Une formulation comme « je n’ai pas le temps » revendique que nous considérons le temps comme s’il pouvait être possédé. Quelle étrange idée ! Il est pourtant clair que le temps est insaisissable et que nul ne peut se l’approprier.

Celui qui Est, Celui qui A

Tout comme le « bonheur arc-en-ciel », tout comme la chance, tout comme la vie, le temps n’est évidemment pas un objet : personne ne peut jamais « l’avoir ».

Tout comme le « bonheur arc-en-ciel », tout comme la chance, tout comme la vie, le temps est un flux, un courant, un mouvement.

Le destination EST le courant

Et dans le flux de la vie justement, jamais vous n’êtes trop en avance ni trop en retard si vous êtes dans le sens du mouvement… si vous ne forcez pas à contre-courant !

Jamais vous ne pourrez vous tromper d’arrivée en étant dans le courant, car la destination EST le courant. C’est peut-être la seule chose à capter vraiment

Mais comme un voilier qui remonte le vent, vous changez régulièrement de trajectoire, zigzaguant sans cesse pour trouver la meilleure diagonale.

Qui vous dit qu’il faut sans arrêt remonter le vent ? Bon d’accord, tout le monde vous l’a rabâché. Mais à quoi ça sert exactement ? On vous l’a expliqué ça aussi ??

A priori, cela sert à trouver la bonne direction pour se rendre à un endroit précis. Mais si on ignore totalement où aller, à quoi cela sert-il ? Est-ce que vous connaissez votre destination ??

Êtes-vous un saumon ?

Si les saumons remontent le courant, c’est qu’en eux est gravée de façon innée une finalité reproductrice. Ils savent très bien où aller et pourquoi y aller : c’est génétique. Mais vous, depuis quand êtes-vous un saumon ?

Tant qu’à s’identifier à autre chose que soi-même, mieux vaut alors se prendre pour une montgolfière et se laisser transporter au gré des vents existentiels : le courant de la vie vous transporte toujours là où vous devez être par rapport à qui vous êtes.

Stopper toute résistance au flux de la Vie c’est entrer en résonance avec elle et se mettre au diapason d’une loi incontournable qui régit l’Univers : ETRE (juste « être », sans rien d’autre).

Ce lâcher-prise – acte de confiance particulièrement courageux, il faut le dire – vous conduit forcément sans force au meilleur de vous-même et de vos intimes aspirations.

La philosophie mise en équation

En ces lignes comme partout ailleurs sur le blog, les propos qui semblent philosophiques ne le sont pas. Ces approches simplifiées (voir simplistes ?) reposent sur des vérités scientifiques.

Par exemple ce qui vient d’être énoncé est intimement lié aux « attracteurs étranges », une insolite résultante mathématique qui, si elle défie l’entendement, est pourtant bien réelle (physiquement expérimentée).

Attracteurs étranges, Wu wei et Tao

Or, ces « attracteurs étranges » sont étonnamment représentatifs de concepts philosophiques issus de la nuit des temps, tel que le « Wu Wei » (force de la non-force) prônée par le Tao depuis plus de 5000 ans.

Pour faire simple : vous n’avez rien à faire, rien à contrôler, rien à maîtriser, alors faites ce que vous voulez : ainsi se positionnent vos instant-clé optimisés, avec toute simplicité, sans heurt et sans dualité.

Ce que vous êtes

L’Univers est VOTRE environnement et VOTRE fonctionnement. Sa loi vitale est simplissime : il ne possède rien d’extérieur à lui : « Il EST ». C’est tout. Rien d’autre.

L’Univers EST ce qu’il possède. C’est ainsi qu’il possède tout, puisque on ne peut jamais être à moitié. Le « mi-être », ça n’existe pas. Même le « non-être » ça n’existe pas (mais on verra ça plus tard !).

Une chose est sûre : l’Univers existe et vous y êtes. Il « est » et vous en êtes. Il est ce qu’il est, et… vous l’êtes ! Alors faites comme lui, soyez comme lui : soyez-lui.

Soyez entier sans vous diviser, simple sans tergiverser, vous-même sans tricher. Osez vous laisser aller dans l’Unité… et soyez VOUS ! Vous aurez « tout » à y gagner

Comment se faire magistralement avoir

Mais « être vous » c’est « être là »… et vous êtes tout le temps ailleurs !! Oui, sans cesse vous voulez « avoir le temps de… » blablabla. Vous voulez « avoir de l’argent pour… » blablabla. Vous voulez « obtenir le pouvoir qui fera que… » blablabla.

Tout le temps vous voulez « avoir pour demain », et en ceci vous vous faites magistralement avoir car le flux de la vie ne consiste qu’en une seule chose : « être dans l’instant ».

Soyez-là « en temps réel »

L’approche « avoir demain » désolidarise du présent, le seul temps réellement existant. De fait, ne jamais être présent au présent revient à…  ne pas être réellement là !

Comment voulez-vous recevoir quoi que ce soit en n’étant pas là ? Rien ne peut vous être donné si vous n’êtes pas là pour le recevoir. Il faut être là, prêt à recevoir !

On ne peut rien avoir sans être et on ne peut avoir que ce que l’on est. Pour devenir « Celui qui A », devenez déjà « Celui qui Est » ! 

http://www.destinee.info/blog/fwh-707_celui-qui-est-pour-devenir-ce...

Vues : 55

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation