La Maîtrise des Emotions

35. La Maîtrise des Émotions


La Maîtrise des Émotions

Le paradis et l'enfer ne sont pas des lieux géographiques, ils sont psychologiques, ils sont votre psychologie. Le paradis et l'enfer ne se situent pas à la fin de votre vie, ils sont ici et maintenant. A chaque instant la porte s'ouvre, à chaque instant vous hésitez entre paradis et enfer. C'est une question d'instant en instant, c'est une question d'urgence, d'un instant à l'autre vous pouvez passer de l'enfer au paradis et du paradis à l'enfer.

Le paradis et l'enfer sont en vous, leurs portes sont très proches l'une de l'autre, avec la main droite vous pouvez en ouvrir une et avec la main gauche vous pouvez en ouvrir une autre. D'un simple changement du mental, votre être est transformé et vous passez de l'enfer au paradis et du paradis à l'enfer. Chaque fois que vous agissez inconsciemment, sans vigilance, vous êtes en enfer, chaque fois que vous êtes alerte et agissez en pleine conscience, vous êtes au paradis.

Le secret de l'anneau

La chose essentielle dont il faut se souvenir c'est que lorsque vous vous sentez bien, d'humeur extatique, ne commencez pas à penser que cela va être votre état permanent. Vivez l'instant aussi joyeusement, aussi gaiement que possible en sachant parfaitement que c'est venu et que cela s'en ira, tout comme une brise entre dans votre maison apportant parfums et fraîcheur puis ressort par une autre porte.

C'est la chose la plus fondamentale, si vous pensez pouvoir rendre permanents vos moments d'extase, vous avez déjà commencé à les détruire. Lorsqu'ils viennent soyez reconnaissant, lorsqu'ils s'en vont remerciez l'existence, restez ouvert. Cela arrivera souvent, ne jugez pas, ne choisissez pas, restez sans références.

Oui il y aura des moments où vous serez malheureux et alors ...? Il y a des gens qui sont malheureux et qui n'ont jamais connu un seul moment de bonheur, vous avez de la chance. Même dans la souffrance, souvenez-vous qu'elle ne durera pas, elle aussi passera, ne la laissez pas vous troublez, restez détendu. Tout comme il y a la nuit et le jour, il y a des moments de joie et des moments de tristesse, acceptez-les comme les éléments de la dualité de la nature, comme sont les choses en réalité.

Vous êtes seulement un observateur, vous ne devenez ni bonheur ni tristesse. Le bonheur va et vient, le malheur va et vient. Une seule chose demeure, toujours et toujours, c'est l'observateur, celui qui est le témoin. Lentement, lentement, centrez-vous dans celui qui observe. Les jours, les nuits se succéderont… les vies, les morts se succéderont... le succès, les échecs se succéderont ... Mais si vous êtes centré dans celui qui observe - car c'est la seule réalité en vous - tout ne sera que phénomène passager.

Essayez, pendant un instant, de ressentir ce que je dis, soyez seulement celui qui observe... Ne vous accrochez à aucun instant parce qu'il est beau, ne rejetez aucun instant parce qu'il est triste. Arrêtez de faire cela, c'est ce que vous avez fait pendant des vies, vous n'avez pas réussi et vous ne réussirez jamais.

Le seul moyen de dépasser cela, de vous maintenir au-delà, c'est de trouver un espace d'où vous pouvez observer tous ces phénomènes changeants sans vous y identifier.

Je vais vous raconter une vieille histoire soufi...

Un roi demanda aux sages de sa cour: "Je me fais faire un très bel anneau orné du plus beau diamant et je voudrais faire graver à l'intérieur un message qui pourrait m'aider dans une situation désespérée. Il faut qu'il soit très court pour pouvoir être gravé sous le diamant".

Tous étaient des hommes sages, de grands savants, ils auraient pu écrire de longs traités mais lui donner un message de deux ou trois mots maximum qui pourrait l'aider dans une situation désespérée... Ils réfléchirent, recherchèrent dans leurs livres mais ne trouvèrent rien.

Le roi avait un vieux serviteur qui était presque comme un père pour lui - il avait déjà été le serviteur de son père. La mère du roi était morte très tôt et c'est ce serviteur qui l'avait élevé, aussi il n'était pas traité comme un serviteur, le roi avait un immense respect pour lui.

Le vieil homme dit au roi: "Je ne suis pas un sage ni un homme de savoir ou un érudit mais je connais le message car il n'existe qu'un seul message. Tous ces gens ne peuvent pas vous le donner car il ne peut être donné que par un mystique, un être réalisé.

Durant ma longue vie au palais j'ai fréquenté toutes sortes de gens, une fois ce fut un mystique, invité de votre père qui me mit à son service. Lorsqu'il partit, en remerciement des égards que j'avais eu pour lui, il me donna ce message". Le vieux serviteur l'écrivit sur un petit bout de papier, le plia et dit au roi: "Ne le lisez pas, cachez-le dans l'anneau et ne l'ouvrez que lorsque tout ayant échoué, il n'y a plus d'issue".

Ce moment arriva bientôt. Le pays fut envahi et le roi perdit son royaume. Pour sauver sa vie il s'enfuit à cheval poursuivi par les cavaliers ennemis. Il était seul et ils étaient nombreux. Il arriva à un endroit où le chemin s'arrêta, c'était un cul de sac, une falaise avec un précipice. Sauter représentait la mort, il ne pouvait plus faire demi-tour et entendait déjà le bruit des sabots des chevaux. Il ne pouvait pas avancer et il n'y avait aucune autre issue...

Soudain il se souvint de l'anneau, il l'ouvrit, prit le papier sur lequel était écrit le petit message d'une immense valeur qui disait simplement: "Ceci aussi passera". Un grand silence l'entoura lorsqu'il lut ces mots... "Ceci aussi passera" et c'est ce qui arriva.

Tout passe, rien n'est permanent en ce monde. Les ennemis qui le suivaient avaient dû se perdre dans la forêt, avaient dû se tromper de chemin, le bruit des sabots diminua, diminua jusqu'à devenir inaudible.

Le roi était plein de gratitude pour son serviteur et pour le mystique inconnu. Ces mots s'avérèrent réellement miraculeux ! Il plia le papier, le remit dans l'anneau, rassembla ses armées et reconquit son royaume. Le jour où il entra victorieux dans la capitale, il y eut une grande fête dans toute la ville, de la musique, des danses, il se sentait si fier de lui.

Le vieil homme qui marchait à côté de son char lui dit: "Cet instant est également juste, relisez le message".

"Que veux-tu dire ?" lui dit le roi "Aujourd'hui je suis vainqueur, le peuple m'acclame, je ne suis pas désespéré ou dans une situation sans issue".

"Écoutez-moi" dit le vieil homme "c'est ce que le saint homme m'a dit, ce message n'est pas seulement fait pour le désespoir mais aussi pour le plaisir, pas seulement pour la défaite mais aussi pour la victoire, pas seulement lorsque vous êtes le dernier mais aussi lorsque vous êtes le premier".

Et le roi ouvrit l'anneau et lut le message: "Ceci aussi passera". Et soudain la même paix, le même silence au milieu de la foule joyeuse qui faisait la fête et dansait. La fierté et l'ego avaient disparus.

Tout passe.

Il invita son vieux serviteur à monter sur le char et à s'asseoir à ses côtés. Il lui demanda: "Y a-t-il quelque chose de plus ? Tout passe... ton message m'a été immensément salutaire".

Le vieil homme répondit: "La troisième chose qu'a dite le saint homme c'est : Souviens-toi, tout passe, toi seul demeures, tu demeures éternellement, comme un témoin".

Tout passe mais vous demeurez. Vous êtes la réalité, tout le reste n'est que rêve. Il y a des rêves merveilleux, il y a des cauchemars… mais peu importe que ce soit un rêve merveilleux ou un cauchemar, ce qui importe c'est celui qui regarde le rêve. Celui là, qui regarde, est la seule réalité.

Commenter

Vous devez être membre de Tarot-enseignement d'Osho Rajneesh pour ajouter des commentaires !

Une aide pour vos activites ?

     Pour le développement de vos  

         activités, une plateforme  

        indispensable à découvrir  

Forum de discussion

Besoin d'aide

Démarrée par marc soranzo. Dernière réponse de Présence 15 août. 1 Réponse

Faire son tirage du jour ...

Démarrée par l'Unité 10 mars 2015. 0 Réponses

Méditez, Sentez "Je Suis"

Démarrée par Présence 17 juil. 2013. 0 Réponses

Méditez, Imaginez l'Inimaginable !

Démarrée par Présence. Dernière réponse de Présence 16 juil. 2013. 2 Réponses

Badge

Chargement en cours…

© 2017   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation