Appel à l'unité, pour que l'Amour soit plus fort que la haine

Parce que l’urgence d’aimer est l’état d’urgence de toute l’humanité :
Appel à l'unité, pour que l'Amour soit plus fort que la haine.

Un message de Paix, un message d’avenir par Bruno BERTHELOT
 Fondateur de l’O.N.G. Désir d’Humanité et de l’association Divine Attitude.


 L’Amour est toujours plus fort que la haine. Il révèle l’unité de l’humanité en la mettant en lien.


« La folie, c'est de faire tout le temps la même chose et de s'attendre à un résultat différent » - Albert EINSTEIN


Avec le temps, et à  mesure que les générations successives s’imitent, elles se limitent et limitent l’humanité. On « fait du vieux » avec du vieux. L’état du monde aujourd’hui est dans une zone de non-retour qui pourrait bien éliminer le devenir de l’humanité et de notre planète. Partout les conflits individuels et collectifs poussent les uns et les autres à se positionner, à choisir. Des choix qui s’affrontent pour ensuite s’affirmer davantage. Comme un radar qui scrute l’horizon, chacun vit dans le confort de son « cercle de garde », comme pour mieux se protéger. Et si la vraie vie était dans l’inconnu ? Au-delà de la zone du connu, de la répétition, de l’imitation, des limitations…

Puisque l’humanité est la somme des expériences humaine, il suffit de changer son expérience humaine individuelle pour changer l’humanité. Faire le choix de l’illimité, c’est choisir de créer du neuf avec du neuf. C’est se reconnaître en tant que créateur du renouveau. C’est reprendre votre Liberté afin de co-créer l’humanité que vous voulez partager, afin que votre choix de Paix et d’harmonie résonne tout autour de vous. Ensemble nous pouvons TOUT.

Mais quand la confusion règne, les réactions, les jugements génèrent davantage de troubles et de désordres. Comme dans un cercle vicieux, les mêmes effets produisent toujours les mêmes causes. Nous sommes tous les créateurs de notre monde avec ce que nous émettons : actions, pensées, émotions, intentions, issus des conditionnements du passé. Chacun expérimente donc « son monde » selon ses propres conditionnements et contribue ainsi à co-créer le monde que beaucoup imaginent subir. Nous sommes donc tous co-responsables du « taux de réactivité » de l’humanité qui se traduit par autant de remous et de résistances aux changements, par tant de souffrances encore illustrées par les évènements de ce début janvier.

Cette année 2015, sera une année de grands changements, de transitions, dans ce nouveau paradigme qui s’installe et qui nous transforme. Comme toujours depuis le big-bang, nous allons encore récolter ce qui a été semé. 2015 c’est l’année des grands remue-ménage, des « grands remue-méninges,  où le courant de la Vie s’accélère.
Tout ce qui a été caché dans l’ombre remontera à la Lumière, collectivement et individuellement. Ce désordre apparent fait partie du processus d’évolution  visant à éveiller les consciences.

Mais pour s’éveiller il est nécessaire d’ouvrir les cœurs et de mettre l’Amour en action, d’accueillir et de conscientiser des « préjugés positifs » plutôt que l’inverse. Aimer, c’est apporter le pardon en réponse, y compris et surtout le pardon à soi-même. Alors créons en conscience tous ensemble un cercle vertueux, tellement nécessaire aux générations futures !

Pour se rassembler les uns avec les autres, il convient maintenant de calmer le jeu, ou plutôt le JE.
Nous devons accueillir tous les points de vue. Perdre notre point de vue personnel, qui n’est que défensif (l’égo) pour se fondre dans le point de vue de la Vie qui les contient tous ! Si nous devenons tous des créateurs conscients établis dans la Présence à soi-même, la Présence du Soi en soi, nous pourrons alors tous ensemble imaginer, penser, ressentir, bref tous mettre en création à travers une intention d'humanité un nouveau monde fait de Paix, d'harmonie, d'abondance et de liberté.

En devenant des co-créateurs conscients plutôt que des co-réacteurs inconscients, dans nos cœurs nous pouvons dire : « J’accueille la souffrance, j’accueille ces actes de violence, j’accueille les réactions de ceux qui sont dans la révolte ». Alors nous devenons accueil inconditionnel, alors dans notre désir d’humanité nous engendrons l’Unité. Dans l’intelligence du cœur, c’est le Silence de l’Amour qui nous absorbe à l’infini, comme une goutte d’eau sur un buvard. Et délicieusement nous nous laissons absorber dans l’abandon de notre petit moi défensif, notre évaporation est notre grâce.

Soyons vraiment conscients de là où nous posons notre attention, car là où nous la posons, nous créons notre réalité. L’attention est notre libre arbitre elle est la clé de notre liberté, liberté de ressentir la Vie à l’infini, et cette attention que chacun possède devient écoute, ouverture, disponibilité, accueil, bref Amour sans condition.
Chaque pensée de joie, d’amour, de paix fait baisser les tensions du monde… Ensemble nous pouvons souder la famille humaine dans la reconnaissance de « qui nous sommes vraiment » ! À chaque instant nous avons le choix, celui de porter en nous, comme un étendard du coeur, la vision intérieure du monde que nous voulons voir émerger pour les générations futures. Quand on rejette l’autre c’est soi même que l’on rejette, alors la famille humaine est divisée, séparée. Si le rejet attire le rejet, l’Amour inclut et l’Amour nous fait devenir ce que nous aimons. Puisse l’humanité s’offrir à elle-même ce bond de conscience tant attendu ! Puisse chacun perdre son point de vue défensif.

La solidarité – que nous voyons se développer après tel ou tel drame -, s’exprime toujours de manière curative. Derrière la solidarité, nous apercevons heureusement la compassion qui émerge. Mais a liberté d’expression n’est pas la liberté de réaction. Considérant l’expression « je pense donc je suis », je remplacerai volontiers le verbe « être » par le verbe « suivre », tant le formatage de la pensée rend légitime la pensée commune et communément admise de ceux qui se battent pour des idées qui ne sont pas les leurs, mais qui les leurrent.
Quant au fait de réagir, les médias demandent si souvent aux personnes interviewées quelles sont leurs réactions ! Alors il y a amalgame, et souvent la liberté de réagir se confond avec la liberté d’expression. Ainsi, tout autour de nous, avec les mêmes médias, les réactions sont légitimés au cœur même de la société. Jusqu’à heurter les points de vue que chacun défend en étant sur ses gardes. Si la haine se développe c’est à cause de la peur et s’il y a peur c’est à cause du manque d’amour. Pour se libérer de la peur, il convient de se libérer des attachements : attachements positifs (attraction) attachements négatifs (répulsion). En fait, se découvrir (mettre à nu) pour mieux se découvrir (découverte).

Qui se découvre ? Qui observe, qui ressent, qui écoute ? Qui suis-je ? Investigation originelle… Au-delà de notre identité de surface se trouve à l’intérieur notre Essence commune, celle que nous partageons ensemble. Et l’extérieur est contenu à l’intérieur… Alors, sans rien corriger, sans rien interpréter, soyons ! Juste être dans l’attitude intérieure du contenant (celui qui perçoit et ressent) et qui observe le contenu (les « objets » de perceptions), continuellement changeant. La personnalité n’est qu’une illusion, une personnalité de survie, constituée par la défense d’un point de vue individuel. Et si nous cessions de croire en notre existence ? Qui veut acquérir la paix, qui veut posséder le bien-être, qui veut ne plus vouloir ? Il n’y a jamais eu quelqu’un. La personne n’est personne.

Et nous voilà devenu témoin intérieur sans aucune intention, sans même l’intention d’être témoin.
Celui qui écoute redevient comme un petit enfant dans les bras de l’innocence. Il est pure inconnaissance, il est vierge de toute identité. Les petits enfants n’ont pas de conflits de nationalité ou de religion, ils ne sont pas encore totalement identifiés aux modèles qui les environnent. Pour se rassurer, le mental plaque du connu sur l’inconnu.

Se convertir à l'inconnu, c'est cela l'abandon ; un abandon qui s’effectue dans l’attention globale au moment présent. Là, dans son propre recueillement intérieur, l’Amour nous fait devenir ce que nous aimons. Et dans cette Présence, nous sommes activement passifs… Alors là où nous posons notre attention, nous créons notre réalité, consciemment.

L’Amour est l’énergie de reliance permettant l’unité dans l’instant présent toujours éternel. Et pourtant chacun des moments présents qui se déploient dans l’instant comme autant d’éclats du big-bang, est inconnu. Tout est possible à tous instants. L’inconnu est synonyme du « domaine de toute possibilité ». Et dans cette trame quantique, c’est de la façon dont nous recevons intérieurement la circonstance qui ce présente, que chacun d’entre nous devient créateur. Créateur avec notre attention, ou plutôt avec notre cœur, car porter attention à « ce qui est » dans l’ouverture et la disponibilité, en oubliant son point de vue personnel c’est l’Amour universel, inconditionnel, impersonnel. Alors, « ce qui est » EST, libre de toute interprétation personnelle, libre de toute volonté de corriger le déploiement du mouvement de Vie se frayant un chemin à travers la causalité de chacun.

Tout est information et dans l’époque actuelle et il est tentant de se replier, de fermer les « issues » pour mieux se recentrer à l’intérieur de soi. C’est oublier que tout est expression de l’unité. Ce que l’on appelle spiritualité - et qui ne veut plus dire grand-chose, tant l’ego s’en ait emparé, tant les pseudos pratiques de bien-être en ont fait un marché -, c’est d’être UN (en Amour) avec ce qui est. C’est faire du neuf avec du neuf en tant que créateur conscient et non plus faire du vieux avec du vieux en tant que réaction formatée par des empreintes ou des idées qui ne nous appartiennent pas. Si nous voulons un avenir à l’humanité, alors pour chacun l’accueil sera le viatique nécessaire. Cet amorti, comme une planche de salut, permettra un bond de conscience salvateur et fédérateur de l’humanité. Alors, comme on le voit déjà ici ou là, des initiatives collectives pourront voir le jour, où la force commune des intentions mêlées comme au diapason de la Vie, établirons enfin une paix stable, véritable ciment entre les nations. Et un jour, lorsque les remparts individuels seront tombés, les frontières n’auront plus d’existence dans la famille humaine.

L’humanité est lassée de la haine, engendrée par la peur. On ne rassemble pas sur les peurs. On ne dissout pas l’obscurité en la combattant, on ne fera que renforcer ce qui est combattu. L’Amour est l’attitude la plus rebelle, radicale et constructive qui soit. L’Amour est le véritable pardon, il est aussi notre dissolution quand nous trouvons notre Essence Divine et que le sens (signification commune) s’évapore dans notre écoute intérieure s’écoute elle-même jusqu’à la reconnaissance du rien, du vide qui est si plein du TOUT.

Savoir être, est un art, un art de vivre nécessaire à la coexistence du « vivre ensemble ». À travers les épreuves, la Vie nous met en face d’un choix, un choix seulement apparent en fait. Faire le choix de l’Amour c’est choisir un non-choix, parce que la Vie nous le proposera une nouvelle fois et que nous n’avons pas le choix de ne pas l’accepter à un moment ou à un autre.  

Dans ce lieu de Présence bien au-delà de la raison, où s’épousent les contraires, où vivent les paradoxes, où la transcendance rejoint l’immanence, nous sommes notre propre causalité. Alors comme dans un miroir qui jamais ne s’attache aux reflets qui lui donne vie, nous parvenons enfin aux origines de l’origine.

L’humanité une et indivisible, ce n’est pas un concept, c’est une réalité concrète qui peut être ressentie et vécu au niveau de conscience de l’être.  Et notre être intérieur est l’ÊTRE de tous les êtres…
Nous ne discernons l’infini que si notre appétence pour le fini s’estompe. Avant de lâcher prise, d’abandonner ses points de vue personnels, certains résistent et s’arc-boutent sur des positions qui ne sont plus tenables. Alors c’est les « remous de la rivière » générés en nageant à rebours du lit de l’Amour… Lâcher prise c’est faire la planche sur le fleuve de Vie, qui  en cette période d’évolution, s’accélère vers sa reconnaissance.

Beaucoup interprètent que l’autre est toujours la cause qui nous fait réagir, le bouc émissaire de nos réactions.
Si nous ne pouvons nous aimer nous même, alors nous ne pouvons aimer les autres.  L’autre c’est moi car je le crée avec mes projections. Le moment est venu de prendre son autonomie. Prenons notre liberté, celle d’aimer sans avoir besoin d’être aimé. Le besoin de reconnaissance et de complétude que chacun cherche à l’extérieur est pourtant à l’intérieur. Sans passer par des techniques ou des méthodes coûteuses, nous sommes ce que nous cherchons : le révélateur révèle le révélé puisque vous existez déjà ! Vous êtes la Vie. La Vie est douceur, elle n’aime pas la souffrance. Et puisque l’Amour nous fait devenir ce que nous aimons, alors rayonnons l’Amour, dispensons la Paix et partageons la joie, cette Joie innée sans objet et sans cause.

Que 2015 donne vraiment la foi aux co-créateurs que nous sommes.
Ensemble nous pouvons mettre l’Amour en action… C’est le socle de notre engagement, celui de s’engager dans la Vie, pour la Paix, au service de la famille humaine. Nous sommes tous des « sculpteurs » et la Vie qui anime notre corps est notre « glaise ». L’humanité est en train de s’éveiller, nous sommes tous UN.

Aussi j’appelle en ce jour, tous ceux pour qui ces lignes résonnent à créer avec moi un véritable mouvement humaniste et citoyen destiné à mettre l'Amour en action afin d’apporter plus de Paix à la famille humaine. Un mouvement que j’avais déjà esquissé au moment des « Journées de la Vie » (www.journeesdelavie.eu) et qui aujourd’hui plus que jamais possède sa raison d’être. Pour tous ceux d’entre vous qui se manifesterons par email sur contact@divine-attitude.org , je dresserai sous peu  le contour actualisé de « Désir d’Humanité ».

Comme je l’ai toujours fait, je tracerai le sillage que mon cœur me demande de tracer. Chacun de vous est le bienvenu pour accompagner avec moi le mouvement de Vie qui nous amine de son enthousiasme et qui de toute façon résonne en chacun. Et quand on se met au service du mouvement de Vie, on ne peut que souhaiter qu’il s’exprime encore plus à travers soi. De nombreuses actions seront réalisées à travers un programme basé sur l’expérience personnelle de la puissance infinie de l’Amour sans condition, afin de développer la paix et l’intelligence du cœur en chacun et par voie de conséquence dans toute la famille humaine, car on ne peut changer le monde qu’en se changeant soi-même. Des espaces de rencontres et de partage seront aussi proposés, afin que chacun se reconnaisse en tant qu’être ; un être libéré de la souffrance elle-même issus de la résistance à « CE QUI EST ». Je vous espère nombreux à être en résonance avec ce présent appel, pour qu’ensemble – en créant « Désir d’Humanité », nous puissions simplement nous mettre au service de l’Amour en rendant le pouvoir à la Vie.

Le monde est le reflet illusoire de l’humanité, c’est-à-dire un « théâtre » fractal où chacun vit dans son monde et où la représentation du monde de l’autre et du monde collectif est une interprétation individuelle filtrée par les conditionnements et les blessures. Dans ce monde technologique, les informations nous arrivent de partout. Chacun de nous est « l’un des pixels » de la trame quantique, l’Univers qui s’informe à travers notre ressenti, et que nous informons également. Ainsi tout est potentiellement croyable car tout est « énergie d’information » à commencer par nos pensées, nos émotions, comme une signature vibratoire. Et parce que l’effet placebo est un effet de la Foi, je vous invite à croire en vous, à votre capacité à ressentir la Vie, à votre faculté de percevoir… Et je vous invite à ne plus portez votre attention sur ce qui est limitant. Vous êtes cet Espace illimité dans lequel tout se déroule, libre des manifestations toujours éphémères et transitoires. C’est par l’attention que nous sacrons « ce qui est ». L’attention est le sacre de l’instant, elle rend sacrée chaque manifestation issue du silence, de l’incréée…

Comme pour l’arc-en-ciel, pour qui toutes les couleurs sont indispensables à son rayonnement, la diversité est le socle sur lequel se tisse l’Unité. Et dans le cœur de chacun, scintille cette intention d’unité, ce « Désir d’Humanité » comme une étincelle de Vie en expansion infinie.

Je suis intimement persuadé que le moment est venu de faire du préventif : avec « Désir d’Humanité » ensemble mettre l’amour en action dans toutes les registres de la société. Et s’engager dans la Vie, comme des porteurs d’Amour que nous sommes tous ! Dans la paix du cœur, puissions-nous vivre non séparés, non divisés, dans l’harmonie de la coexistence ! La vie ne défend aucun point de vue, car elle les contient tous. Aussi ne confiez la responsabilité de votre bonheur à personne d’autre que vous.

Inventons ensemble la véritable culture de la paix, la pédagogie de l’Amour qui le jour venu remplacera les formations dans les grandes écoles qui apprennent aujourd’hui à exploiter son prochain ! Alors échangeons, sur le projet de « Désir d’Humanité » que j’aimerai partager avec vous, comme une pensée fédératrice des énergies de Vie. Et comme une pensée  collective fonctionne bien mieux qu’une pensée seule, je vous laisse imaginer ce qui se passera avec tout le peuple de la Terre pensant davantage à la Paix plutôt qu’à sa peur de la crise !

Imaginez la vie comme vous voulez la vivre et croyez-y de toute vos forces !
Dans la Paix du cœur et en communion avec vous,  Bruno Berthelot

contact@divine-attitude.org   -  06 60 11 99 82  -  www.divine-attitude.org  ; -  www.desirdhumanite.org

PS : Je recherche des lieux dans les plus grandes villes où régulièrement j'offrirai des rencontres et des partages de la Présence dans l’énergie de l’Amour sans condition (darshans). Ensemble nous émettrons des intentions de paix et d’harmonie à travers des cercles de Lumière. Merci de vos prochains contacts.  

Vues : 165

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Activité la plus récente

Événement mis à jour par Tanguera
Miniature

Méthode Feldenkrais à Sanary à Salle des Lentisques

18 novembre 2019 de 15:30 à 16:30
Il y a 7 heures
CATHY FROMENT a répondu à la discussion Ave Maria de Patrice du groupe Chants spirituels.
Il y a 9 heures
CATHY FROMENT a répondu à la discussion "Now We Are Free" - Lisa Gerrard - (Film Gladiator) de CATHY FROMENT du groupe Chants spirituels.
Il y a 9 heures
Événement publié par corinne du sud
Miniature

Soin de groupe "Orgasmie cellulaire" Vendredi 1 novembre, 15 € à Carqueiranne

1 novembre 2019 de 19:45 à 21:30
Lundi

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation