 pouces de longueur. À ce jour, les données ADN ne peuvent pas expliquer ces constatations troublantes. Alors que l'homme-like, il continue à représenter un échantillon non défini et un moins une année de plus l'analyse génétique sera nécessaire par des experts de l'ADN. L'ADN non appariés (environ 2 millions de paires de bases d'ADN qui sont non appariés) devra être soigneusement étudié, et à ce jour, cela n'a pas été accompli. 
-Dr. Greer 

 
Cliquez ici  pour observations préliminaires du Dr Garry Nolan - NOTE: les tests ADN se poursuit et n'est pas complète ( au cas ou disparition soudaine du texte voir ci dessous (B)

Cliquez ici  pour le rapport d'évaluation radiographique par le Dr Ralph Lachman.( au cas ou disparition soudaine du texte voir ci dessous (C) 

Photos

X-Rays

CT-Scan

- See more at: http://siriusdisclosure.com/evidence/atacama-humanoid/#sthash.Zozal...

* * * * * * * * 

(A) rapport complet

Stanford University Research: Atacama Humanoid Still A Mystery
Steven M. Greer MD
22 April 2013


After six months of research by leading scientists at Stanford University, the Atacama
Humanoid remains a profound mystery.The humanoid was first discovered in 2003 in the remote Atacama desert region of
Chile, but I did not learn of the existence of the specimen until 2009, when invited to
examine the mummy-like remains of the humanoid in Barcelona Spain. In the summer
of 2012, Ramón Navia-Osorio Villar, President of INSTITUTO DE INVESTIGACIONES
Y ESTUDIOS EXOBIOLÓGICOS graciously permitted our team to do further tests on
the humanoid.

We traveled to Barcelona Spain in late September 2012 to obtain detailed X Rays, CAT
scans and take genetic samples for testing at Stanford University.


Dr. Garry Nolan , the Rachford and Carlota A. Harris Professor in the Department of
Microbiology and Immunology, Stanford University School of Medicine, headed up the
team examining the human-like specimen . He suggested the protocol for taking the
DNA samples and, in consultation with Dr. Ralph Lachman, also of Stanford University,
suggested precisely which X Rays and CT scan images would be needed for proper
evaluation of the skeletal anomalies.

Dr. Lachman, who is a visiting scholar and visiting professor at Stanford University and
author of “ Radiology of Syndromes, Metabolic Disorders and Skeletal Dysplasias” and
is one of the leading experts in the world on skeletal dysplasia and abnormalities,
examined the X Rays, CAT scans and photographs of the humanoid.

We obtained excellent DNA material by surgically dissecting the distal ends of two right
anterior ribs on the humanoid. These clearly contained bone marrow material, as was
seen on the dissecting microscope that was brought in for the procedure. The bone
marrow and other material from the skull were obtained under sterile, surgical
procedures and placed directly into sterile containers provided by Dr. Nolan.

Using forensic documentation procedures, this evidence was then hand-delivered by
me to Dr. Nolan in Washington DC in October, 2012.

Dr. Nolan proceeded to set up a very detailed protocol needed for examining "ancient"
or old DNA. This is a highly specialized area of research and the leading scientists in
the world with expertise in this area consulted with Dr. Nolan in this endeavor.

The Atacama Humanoid is a 13 centimeter, or 6 inch, body that is very desiccated but
completely intact. The CAT scan clearly shows internal chest organs (lungs and what
appears to be the remains of a heart structure).(See CAT scan here) There is absolutely
no doubt that the specimen is an actual organism and that it is not a hoax of any kind.
This fact has been confirmed by Dr. Nolan and Dr. Lachman at Stanford.

The specimen has only 10 ribs, a finding not yet found in humans, and a very unusual
cranium. It is noted that the cranial vault is, proportionally, much larger than is found in
normal humans. The bones are quite well developed and are not those of a fetus (see
below). There are multiple skeletal anomalies seen throughout the specimen.
Importantly a mature, not fetal, tooth is seen in the mandible (jaw bone) A fracture of the
right humerus (upper arm) is seen as is a concave fracture of the right posterior-lateral
skull, which was most likely the cause of death

xxxxx impossible joindre photo : photo fétus humain agé de 2 mois xxxxx
Illustration 1: Human Fetus, 2 Months

Illustration 2 : Atacama Humanoïd

Importantly, Dr. Lachman has concluded that the humanoid is NOT any known
deformity, genetic defect, skeletal dysplasia or any other known human abnormality.
However, the most startling conclusion to date is that Dr. Lachman concluded the
humanoid lived to be 6- 8 years of age. (See Dr. Lachman's full report here...). This was
assessed by examining the epiphyseal plates in the knees and comparing these to
normal humans of various ages.

Illustration 3: Human Knee, 1 Month (voir photo dans article ci dessus)

illustration Human Knee, 6 (voir photo dans article ci dessus)

He noted that there is no known form of human dwarfism that has this presentation and
set of findings. No human is known to be able to live for 6-8 years and remain only 6
inches in length.

It should be noted also that Dr. Manchon, of the Manchon Radiology Center in
Barcelona, also examined the X Rays and concluded that the specimen was most
certainly not a fetus and had lived for a year or more and probably several years.


Previously, there had been false reports published elsewhere that the humanoid was a
fetus.
This is clearly not the case as can be concluded from the research of Dr. Lachman and
the examination by Dr. Manchon. A comparison of fetus X Rays shows a remarkable
difference between human fetus skeletal development and the X Rays of the Atacama
humanoid.

Painstaking and expert DNA extraction was done by Dr. Nolan at Stanford University. A very high quality and quantity of DNA was successfully extracted and analyzed.

Only Preliminary analysis of the DNA has been done to date, and Dr. Nolan notes that it
may be a year or more before full manual analysis and confirmation can occur.

Dr. Nolan notes: “The DNA was of high quality, showing little to no serious degradation.”
Dr. Nolan also notes that: “Sequence analysis definitively rules out the specimen as an
example of a New World primate.”

Importantly, Dr. Nolan has found that: “Preliminary results demonstrate no statistically
relevant alterations of genes encoding proteins commonly associated with known genes
for primordial dwarfism or other forms of dwarfism. Therefore, if there is a genetic basis
for the symptoms observed in the specimen the casual mutation(s) are not apparent at
this level of resolution and at this stage of the analysis. “
It should be noted that Neanderthals are 99.5% genetically identical to humans, and
chimps and apes are 96-97% identical.
As of this date, the genotype does not seem to match the phenotype (meaning
physically expressed form of the genetics).
The answer to this mystery will lead in further analysis of the DNA and confirmation of
the findings through the peer review process.
Dr. Nolan’s report (see full preliminary comments here NOTE: DNA testing continues
and is not complete) concludes by stating further research is needed:

“This preliminary report demonstrates how currently available biomedical technologies
can be readily applied to the analysis of archeologically and anthropologically relevant
human specimens with genetic disorders of unknown origin. This report is not a formal
conclusion on the nature of the mutations or the underlying cause of the disorder in this
human specimen. Currently the data represents (conservatively) a 15 fold whole
genome reading and as such is insufficient for definitive conclusions. Future plans
include continued study of this specimen to establish up to a 50 fold WHS read that
could point to targeted sequencing of hypothetical causal mutations. Comparison of the
observed sequence variations against recently developed ethnically focused genome
databases is planned. Full analysis of the DNA, and attempts to link genetics to
morphology, will eventually follow in an appropriately peer-reviewed article in an
accredited scientific journal. The results will be independently verified before
publication.”


Clinically, given that this humanoid lived many decades to centuries ago (exact date
remains unknown but it is not a recently living specimen) it is hard to understand how a
6 inch baby or child could have lived to be 6-8 years of age in such a remote and
undeveloped part of the world. Even in today's best Neonatal Intensive Care Unit
(NICU) we would hardly be able to keep such a specimen alive. As an emergency
physician, I have delivered premature infants, as well as a significantly deformed one
with anencephaly, and am struck by how small and fragile this humanoid is. Medically
speaking, IF this is merely a deformed human, it does not seem feasible that he would
have lived to be 6-8 years of age. Speaking as a clinician, I, as well as other doctors
with whom I have spoken, doubt he would have lived 6 hours. consistent with a human
fetus of this size.
Given how long ago he lived and how primitive that area would have been- totally
lacking in modern medical technologies and facilities- how would this child have lived?
And with whom? Certainly there are many more questions than answers at this juncture.
The mystery is further compounded by the reports from Ramon Navia-Osorio Villar and
his associates who traveled to the region and obtained information from local native
peoples of sightings of UFOs and very small living creatures fitting the general
description of this humanoid. There are also reports that other intact humanoids may be
stored in various remote sites and locations. These reports have not been confirmed,
however.
It is necessary to do much more thorough research into this case. The DNA work is
really in it's early stages, and we need to take a scientific expedition to the Atacama
desert to see if there are more examples of this humanoid- and to see if indeed there is
on-going UFO/ ET activity in that region as reported.


HYPOTHESIS AND THOUGHTS
If the genetics continue to show a human connection to this humanoid, what does this
mean? We cannot say the Atacama Humanoid is an ET. Nor is he any known – or
clinically conceivable - human that could have lived. So who is he? He remains a
mystery, and perhaps- just perhaps- a doorway to discovering much about who we are.
Recently, some scientists (see here) working on DNA and computer analysis found that
DNA has been around for over 10 billion years- but earth has been here for less than
half that time. Perhaps life is indeed universal, and Contact spreads life from world to
world...
I have discussed with other scientists the possibility of epigenetic augmentation of the
human genome. Is the Atacama Humanoid a so-called hybrid? Are we all some type of
hybrid? Could this have occurred via contact with other extraterrestrial civilizations over
millions of years? A source who refuses to be identified stated to me several years ago
that he had seen a National Security Agency document that concluded that there had
been 64 epigenetic augmentations of the human genome in the past that has resulted in
modern humans. Could this be possible?
A Jet Propulsion Laboratory (JPL) scientist once told me that the reason the objects
found on and near Mars - like the obelisks that Astronaut Buzz Aldrin want us to go back
to Mars to examine- would show an ancient connection between ETs and humans- and
that this is why that information is being kept classified. When I asked why, he said
"Because the foundations of every fundamentalist orthodox belief system on earth
would be up-ended".
To pursue science is to pursue the truth of matters. What is needed from this point going
forward is an open mind so that, together, we may discover the truth about many things
yet hidden.

***************

(B) :observations préliminaires du Dr Garry Nolan - NOTE: les tests ADN se poursuit et n'est pas complète

NOTE:
The DNA research on the specimen is in it's very early stages and incomplete. Much research
remains. There is a paradox between initial DNA tests, which are largely computerized data bases,
and the clinical findings in X Rays and CAT scans, and Dr. Lachman's conclusion that the specimen
is 6 years of age and only 6 inches in length. To date, the DNA data cannot explain these perplexing
findings. While human-like, it continues to represent an undefined specimen and a least a year of
further genetic analysis will be needed by DNA experts. The un-matched DNA (approximately 2
million base pairs of DNA that are un-matched) will need to be carefully explored, and to date this
has not been accomplished.


-Dr. Greer
Chile Specimen
Report and Summary by Dr. Garry Nolan


There is a need to bring modern biomedical, transparent and verifiable analysis to a
variety of arenas. In the Fall of 2012 a biomedical analysis was initiated of a
mummified specimen claimed to have originated in the Atacama Desert of Chile, South
America. High resolution photographic, X-Ray and Computed Tomography evidence
was taken, along with purification of DNA for whole genome sequence (WGS).
The first stage of the study involved analysis by medical experts specializing in pediatric
growth abnormalities, with primary expertise in the genetics of bone disorders. The
objective of these initial studies was to rule out, or in, previously known syndromes or
rare disorders that could explain the symptoms observed in the specimen. A second
consideration was to determine the “age at time of death”—given that its size would
suggest that the specimen was a pre-term fetus, stillborn, or a deformed post-natal
child. A third, but important, consideration was to determine if the specimen was a nonhuman
hominid such as a South American primate.
Morphologic features include that the specimen has only 10 ribs, mild mid face
hypoplasia, and shows abnormalities of the skull. The observed abnormalities do not
fall into any standard or rare classification of known human pediatric disorders. As
represented by a specialist in pediatric human bone and growth disorders (see attached
report), the 6 inch specimen is a human that was likely 6-8 years of age at the time of
death (age based on epiphyseal plate X-Ray density standards). X-Ray imaging and
CT scan results confirmed the specimen is biological and is not a non-human primate.
The specimen was concluded by the medical specialist to be a human child with an
apparently severe form of dwarfism and other anomalies.
To further investigate the specimen, and to determine possible genetic drivers of its
observed morphology, tissue from the specimen was subjected to whole genome
sequencing. 3 milligrams of tissue was used to prepare 12.5 micrograms of purified
genomic DNA. The DNA was of high quality, showing little to no serious degradation.
DNA was subjected to Illumina library preparation and sequencing on Illumina Miseq
(PE250x2), Genome Analyzer IIX (SR36x1), and Hiseq 2000 PE100x2) sequencing
platforms according to manufacturer’s protocols.
Over 560 million paired end sequence reads passed automated quality control filters
and provided an estimate 19.6X coverage for the whole genome. Approximately 509
million (~91%) reads were mapped to the human reference genome hg19 (providing a
17.7 fold coverage of the genome). The presence of ~9% “unmatched” DNA should not
be interpreted to represent anything unusual about the specimen itself. Reasons for the
lack of match can include artefacts generated during library preparation, low quality
reads from the instrument, or insufficient data to allow computational alignment against
the human reference standard. Further, since this sample is likely to be at the least a
few decade olds, and possibly older, DNA degradation resulting in apparently “false”
mutations can occur. For instance, degradation of cytosine (C) via deamination to uracil
(U) would result in false interpretation of a C residue as thymidine (T) and a resulting
guanine (G) misread as adenine (A) on the opposite strand.
Reconstruction of the mitochondrial DNA sequence and analysis shows an allele
frequency consistent with a B2 haplotype group found on the west coast of South
America, supporting the claimed origination of the specimen from the Atacama Desert
region of Chile. Sequence analysis definitively rules out the specimen as an example of
a New World primate.
Preliminary results demonstrate no statistically relevant alterations of genes encoding
proteins commonly associated with known genes for primordial dwarfism or other forms
of dwarfism. Therefore, if there is a genetic basis for the symptoms observed in the
specimen the casual mutation(s) are not apparent at this level of resolution and at this
stage of the analysis. As the current list of human disorders is far from complete and
many human disorders are polygenic, there might remain to be found a combination of
mutations working in concert that lead to the observed defect(s).
Next steps: This preliminary report demonstrates how currently available biomedical
technologies can be readily applied to the analysis of archeologically and
anthropologically relevant human specimens with genetic disorders of unknown origin.
This report is not a formal conclusion on the nature of the mutations or the underlying
cause of the disorder in this human specimen. Currently the data represents
(conservatively) a 15 fold whole genome reading and as such is insufficient for definitive
conclusions. Future plans include continued study of this specimen to establish up to a
50 fold WHS read that could point to targeted sequencing of hypothetical causal
mutations. Comparison of the observed sequence variations against recently
developed ethnically focused genome databases is planned. Full analysis of the DNA,
and attempts to link genetics to morphology, will eventually follow in an appropriately
peer-reviewed article in an accredited scientific journal. The results will be
independently verified before publication.

SOURCE  : http://siriusdisclosure.com/wp-content/uploads/2013/04/Chile-Specim...

* * * * * * * * * 

(C) rapport d'évaluation radiographique par le Dr Ralph Lachman

impossible à copier ici. Désolée.

lien :http://www.youtube.com/watch?v=zIbE2aBvIgA

Publiée dans le 22 avril 2013

Nous avons des échantillons d'ADN et des échantillons de protéines de l'Atacama Humanoid. Les séquences d'ADN ont été prouvés avoir aucune correspondance sur cette planète. Certains diront que les échantillons d'ADN ont été en quelque sorte contaminés. Mais si les séquences de protéines correspondent à des séquences d'ADN, qui seront essentiellementhttp://www.yekra.com/sirius/ #! / deploy ...

* * * * * * * *

Cette découverte d'humanoïde fait partie du nouveau film Documentaire "SIRIUS", qui vient de sortir aux US, documentaire qui disparaît de tous les sites en ce moment.

Sirius Documentaire 2013

La Terre a été visitée par des Civilisations interstellaire de pointe qui peut voyager dans d'autres dimensions plus vite que la vitesse de la lumière. Ce que nous avons appris d'eux à propos de propulsion d'énergie peut nous amener à une nouvelle ère, mais les personnes au pouvoir ont supprimé cette information afin de nous tenir à leur merci. Il est temps pour vous de savoir ... et ce documentaire va vous laisser entrer 
Le Dr Steven Greer, fondateur du Mouvement de la divulgation dans le monde entier et le Centre pour l'étude de l'intelligence extraterrestre travaille avec Emmy primé cinéaste Amardeep Kaleka et son équipe à Neverending Light Productions pour produire l'un des films les plus importants de notre temps. 
Ce film expose la plus grande histoire jamais dit: La Terre a été visitée par des gens venus d'autres mondes qui ne sont pas malveillants, mais en fait concerné pour l'avenir de l'humanité. Une cabale des intérêts militaires, industrielles et financières ont gardé ce contact et ce que nous avons appris de secret depuis plus de 60 ans. Leur secret est censé supprimer la connaissance qui peut libérer le monde du joug du pétrole, du gaz, du charbon et l'énergie nucléaire et remplacer l'ordre du monde actuel avec une nouvelle énergie et la vraie liberté.
* * * * * * 

Sirius Film équipe annonce Atacama Humanoïde âge et le sexe Déterminée

L'équipe derrière le prochain documentaire «Sirius», qui présente le travail du Dr Steve Greer et son effort à conduire divulgation concernant les ovnis, extraterrestres et de leur technologie, annonce aujourd'hui supplémentaire ADN concluants et les résultats de l'analyse scientifique: Le 'Atacama Humanoid' en vedette dans «Sirius,« était un homme et a survécu après la naissance de 6 à 8 ans.


'Ata' - L'Atacama Humanoïde

'Ata' - L'Atacama Humanoïde

Los Angeles, Californie (PRWEB) 16 Avril, 2013

La semaine dernière, l'équipe du film documentaire à venir derrière "Sirius" a publié un communiqué sur l'étude scientifique d'un ADN séquencé humanoïde de classification inconnue, connu sous le nom d'Atacama Humanoid ».

L'annonce a virale immédiatement, devenant rapidement l'histoire la plus populaire sur le Huffington Post, pendant trois jours, générant 4.300 commentaires, 32.000 FB «J'aime» et une couverture supplémentaire par d'autres agences de presse. La bande annonce du film sur YouTube, a généré un total combiné de 1,1 millions de vues. En réponse aux nombreuses questions soulevées par remorque de la sortie du film, le Dr Steven Greer et l'équipe derrière «Sirius» sont désormais révéler davantage de détails sur les résultats des études scientifiques qui sont documentées dans le film.

Un échantillon d'ADN à partir de la moelle osseuse extraite de l'échantillon, a été préparé, séquencé et analysé par un chercheur de haut à une prestigieuse université américaine. Pour des raisons de sécurité, "Sirius" a refusé de détails sur l'université et chercheur, mais seront révélant à la fois avec l'ADN supplémentaires analyse les résultats de l'Atacama Humanoid 'sur ou avant la sortie de "Sirius" le 22 Avril.

Aujourd'hui, l'équipe a choisi de partager les résultats concluants de la complémentaire suivante 'Atacama Humanoid': 'Ata' était un homme et a survécu après la naissance de 6 à 8 ans.

Parlant spécifiquement à controverse Internet sur 'Ata' .. Bien que sa taille a conduit beaucoup à penser qu'il était un fœtus avorté, la densité osseuse et des études de la plaque épiphysaire ont déjà conclu que cette créature a survécu après la naissance de 6 à 8 ans.

Il y aura beaucoup plus d'analyse de l'ADN des résultats informations diffusées au public sur «Ata», le «Atacama Humanoid», comme l'équipe l'appelle, entre aujourd'hui et le 22.

En plus de documenter cette étude scientifique en cours, "Sirius" explore l'objet d'OVNI et ET visitation, la divulgation des dossiers secrets d'OVNI, et l'enquête de l'énergie et les technologies avancées de propulsion de civilisations extraterrestres utilisent pour se rendre à la Terre. Basé sur une abondance de preuves et de témoignages crédibles, recueillies à travers deux décennies par le médecin et Disclosure Project fondateur le Dr Steven Greer, «Sirius» révèle comment et pourquoi ces technologies d'énergie sont supprimées en faveur du maintien du système actuel de la pétrochimie.

"Sirius" prend le sujet souvent ridiculisé ou déformé des ovnis et les extraterrestres et les sujets à un niveau sans précédent de rigueur scientifique, comme en témoignent les lettres de créance des scientifiques derrière l'étude de l'Atacama Humanoid », capables de fer de lance au rez-de- rupture révélation scientifique d'une espèce intelligente encore jamais classés.

Les premières de films Le «Sirius à Los Angeles à la prestigieuse Regal Premiere Cinema à LA Live Jour de la Terre et seront publiés en ligne et dans certaines salles du monde entier, à partir du 22 Avril.

Pour voir la bande annonce la plus récente »de Sirius et pour plus d'informations, visitez le site:

http://www.SiriusDisclosure.com

http://www.Sirius.Neverendinglight.com

source http://www.prweb.com/releases/2013/4/prweb10641553.htm

* * * * * * * * * 

Par Sirius-Documentary-2013

http://sirius-documentary-download.blogspot.com/ 
Download Sirius Documentary 2013 | Dr. Steven Greer UFO Disclosure 
sirius, UFO, Sirius Documentary, UFO, 2013, Dr. Steven Greer, Download Sirius, Dr Steven Greer Documentary, Aliens, UFO Disclosure


SIRIUS-Documentary- Download 2013 UFO... par Sirius-Documentary-2013 
SIRIUS-Documentary- Download 2013 UFO... par Sirius-Documentary-2013

lien : http://www.dailymotion.com/video/xz81ry_sirius-documentary-download...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * 

Les blancs ci-dessus correspondent aux vidéos intégrées : qui sont impossible à voir ici (cliquer sur les liens rapidement)

Cette partie la écrire est déjà entre nos mains et portée ce jour à notre connaissance.

 * * * * * * * *

SIRIUS, THE DOCUMENT : LE FILM

 

Vues : 5076

Réponses à cette discussion

En effet Monikaren, cela fait réfléchir jusqu'au frisson...et le Dr Stephen Greer est un homme bien courageux !!

D'autant que la plupart des infos découvertes sont souvent immédiatement "censurées" par ????.... La vidéo sur le film "Sirius, The document" que j'ai postée hier dans l'article ci-dessus est déjà retirée de tous les sites...

En dehors de toute paranoïa, quand on apprend en sus que, lors du tournage de ce film, les "Illuminatis" ont essayé de boycoter le tournage... on peut tout envisager aujourd'hui !!! (cf ci dessous) :

Publiée dans le 30 juil. 2012

MISE À JOUR NOUVELLES 6th Août 2012: des agents OP noir visant Dr Steven Greer proches collaborateurs pour dissuader le film "Sirius: La prochaine étape audacieuse dans la divulgation"! D'être produite Dr Steven Greer Tweet 6th Août 2012: le père de Sirius cinéaste Arm Kaleka tiré au temple sikh . Il est sur ​​scène maintenant. S'il vous plaît priez pour sa famille. Dr. Greer ------------

CE QUE VOUS VERREZ ? Dr. Steven Greer, fondateur du Mouvement de la divulgation dans le monde entier et le Centre pour l'étude de l'intelligence extraterrestre travaille avec Emmy primé cinéaste Amardeep Kaleka et son équipe à Neverending Light Productions pour produire l'un des films les plus importants de notre temps. Ce film expose l' plus grande histoire jamais dit: La terre a été visité par des gens venus d'autres mondes qui ne sont pas malveillants, mais en fait concerné pour l'avenir de l'humanité.Une cabale des intérêts militaires, industrielles et financières ont gardé ce contact et ce que nous avons appris le secret depuis plus de 60 ans. Leur secret est destiné à supprimer la connaissance qui peut libérer le monde du joug du pétrole, du gaz, le charbon et l'énergie nucléaire et de remplacer l'ordre du monde actuel avec une nouvelle énergie et la vraie liberté. 

STRUCTURE DU FILM I. La première section de le film va partager la vaste portée de la preuve que les extraterrestres existent, à partir de documents officiels du gouvernement, des témoignages de haut niveau et des preuves audio et visuelle. Divulgation et CSETI ont la plus grande bibliothèque de vidéos jamais vu auparavant recueilli plus de 20 années d'études. II. Ensuite, nous interviewons un groupe de scientifiques brillants qui vise à faire connaître les technologies de longue tenue secrète. Ils nous montrent comment l'énergie peut être déduite de la structure de l'espace qui nous entoure, et comment cartels industriels ont supprimé cette information. Qu'est-ce que Nicola Tesla savait, et pourquoi le FBI n'a saisir ses papiers après sa mort? Man-made véhicules anti-gravité ont été en usage depuis plus d'un demi-siècle, certains ont même utilisé pour perpétuer l'enlèvement canular HE afin de contrôler les masses. Il est maintenant temps pour ces technologies d'être reconnu et développé à des fins pacifiques de l'énergie. III. Dans la dernière section, nous explorons CONTACT: les CE-5 principes et la façon de construire un pont vers un univers trans-dimensionnel. Nous allons également partager la façon dont la personne moyenne ne peut entrer en contact avec des gens d'autres mondes. Ils sont seulement une pensée loin ... 

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE Aucun grand groupe de médias ou de la société veut voir cette information sortir. Voilà pourquoi nous avons besoin de vous!Nous, les gens vont faire ce film. Pas seulement financer ou de produire, mais aussi distribuer. Tout le monde a intérêt à ce que ce film réussisse. Avec plus de 7 milliards de personnes brûler les ressources de la Terre, le moment est venu de faire ce changement. Votre appui financier nous aidera à développer le documentaire qui exposera années de témoignages et de preuves pour le monde de voir. En outre, grâce au produit de ce film, vous aiderez à financer la recherche indépendante et le développement des technologies énergétiques longtemps réprimées tant besoin par l'humanité. Pour vos dons, vous aurez également accès à une variété de matériaux exclusifs, tels que définis dans la campagne que vous voyez sur la droite. Lorsque vous faites une contribution ... vous serez redirigé vers PayPal. Vous n'avez pas besoin d'avoir un compte PayPal et peut payer par carte de crédit en tant qu'invité PayPal. N'oubliez pas de cliquer sur "retour à amardeep.kaleka @ gmail.com" pour être redirigé vers notre page, ou bien votre contribution ne sera pas compté. la Terre a été visitée par des Civilisations interstellaire avancées qui peuvent voyager grâce à d'autres dimensions plus rapide que la vitesse de la lumière. Ce que nous avons appris d'eux à propos de propulsion d'énergie peut nous amener à une nouvelle ère, mais les personnes au pouvoir ont supprimé cette information afin de nous tenir à leur merci. Il est temps pour vous de savoir ... et ce documentaire va vous laisser entrer Pour en savoir plus :
---------------------------------------
http://www.sirius.neverendinglight.com
http://www.cseti.org
http://www.disclosureproject.org
---------------------------------------
http://www.eceti.org
---------------------------------------
http://www.galacticfederationoflight....
---------------------------------------

lien http://www.youtube.com/watch?v=9599oqB0xtU Publiée dans le 25 févr. 2013

L'astronaute Edgar Mitchell, le sixième homme sur la lune, témoigne de visites extraterrestres et camouflage militaire. grand merci à James Fox pour fournir de l'entrevue. Obtenez plus d'information au http://www.SiriusDisclosure.com , Obtenez les mises à jour en suivant les Disclosure Project et CSETI et le témoignage de «Divulgation: témoins militaires ou gouvernementaux révéler les grands secrets de l'histoire moderne» par le Dr Steven M. Greer. Musique Kevin MacLeod (www.incompetech.com)

On ne nous dit pas tout, pire on nous ment depuis des années, la Vérité est entrain de remonter à la surface !

http://www.youtube.com/watch?v=vYIk2kfiL0Q

Publiée dans le 23 avril 2013

Le Dr Steven Greer a fait équipe avec Emmy Award winning cinéaste Amardeep Kaleka (www.neverendinglight.com). Ensemble, ils vont produire la divulgation de documents qui permettra de relier les points et de rock du monde. Ce film comprendra témoins au secret OVNI, expliquent la connexion à l'énergie gratuite et offrent la vision des contacts avec et civilisations comme en témoignent les équipes CE-5 contact. Jamais auparavant la richesse des informations et la perspicacité du Dr Greer été connecté à un tel cinéaste talentueux. Sirius Disclosure Project Part 2:

Publiée le 23 avril 2013

Aucune description disponible

http://www.youtube.com/watch?v=_oDueuZlI2Q

Résumé

Les révélations de S. M. Greer sur des événements survenus dans son enfance qui lui ont révélé la présence de civilisations cosmiques épargnées par la pauvreté, la pollution, les conflits.

Quatrième de couverture

Il est temps que vous sachiez : Pourquoi un médecin urgentiste à la tête d'un service hospitalier débordé abandonnerait-il sa carrière pour annoncer au monde entier que nous ne sommes pas seuls ? Quelles sont ces choses que j'ai personnellement vécues depuis mon enfance, qui m'ont permis de connaître les civilisations cosmiques ainsi que la notion de conscience cosmique, et d'entrapercevoir l'extraordinaire futur qui attend l'humanité ? Quelles sont ces nouvelles technologies concernant l'énergie et la propulsion qui peuvent nous offrir un monde nouveau, débarrassé de la pollution, de la pauvreté et des guerres ? Quel est ce point nodal où esprit, espace, temps et matière ne font qu'un - et quelle utilisation technologique une civilisation avancée pourrait-elle en faire ? Comment pourrait-on décrire les grandes lignes des 500.000 prochaines années de la civilisation humaine sur notre Terre - et comment pourrons-nous faire la transition avec une telle ère ? Qu'ai-je donc bien pu découvrir et vivre en rencontrant des Chefs d'État, des fonctionnaires de la CIA, des milliardaires et autres agents secrets - ces derniers s'accrochant bec et ongles au secret tout en priant pour que s'ouvre la boîte noire qu'ils ont hermétiquement refermée sur eux ? Qui a gardé secrètes ces vérités cachées et ces connaissances interdites - et, bien plus important, pourquoi ?

 

MoniKaren a dit :

Ah voilà qui complète la vidéo que j'ai posté sur iDEAL ! Merci beaucoup, il y a à lire et... à réfléchir ...

Il y a un bouquin extrêmement intéressant de Stephen Greer : "Vérités cachées Connaissances interdites" qui fait parfois frissonner, mais hélas il n'est pas possible de douter des témoignages de cet homme, corroborés par ailleurs par d'autres ouvrages ou publications.

Tout est lié... tout se rejoint sur le chemin vers... les nôtres se croisent souvent et je m'en réjouis.

Les révélations, ce qui était caché,  remontent à la surface petit à petit,de plus en plus, de plus en plus vite.  Et c'est "tant mieux" !



MoniKaren a dit :

Héhéhé, je vois que nous formons un bon tandem, et que nous avons des sources semblables !!!!

Tout arrive... C'est fantastique ...

Concernant les premiers pas sur la Lune, il y a de grosses zônes d'ombre. Ces pas ont ils pu vraiment se poser là ? Aux vues de certaines photos, il y a des "détails" qui clochent...Comme la coupure faite à la première interview, interview qui a bizarrement disparu. Là aussi, on ne nous a pas tout dit, et les astronautes concernés ont été dans l'obligation de se taire.

voir :  "Divulgation Extra-Terrestre aux USA : compte rendu de l’ "Audience des Citoyens" du 06.05.2013

sur autre article de Monikaren : "Révélations E.T. par le Congrès Américain"

lien : http://l-unite.ning.com/group/ovnideo/forum/topics/r-v-lations-e-t-...

Les vérités et secrets d' Etats sont révélés aux peuples que nous sommes. Enfin !

SIRIUS : L’EXTRATERRESTRE HUMANOÏDE D’ATACAMA EST UNE ÉNIGME MÉDICALE

Nature & Environnement— 04 mai 2013
Sirius : l’extraterrestre humanoïde d’Atacama est une énigme médicale

Certains scientifiques pensent que les extraterrestres existent. Pour le prouver et le révéler au monde entier, le Dr. Steeve Greer a  fait appel à la science pour tenter de savoir qui était Ata, un humanoïde de 15 cm retrouvé dans le désert d’Atacama au Chili il y a une dizaine d’année. Et les résultats sont étonnants !

Sirius, un documentaire pour révéler l’existence des extraterrestres

Sirius est le nom du documentaire réalisé par Amardeep Kaleka sur la base des travaux du Docteur Greer. Il s’agit d’un documentaire presque entièrement financé par le public. Au départ, il s’agissait d’un projet lancé sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. Le but du projet est de séquencer un ADN humanoïde qui ne ressemble à rien de connu dans le monde, de mettre en lumière sous des aspects scientifiques la réalité des ovnis, des extraterrestres, des technologies avancées, et pour finir d’une source d’énergie alternative.

La bande-annonce du documentaire Sirius : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CnRIR3pqY9A Publiée le 8 avril 2013

Ata, l’humanoïde d’Atacama

Ata, a tout de l’image que nous nous faisons des extraterrestres. Il a le crâne allongé, surmonté d’une crête osseuse, le volume crânien est énorme par rapport à son corps et il ne mesure que 15 cm. Pour séquencer l’ADN de l’humanoïde d’Atacama, l’équipe a fait appel aux scientifiques de l »université de Stanford en Californie. Leurs résultats sont édifiants. Ata serait mort il y a 100 ans au Chili et son ADN a parlé. Contrairement à ce que disait certaines hypothèses, Ata n’est pas un fœtus expulsé suite à une fausse couche. Ata aurait vécu 6 à 8 ans ! Ils en sont sûrs car certains marqueurs biologiques précis témoignent de développements significatifs qui ne peuvent avoir lieu qu’après la naissance. Ata respirait, mangeait et son métabolisme fonctionnait. Ata n’était pas extraterrestre mais… humain. Son ADN avec ses 23 chromosomes de facture très classique ne laisse aucune place au doute. Ata serait de sexe masculin et sa mère devait être une indigène du Chili.

ATA taille Sirius ATA

ata corps tete Sirius ATA crane

Ata squelette radio Ata, atacama humanoide

Ata, l’énigme médicale

Pour Garry Nolan, directeur du département des cellules souches à l’école de médecine de l’université de Stanford en Californie, Ata est un mystère. Comment un être humain de cette taille peut survivre si longtemps ? Quelle taille faisait Ata à sa naissance ? Quelle mutation génétique a subi cet enfant ? Pour répondre à toutes les questions que nous pouvons nous poser, le scientifique a choisi d’attendre que ses recherches soient plus approfondies et que les résultats soient publiés officiellement.

Conclusion

Sirius n’apporte pas de preuve définitive, irréfutable et scientifique de l’existence d’extraterrestre sur Terre. Ainsi, pour ceux qui pensent que les extraterrestres nous ont déjà rendu visite pourront se conforter en disant que l’absence de preuve de leur venue, n’est pas la preuve qu’ils ne sont pas venus. Et les autres, la grande majorité continueront de regarder ça de loin, par curiosité.

 

En savoir plus

Le site du documentaire Sirius

L’article du Huffpo sur les résultats ADN d’Ata

Le communiqué de presse pour annoncer le documentaire

 

Photos : © The Sirius Documentary 2013

Et si vous voulez voir le documentaire, le voici sous-titré en Français, trouvé sur Dailymotion mais il ne devrait pas rester trop longtemps :

Partie 1 :


http://www.sciences-mag.fr/2013/05/sirius-lextraterrestre-humanoide...

Partie 2 : 

SIRIUS : L’EXTRATERRESTRE HUMANOÏDE D’ATACAMA EST UNE ÉNIGME MÉDICALE

Nature & Environnement— 04 mai 2013
Sirius : l’extraterrestre humanoïde d’Atacama est une énigme médicale

Certains scientifiques pensent que les extraterrestres existent. Pour le prouver et le révéler au monde entier, le Dr. Steeve Greer a  fait appel à la science pour tenter de savoir qui était Ata, un humanoïde de 15 cm retrouvé dans le désert d’Atacama au Chili il y a une dizaine d’année. Et les résultats sont étonnants !

Sirius, un documentaire pour révéler l’existence des extraterrestres

Sirius est le nom du documentaire réalisé par Amardeep Kaleka sur la base des travaux du Docteur Greer. Il s’agit d’un documentaire presque entièrement financé par le public. Au départ, il s’agissait d’un projet lancé sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. Le but du projet est de séquencer un ADN humanoïde qui ne ressemble à rien de connu dans le monde, de mettre en lumière sous des aspects scientifiques la réalité des ovnis, des extraterrestres, des technologies avancées, et pour finir d’une source d’énergie alternative.

La bande-annonce du documentaire Sirius : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CnRIR3pqY9A Publiée le 8 avril 2013

Ata, l’humanoïde d’Atacama

Ata, a tout de l’image que nous nous faisons des extraterrestres. Il a le crâne allongé, surmonté d’une crête osseuse, le volume crânien est énorme par rapport à son corps et il ne mesure que 15 cm. Pour séquencer l’ADN de l’humanoïde d’Atacama, l’équipe a fait appel aux scientifiques de l »université de Stanford en Californie. Leurs résultats sont édifiants. Ata serait mort il y a 100 ans au Chili et son ADN a parlé. Contrairement à ce que disait certaines hypothèses, Ata n’est pas un fœtus expulsé suite à une fausse couche. Ata aurait vécu 6 à 8 ans ! Ils en sont sûrs car certains marqueurs biologiques précis témoignent de développements significatifs qui ne peuvent avoir lieu qu’après la naissance. Ata respirait, mangeait et son métabolisme fonctionnait. Ata n’était pas extraterrestre mais… humain. Son ADN avec ses 23 chromosomes de facture très classique ne laisse aucune place au doute. Ata serait de sexe masculin et sa mère devait être une indigène du Chili.

ATA taille Sirius ATA

ata corps tete Sirius ATA crane

Ata squelette radio Ata, atacama humanoide

Ata, l’énigme médicale

Pour Garry Nolan, directeur du département des cellules souches à l’école de médecine de l’université de Stanford en Californie, Ata est un mystère. Comment un être humain de cette taille peut survivre si longtemps ? Quelle taille faisait Ata à sa naissance ? Quelle mutation génétique a subi cet enfant ? Pour répondre à toutes les questions que nous pouvons nous poser, le scientifique a choisi d’attendre que ses recherches soient plus approfondies et que les résultats soient publiés officiellement.

Conclusion

Sirius n’apporte pas de preuve définitive, irréfutable et scientifique de l’existence d’extraterrestre sur Terre. Ainsi, pour ceux qui pensent que les extraterrestres nous ont déjà rendu visite pourront se conforter en disant que l’absence de preuve de leur venue, n’est pas la preuve qu’ils ne sont pas venus. Et les autres, la grande majorité continueront de regarder ça de loin, par curiosité.

 

En savoir plus

Le site du documentaire Sirius

L’article du Huffpo sur les résultats ADN d’Ata

Le communiqué de presse pour annoncer le documentaire

 

Photos : © The Sirius Documentary 2013

Et si vous voulez voir le documentaire, le voici sous-titré en Français, trouvé sur Dailymotion mais il ne devrait pas rester trop longtemps :

Partie 1 :


http://www.sciences-mag.fr/2013/05/sirius-lextraterrestre-humanoide...

Partie 2 : 

DIMANCHE 5 MAI 2013

L’ADN de l’extraterrestre humanoïde d’Atacama a été analysé

ata corps tete

   

Ce que vous voyez ci-contre existe réellement. Il s’appelle Ata, l’humanoïde d’Atacama. Il a tout de l’extraterrestre de SF : il a un gros crâne surmonté d’une crête et ne mesure que… 15 cm. Il a été découvert il y a une dizaine d’année dans le désert d’Atacama au Chili. Et son ADN vient d’être analysé. Et voici ce qu’il en est ressorti :

Tout est parti d’un projet Kickstarter, où un scientifique et un réalisateur souhaitaient produire un documentaire révélant la vérité sur la présence ou non d’extraterrestre. IntituléSirius, ce documentaire a pour point d’orgue l’analyse ADN d’Ata, le squelette le plus troublant jamais découvert sur Terre.

L’ADN d’Ata a été analysé par des chercheurs de l’Université de Stanford en Californie. Et leurs résultats sont formels. Ata n’est pas un extraterrestre. Il est humain. Son ADN est composé de 23 chromosomes et ils ont toutes les spécificités normales de l’homme. Son ADN est plus proche de nous que de celui des chimpanzés. Et les chercheurs vont plus loin, Ata est de sexe masculin, et il avait pour mère une indigène du Chili.

Contrairement à ce qui avait été dit, Ata n’est pas un fœtus fossilisé. Et c’est là que ça devient dingue : quand il est mort, Ata devait avoir entre 6 et 9 ans ! Pour les chercheurs, Ata est né, a respiré, a mangé et s’est développé. Ça ne fait aucun doute. Plus intrigant encore, si Ata mesure 15 cm après 6 ans de vie, quelle taille faisait-il à la naissance ?

Les recherches doivent être approfondies pour tenter de comprendre quel type de mutation a subi Ata. Il va falloir encore attendre plusieurs mois avant de pouvoir réellement lever le mystère sur l’humanoïde d’Atacama. En attendant, vous pouvez regarder le documentaire Sirius qui devrait sortir un jour au cinéma en France ou sur vos sites de streaming préférés. [Sirius ; Sciences-mag]

Norédine Benazdia,  

ATA taille

Par Dav - Publié dans : UFO

source : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-l-adn-de-l-extrater...

Ce petit humanoïde serait donc humain d'après les dernières analyses ADN "révélées".

Info ou intox ? Puisqu' "on" nous ment, "on" nous cache la (les) vérité (s) depuis des lustres, que les informations/découvertes/révélations/documentaires/films sont boycottés dès leur parution... on ne peut plus rien "croire" d'emblée. Le doute s'installe ... L' à-venir nous en dira plus, nos lanternes seront éclairées au fur et à mesure.

Appliquons le 5ème accord toltèque :

"Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d'autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce vraiment la vérité ? Ecoutez l'intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le véritable message".

En attendant, on continue ...

RSS

© 2018   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation