Comment Crée-t-on notre Réalité ?

 

Par Laura Marie

http://lauramarietv.com/fr/comment-cree-t-on-notre-realite/

 

La science démontre depuis de nombreuses années maintenant que nos pensées sont créatrices et qu’elles impactent non seulement notre vie et notre corps, mais également le reste du Monde.

Les maîtres spirituels du Monde entier enseignent ces « bases », car en effet, le fait de comprendre que nous créons notre réalité avec nos pensées est la base de tout enseignement spirituel. (Mis à part dans les religions ou au contraire l’on nous dit que c’est la volonté de Dieu qui fait tout, rendant ainsi les disciples « impuissants » et totalement hors de contrôle de leur propre vie ce qui est l’opposé de la façon dont l’univers fonctionne).

universe creation

Même s’il existe bel et bien une force créatrice, nous sommes tous une particule de cette force, et nous pouvons tous avoir accès à notre propre « divinité ». Le mot divinité ne doit pas nous effrayer. Il est nécessaire de faire abstraction de toute religion inventée par l’Homme pour réellement comprendre son sens. « Dieu », n’est pas un homme, à apparence humaine; Dieu est plutôt on pourrait dire la force de vie qui gère cet univers, cette même force qui a été déclinée ensuite dans multiples religions, qui furent prétextes ensuite à toutes les pires guerres de l’histoire de l’humanité. Comment un vrai Dieu, pur et bienveillant, pourrait-il souhaiter nous punir si nous ne l’écoutons pas ? Comment pourrait-il souhaiter que nous lui consacrions notre vie toute entière, à lui être dévoué, nous oubliant nous-même ? Comment pourrait-il instaurer des règles aussi strictes et aussi dures, voire cruelles, tel que dans certaines religions ?

guerres de religion

Tous les prophètes ont bel et bien existé et ont apporté de profonds enseignements à l’époque où ils ont existé, mais tout ce qui en a découlé ensuite n’a été que l’interprétation Humaine. Et toutes ces interprétations ont encore une fois découlé sur des mares de sang, même encore à l’heure actuelle, chacun essayant de prouver que Sa religion est la bonne, que Son Dieu est le Vrai Dieu. Pourtant si toutes ces personnes défendant violemment leur Dieu, étaient nées dans un autre pays, avec une autre culture, elles penseraient que leur Dieu serait un tout autre Dieu, probablement même celui qu’elles combattent même pendant leurs guerres. Si une espèce extra-terrestre voulait nuire à l’humanité, quelle invention plus efficace pourrait-elle avoir inventé, que les religions ? Ainsi, tous les habitants d’une seule planète (en l’occurrence la Terre) passeront leurs vies à s’entretuer pour démontrer que leur religion est la bonne. La population se décimerait d’elle-même, sans rien n’avoir à faire… et n’est-ce pas ce que l’on fait depuis la nuit des temps sans même s’en rendre compte ? Jusqu’à quand allons-nous nous baser sur de vieux textes d’une époque lointaine, pour déterminer notre vie, qui nous devons aimer, qui nous pouvons haïr, ce que nous avons le droit de faire ou de ne pas faire, qui nous pouvons tuer ? Est-ce que dans 1000 ans ou dans 2000 ans les religions existeront toujours ? Si un jour nous voulons vraiment évoluer vers les êtres spirituels que nous sommes réellement, alors il conviendra que l’Humain évolue sur ces points. Il est impossible de continuer à s’entretuer à propos de simples « croyances » du passé.

avoir la foi

Attention, cela ne veut pas dire que toute religion soit mauvaise. Elles ont absolument toutes leurs vérités et leurs points positifs. Elles permettent toutes de donner la Foi, et sans la Foi en quelque chose de plus grand que lui, l’Homme se perd, ou tombe trop dans l’égo. Mais le danger intervient lorsque nous donnons absolument tout notre pouvoir en une « divinité » ou dans une religion, même et surtout si cela ne fait pas écho en nous. Beaucoup à l’heure actuelle sont encore malheureusement forcés à adopter une religion, que tout leur être pourtant rejette profondément. C’est un endoctrinement qui est absolument contraire à la loi du libre arbitre et à la liberté dont nous devrions tous jouir.

religions

D’un point de vue « universel », basé sur la physique quantique, nous provenons tous de poussières d’étoiles. Nous sommes constitués des mêmes particules qui constituent l’univers. Et toutes les personnes qui ont vécu des NDE (Near Death Experience /Expérience de mort imminente), autrement dit qui sont mortes et revenues à la vie, racontent absolument toutes les mêmes versions, quelle que soit leur religion, leur culture, leur origine, leur âge, et l’époque. Bien sûr, certaines personnes sont plus reliées à certaines énergies et certaines consciences telles que le Christ, Bouddha, etc… mais encore une fois il s’agit d’être connecté à une énergie qui nous correspond, et non à suivre un endoctrinement parce qu’il nous est imposé surtout s’il ne résonne pas avec qui nous sommes et nos propres convictions.

higher self beautiful

Nous décidons intentionnellement de venir nous incarner sur Terre. Nous choisissons des « potentiels » de vie, autrement dit, de manière plus ou moins précise, les grandes lignes de notre vie ou tout du moins les grandes leçons à en tirer. Notre conscience (appelée également notre « higher self », notre moi supérieur), vibre à une certaine fréquence (très élevée), et pour laquelle il est impossible de vivre dans cette dimension « physique » dans laquelle nous vivons ici sur Terre (que l’on appelle la 3ème dimension, qui est la dimension physique, émotionnelle et mentale), raison pour laquelle elle doit s’incarner dans un « corps » physique (d’une densité adaptée à la 3ème dimension). Au-delà de cette troisième dimension, existent d’autres dimensions, prouvées encore une fois par la Science et la physique quantique, tout comme le fait que nous vivons dans une sorte d’hologramme géant, qui se crée en fonction des pensées de chacun.

old man angry

La réalité de la Terre aujourd’hui est la somme de toutes les réalités intérieures de chaque individu qui a existé et qui existe aujourd’hui.  Nous sommes tous des co-créateurs. A chaque instant, pendant toute notre vie, avec chacune de nos pensées, nous créons notre réalité, et nous créons la réalité de ce Monde. Ce n’est pas un Dieu extérieur qui crée notre réalité, ni la réalité de l’humanité à grande échelle. C’est bien chaque conscience qui manifeste sa réalité intérieure, dans son Monde extérieur, et ainsi dans le Monde entier. Si chaque matin je me lève en haïssant l’humanité, en haïssant les animaux, ou en haïssant je ne sais quelle autre chose, aucun Dieu extérieur ne pourra jamais me créer une vie remplie d’harmonie et de beauté. Même s’il le voulait, je serai la personne qui bloquerait la possibilité pour moi de me trouver dans cette vibration d’harmonie, puisque je serai dans des émotions négatives (colère, haine, peur etc.) en permanence.

old man happy

A l’inverse, si je suis dans des émotions (et donc pensées, car toute émotion provient d’abord obligatoirement d’une pensée) positives, là je suis dans une vibration suffisamment élevée pour créer une réalité qui sera synonyme d’harmonie, même s’il est utopique de penser que notre vie puisse être parfaite 24h/24. Nous avons tous des challenges à surmonter, des leçons à apprendre, et la plus grande leçon justement, est de comprendre que nous créons notre réalité, avec chacune de nos pensées, et avec notre vibration.

Emotional-Vibrational-Frequency

Vibration et taux vibratoire.

Dans cet univers, tout est vibration, et tout est énergie. Encore une fois, là nous ne sommes plus dans le domaine de la « supposition », tout ceci est démontré depuis longtemps par la Science et la physique quantique. Chaque chose qui existe de manière physique (Hommes, animaux, plantes, objets…) et même sous forme non-physique (pensées, « esprits »,..) émet une vibration qui lui est propre. Chacun émet en quelque sorte sa propre fréquence radio, et ne peut résonner et attirer à lui que des fréquences radio similaires. C’est la raison pour laquelle nous disons que nous créons notre réalité en fonction de notre vibration : Nous émettons d’abord une pensée (« Personne ne m’aime »), pensée qui nous procure ensuite une émotion (tristesse, désespoir), et émotion qui ensuite émet une certaine vibration (tout est mesurable, tout comme le son, la lumière, etc…). J’envoie cette vibration (de tristesse / désespoir) qui provient de l’intérieur de mon corps, à l’extérieur, et dans l’univers. Ainsi, tout ce qui est aligné à la vibration de la tristesse et du désespoir, qui vibre à la même fréquence, sera attiré dans ma réalité, comme un aimant. Ainsi par exemple, je vais sortir dans la rue, et me faire voler mon portable, par quelqu’un qui lui aussi était dans le désespoir car il manquait par exemple d’argent. Cela n’aura pas été un « hasard ». C’est qu’en nous résonnait une vibration similaire à celle de l’autre qui est entré dans notre réalité, sinon il n’aurait tout simplement pas pu y entrer.

échelle émotionnelle vibration

Il ne s’agit pas là de culpabiliser par conséquent de toutes les choses « mauvaises » qui nous sont arrivées, mais au contraire d’essayer de comprendre quelle vibration en nous avait bien pu attirer ces circonstances. Bien souvent, en y réfléchissant bien et en osant creuser profondément, jusqu’à très souvent même notre enfance (une certaine vibration peut être ancrée depuis l’enfance, c’est même l’origine de tous nos plus profonds traumatismes), on peut retrouver la vibration qui nous a fait manifester telle ou telle réalité. Notre monde extérieur est TOUJOURS le reflet de notre monde intérieur.

Inversement, nous pouvons nous amuser à revoir toutes les belles choses que nous avons réussi à manifester dans notre vie. Oui, car il s’agit bien de « manifestation ». Nous avons manifesté encore une fois extérieurement, une réalité qui existait tout d’abord à l’intérieur de nous. Par exemple, je rêve de partir vivre à Tahiti. Qu’ai-je fais pour manifester cette réalité ? Quels types de pensées ai-je eues ? Dans quelle vibration me suis-je mise pour pouvoir manifester cette réalité ?

Par ailleurs, il est normal de se demander « mais comment expliquer ces enfants qui meurent de faim en Afrique ou qui se font violer ? ». Déjà, nous ne pouvons savoir à notre niveau effectivement dans quelle vibration sont ces enfants, ni leur chemin de vie, décidé avant incarnation. Beaucoup de paramètres entrent en jeu. Certaines personnes choisissent de vivre ce genre d’expérience pour comprendre certaines leçons également, ou pour annuler un certain « karma » de vies antérieures, que nous ne pouvons connaître à notre niveau.

 

Le problème majeur des humains : la résistance

Le problème principal dont souffrent la majeure partie des humains, c’est la résistance. Autrement dit : le fait de désirer quelque chose profondément et pourtant d’être en forte résistance envers cette même chose que nous désirons (souvent par peur de ne jamais l’obtenir).

Nous appelons la 3ème dimension (physique) le monde de dualité. Nous venons expérimenter le contraste, afin de savoir ce que nous voulons vraiment. Seulement en présence de ce que nous ne voulons pas, pouvons-nous savoir ce que nous voulons vraiment.

woman sad

Pourtant, la majeure partie des humains, une fois avoir vu ou subi ce qu’ils ne voulaient pas, au lieu de comprendre qu’ainsi, maintenant ils savent ce qu’ils veulent et désirent profondément (l’inverse de ce qu’ils ne veulent pas), et de se focaliser entièrement sur la naissance de ce nouveau désir, restent éternellement concentrés sur ce qu’ils ne veulent pas et ce qu’ils ont subi (ou plutôt créé dans leur réalité du fait de leur vibration). Ainsi, au lieu de focaliser tout son esprit, ses pensées et ses actions vers ce que nous désirons, nous restons souvent coincés à ruminer ce qui ne va pas. Et nous continuons donc à manifester des choses que nous ne voulons pas.

Par exemple, imaginons que mon intention avant de m’incarner était de désirer et de connaître profondément l’Amour. Comment vraiment comprendre l’importance de l’Amour si on n’a pas connu l’inverse de l’Amour ou l’absence d’Amour ? Je vais donc décider de m’incarner dans une famille qui ne va pas me donner d’amour ou qui va ne pas m’aimer. Ainsi, mon désir le plus cher sera de connaître l’amour dans ma vie, et pourquoi pas même de le donner, de le donner tellement fort aux autres, comme je saurais tellement ce que cela fait de ne pas en avoir reçu.

Ainsi donc, le fait de ne pas avoir reçu d’amour est en quelque sorte une « bénédiction » puisqu’il m’a permis de savoir ce qu’est l’Amour et à quel point j’en ai besoin. J’ai maintenant mon indication. L’absence d’amour a donné naissance en moi au désir d’avoir de l’Amour. J’en suis là. Mais si ensuite je reste là, à me focaliser sur mon absence d’amour, c’est fini ! Je continuerai à manifester l’absence d’amour dans ma réalité. Je ne vais attirer que des personnes qui ne me respectent pas, qui ne m’aiment pas, sur la base de ma vibration focalisée sur le manque d’amour (et donc en résistance avec ce que je désire pourtant !). Rien n’arrive par « hasard » ou par « chance ». Tout est toujours co-création (Lire mon article ici à ce sujet : « La chance existe-t-elle ?).

dating

Par contre, si maintenant que j’ai l’indication de ce que je désire, je me focalise entièrement sur mon désir, alors là je change de vibration. Je souhaite de l’amour dans ma vie. Alors j’essaye par exemple de regarder où l’amour existe. Je regarde les animaux, je regarde les plantes, je regarde tout ce qui me fait penser à l’amour. Puis je cherche dans ma réalité des personnes qui me montrent de l’amour, il doit bien y en avoir au moins une. Je me laisse ressentir cette belle émotion. Là j’augmente déjà ma vibration. Et plus j’augmente ma vibration, en fonction de mon point de « focus », plus ma réalité change. Tout à coup, je rencontre quelqu’un qui me montre son amour, puis un animal, puis une autre personne, et au fur et à mesure (bien sûr si je reste dans cette énergie et si je ne retombe pas dans la résistance) c’est toute ma réalité qui a changé. Grâce au fait que dans mon enfance je n’ai pas eu d’amour, j’ai désiré l’amour plus que tout et j’ai transformé ma vie en Amour ! Vous comprenez ? On peut faire la même chose pour plein d’autres « problèmes » : l’argent, les problèmes de poids, de santé, etc… Souvenez-vous : servez-vous du contraste uniquement pour savoir ce que vous voulez, et ensuite focalisez-vous entièrement sur ce que vous désirez en « travaillant » sur votre vibration et en gardant en tête que plus elle sera élevée, plus vous manifesterez une réalité qui ira dans le sens de ce que vous désirez au fond de votre cœur.

spirit guide woman

L’intervention des « forces extérieures ».

Alors, cela ne s’arrête pas là. Une fois que nous savons ce que nous ne voulons pas, et que avons eu le courage d’en désirer l’opposé, et de focaliser toute notre attention sur la réalisation de ce nouveau désir, dans une énergie positive, c’est là que l’on s’aperçoit que l’on est pas seuls. Notre vibration élevée nous permet d’être mieux reliés à nos intuitions, qui ne sont autres que les messages de notre âme (notre higher self, conscience supérieure, qui connait « le plus grand Plan » de notre vie), et de nos guides spirituels (nous en avons tous, que ce soit des proches décédés, ou des énergies auxquelles nous sommes reliés, ou des « anges » : énergies très élevées provenant d’autres dimensions). Là, nous comprenons alors toute l’importance d’être dans la vibration la plus élevée. Plus notre vibration est élevée, plus nous avons accès à ces « mondes invisibles » et plus nous sommes connectés à qui nous sommes réellement et donc plus nous pouvons être guidés vers les meilleurs choix pour nous.

C’est là que les fameuses « synchronicités » apparaissent… les bonnes personnes pile au bon moment, ces circonstances si incroyablement parfaites qu’elles ne peuvent être des hasards…

A l’inverse, plus nous sommes dans une vibration négative / basse (avec une mauvaise alimentation, à base de viande / animaux ayant souffert, alcool, cigarette, sans activité physique, sans pensées positives, sans harmonie dans nos vies, dans le reniement de nous-même etc…), moins nous pourrons être connectés et recevoir les messages de nos intuitions et donc de nos guides.

Voilà pourquoi tout est lié : corps, âme et esprit. Ce que je fais à mon corps, impacte sur ma vibration et donc aura un effet sur toute ma vie. Inversement, ce que je fais à mon esprit, impacte sur ma vibration et donc aura un effet sur mon tout corps… Raison pour laquelle l’harmonie doit être recherchée dans tous les domaines de notre vie. Une fois que l’on comprend le pouvoir et l’impact de nos pensées et de nos émotions sur notre vie et sur le reste du Monde, c’est ainsi que nous sommes plus attentifs à tout ce que nous mettons dans notre corps et tout ce que nous laissons entrer dans nos vies et dans notre esprit (images, personnes, lieux, etc…). Tout impacte tout, tout est co-création, il convient donc à chacun de se créer sa propre vie consciemment, et non inconsciemment, « par défaut », comme c’est le cas de la plupart des personnes qui peuplent cette planète. Devenir des co-créateurs conscients est réellement la seule façon d’être heureux et par ailleurs la seule façon de réellement impacter positivement notre planète.

earth vue

signature

Maintenant, c’est à vous, si vous avez aimé cet article, « likez », et partagez sur vos réseaux sociaux ci-dessous.

Cet article a été écrit par Laura Marie, dont voici la source originale :

http://lauramarietv.com/fr/comment-cree-t-on-notre-realite/

Vues : 1730

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de CATHY FROMENT le 17 août 2014 à 10:56

Nul de détient " La Vérité Une " : nous sommes tous des parcelles de celle-ci....

L'unique message 

Bouddha n'était pas Bouddhiste.
Jésus n'était pas Chrétien.
Mohamed n'était pas Musulman.
Il étaient des enseignants qui enseignaient l'Amour.
L'Amour était leur religion.♥

♥ J'honore en toi ce lieu ou demeure l'univers tout entier.
J'honore en toi ce lieu d'Amour, de Vérité, de Lumière et de Paix .
Quand tu es en ce lieu en toi et que je suis en ce lieu en moi,
Nous sommes Un  ♥

Depuis des lustres, l'homme a trié, séparé, classé, jugé etc... et combattu pour ses idées...  = dualité

Depuis, nous avons compris que, depuis " tous-jours ",  en Réalité, nous sommes tous " Un "   = Unité

" Ici et maintenant. "

Nous sommes tous les artisans du changement de Conscience Universel (uni-vers-elle : l'Unité), de cette ré-unification, du changement de paradigme, du retour à la Source...

Commentaire de Pascal Cadart le 12 juin 2014 à 18:31

En réponse aux commentaires ci-dessous.

Nous n'avons plus besoin des religions.

Pour la plupart elle disent que Dieu est Amour, mais pourquoi ce Dieu d'amour n'exprime-t-il pas cet Amour? Parce ce que nous appelons Dieu n'est pas une divinité. Il n'y a pas de dieu extérieur.

Pourquoi aussi disent-elles qu'il y a un Dieu unique et que pourtant ce n'est pas le même.

Par contre, plus nous ouvrons notre conscience à la conscience d'Amour, plus nous permettons à l'Amour de s'exprimer à travers nous. Cela est la conscience christique ou l'ouverture de l'Agnya chakra. Qu'importe le nom!

Cette ouverture de la conscience, c'est la nouvelle naissance qui est celle de la naissance dans l'Amour inconditionnel. Bien sûr après la naissance, il y a la croissance et comme l'enfant nous sommes en train de découvrir ce nouvel état d'être. Nous tombons, nous nous relevons et nous commençons à tenir debout et à avancer.

Des êtres comme Laura Marie sont déjà dans cette nouvelle conscience, cette nouvelle perception qui n'est plus celle du raisonnement, du passé dépassé, mais celle de la perception intuitive, de la connexion à son être profond, celle de la synchronicité et de l'harmonisation.

Est-ce que je suis encore dans la discussion, dans le domaine de l'égo?

Est-ce que je suis dans le regret du passé, du "c'était mieux avant"?

Ou au contraire, est-ce que je suis  pleinement dans le présent, constatant de plus en plus de synchronicité et d'harmonisation dans ma vie?

Dans la nouvelle conscience nous ne pouvons plus rejeter la faute sur autre qu'il soit Dieu ou diable.
Dans la nouvelle conscience nous devenons créateur de notre réalité. Et si ma réalité d'aujourd'hui ne me plait pas, quelle est la réalité que j'ai envie de créer? Et cela personne d'autre ne peut le faire pour moi.

Commentaire de CATHY FROMENT le 12 juin 2014 à 14:12

"Jusqu’à quand allons-nous nous baser sur de vieux textes d’une époque lointaine, pour déterminer notre vie, qui nous devons aimer, qui nous pouvons haïr, ce que nous avons le droit de faire ou de ne pas faire, qui nous pouvons tuer ?"

"hum hum" cette phrase (et d'autres passages) me fait tousser...

Sous prétexte d'être "moderne"  tous les enseignements précédants, les textes anciens seraient périmés et  il faudrait jeter à la poubelle tout ce qui a été la base de notre évolution ? De même que l'ont été  tous les textes/canalisation/etc qui ont eu le vent en poupe selon les périodes puis oubliés/rejetés parce que "périmés/dépassés" quelques années plus tard, que dire des textes "actuels" et ceux "à-venir" qui l'auront encore au gré des mouvements spiritualistes qui évoluent ? 

Le pb vient-il des anciens textes ou de l'interprétation que chacun en a fait (et en fait encore) ???

Sans oublier la chronologie des époques et l'évolution de la capacité de l'homme à comprendre : essayez d'imaginer la réaction d'un être de l'époque de Moïse si vous lui faisiez lire les textes que nous lisons aujourd'hui ? Il nous prendrait pour des fous !

Certes, un tri est nécessaire parmi tout ce qui est à notre disposition. Un changement de point de vision aussi... ainsi on devient capable de découvrir que nombreux textes très anciens contiennent déjà tout ce que nous découvrons depuis qq temps (et allons encore découvrir)...

Depuis l'homme des cavernes nous avons évolué de façon complète (physique, esprit, société etc...), la foi en qq chose de supérieur (source du Tout) est apparue il y a des siècles. Ainsi est née la religion.

"Religion" vient de relier (religare) et  devrait être « ce qui relie à Dieu et à lui seul ». (tout le reste sont les conséquences de divergeances de points de vues et du besoin de pouvoir des uns sur les autres).

En fait, nous sommes entrain de vivre réellement la "religion" dans toute la signification du mot qui la désigne puisque nous sommes en train de nous re-lier (recréer le lien originel) avec la Source (quel que soit le nom qu'on lui donne) et avec chaque être incarné dans la densité... 

Il a fallu des siècles pour que nous comprenions que nous n'étions pas que des animaux améliorés - la race supérieure à tout  -:)) -  des milliards d'individus différents et sans lien réel entre eux : depuis qq années nos consciences se sont ouvertes et s'ouvrent et + en + et de + en + vite. Nous découvrons (prise de conscience) et intégrons enfin,  peu à peu,  "qui nous sommes vraiment" et les liens qui nous unissent au-delà des apparences.

Rendre la (les) religion(s) totalement responsable(s)  de nos "faux pas" antérieurs et actuels est une aberration, une illusion de plus (qui arrange certains puisqu'il faut un coupable extérieur). 

Ainsi, je rejoins le commentaire de Rosicoli que je complète par un texte à ce sujet que j'ai trouvé particulièrement  intéressant à ce sujet :

Un monde sans religion serait-il  meilleur ?

Thèse : la religion est stupide et dangereuse ;
Antithèse : la religion est manipulée par les humains pour arriver à leurs fins ;
Synthèse : l’ennemi n’est pas la religion, mais le dogme absolu !

Pensez-vous que le monde sera forcément LIBRE sans religion ? Pensez-vous que votre pensée sera complètement libérée de toute influence, quelle qu’elle soit ?

Ce monde est-il réellement libre ? Ce monde n’a -t-il plus de religion ? Ce monde n’a t-il plus de Dieu ?

DIEU 

Ce monde n’a t-il plus de Dieu ?
Faux, ce monde a un dieu, il a une religion, cette religion, c’est le FRIC. L’argent gouverne à toutes les échelles de la société, sans argent, pas de vie !

Regardez ce monde autour de vous. Il n’est plus gouverné par les religions mais par quoi est-il gouverné ? Derrière les démocraties qui font belles figures, qui tirent les ficelles ? Le pognon encore une fois.

Car "qui" tirent les ficelles ? Nombre de lobbies de toutes sortes, alimentaires, agricoles, automobile … qui brassent des milliards et n’acceptent pas d’en perdre une miette au passage. Les grandes entreprises font leur loi, de face, elles s’affichent une image respectable et fun, mais derrière, elles anéantissent la planète et les vies dans le tiers-monde (travail des enfants, pollutions, déforestation…) et pour pouvoir continuer leur terrible activité, elles n’hésitent à faire plier les gouvernements à leur bon vouloir ou à peu près.

MANIPULATION

Pensez-vous ne plus être manipulé par les religions ? Peut-être, mais au quotidien nous sommes manipulés par la pub de ces entreprises.
Certaines entreprises n’hésitent pas à manipuler, jouer un double jeu, déguiser leur publicité…

Ainsi, nombre de gens prennent pour des conseils médicaux valables et dignes de confiance, ce qui n'est autre que de la publicité éditées par les labos pharmaceutiques. Même nos ministères de la santé calquent parfois leur recommandation sur celles des labos … Mais les labos cherchent-ils notre bonne santé ? Ou ont-ils plus d’intérêt à ce que les gens soient malades plutôt??

L'état est-il neutre et honnête ? Que penser des nuages radioactifs qui s'arrêtent à la frontière ou des scandales tels le sang contaminé ?

Un monde sans religion sera-il exempt de manipulation, sera-t-il pour autant honnête, ne sera-t-il plus régit par le mensonge organisé ?

PENSEE UNIQUE...

Vous accusez les croyants de ne pas penser par eux-même. Combien de gens ne sont-ils pas scotché les 3/4 de leur temps au plus grand débiteur de pensée unique, j’ai nommé, la télé ?

Les cultures s’effacent à l’avancée de la mondialisation.
Les traditions se mélangent, les habitudes s’américanisent, de nouveaux modes de pensée communs à toutes la planète émergent de ce brassage de culture. L’individualité disparaît au profit du collectif. Les différences s’amoindrissent ou sont persécutées plus ou moins ouvertement. Les gens ont des pensées toutes faîtes, dictées par la mode, par le marketing, le capitalisme, la télé, la pub ... et j’en passe …

Pensée unique ?
Tous les mômes vont à l’école, où l’instruction, sous couvert d’égalité est la même partout. Aucun espace n’est dédié aux différences. Tous les parents d’un enfant différent savent combien il est pénible de l’insérer dans le système scolaire, tant ce système est fermé, moulé, auto-centré …
Les profs se plaignent de ne pas avoir de liberté pour instruire comme ils le veulent, jouets qu’ils sont des ministères d’éducation qui imposent des changements,des réformes à tout va, pondues par des technocrates et des pédagogues sans aucune connaissance du terrain.
Les gosses sortent moulés des écoles, tous pareils, tous formés pour « métro-boulot-dodo »

Un monde sans religion sera-t-il exempt de la promotion de la pensée unique ?

 ET INTERDICTION DE PENSER AUTREMENT...

La pensée unique est présente dans tous les débats, tous les sujets de société.

Oseriez-vous dire à votre médecin que vous mettez en doute,par exemple, l’innocuité du vaccin qu’il vous propose ? Non. Interdit. Pas bien ! Contraire à l’éthique actuellement intégrée que "les vaccins, c’est bien."

Allons, débattons sur la colonisation, l’homosexualité, le féminisme, la situation israélo-palestinienne, l’holocauste, pour voir … On avance en terrain miné.
Quiconque a ne serait-ce qu’une idée un peu différente de la majorité se voit catalogué de dingue arriéré ou encore raciste.

On ne brûle plus les livres païens, mais on est en passe d’interdire des bouquins comme « tintin au congo » parce qu' ils ne correspondent plus à nos normes actuelles … Où est la différence ?

Personne pour comprendre qu’on ne peut pas retirer un ouvrage de son contexte et de son époque ... Le problème est-il que « tintin au congo » est raciste, ou bien qu’il nous renvoie à nos erreurs passées en matières de colonisation, et "pas bien, il faut plus en parler… cachons tout, brûlons tout, c'est plus facile"?

Nous lisons notre monde, notre histoire passée à travers nos lunettes d’occidentaux de classe moyenne, et rejetons ce qui n’entre pas ou plus dans cette vision, il est interdit de dire certaines paroles qui ne seraient plus politiquement ou historiquement correcte …

C'est agir exactement comme les religions qui interdisent de penser ou de prononcer des paroles différentes du dogme en vigueur et qui brûlent ou écartent tout ce qui les contredisent …

Alors, un monde sans religion sera-t-il exempt de pensée unique ? Sera-t-il réellement tolérant avec ceux qui pensent différemment ?

FEMINISME

Un des reproches fait à la religion est la place peu flatteuse que celle-ci laisse à la femme dans la société. N’avez-vous pas compris que tout cela est, encore une fois, en rapport avec l’époque ?

A peu de choses près, les femmes ont toujours été tristement méprisées, quels que soit le pays, la religion, l’époque ou la culture … (allez donc voir du côté du Japon traditionnel une fois!)

Ce n’est que récemment que la femme occidentale a repris les rennes de sa vie et a acquis des droits qu’elle méritait amplement.   Mais pensez-vous qu’elle soit devenue plus libre pour autant ? Sérieusement ?

La femme n’a jamais été soumise à autant de pression sociale et médiatique.

Les femmes doivent à présent prouver ce qu’elles valent à tout niveau, on attend d’elle qu’elles travaillent comme des hommes, mais les égalités salariales ne sont pas encore gagnées partout.
Elle doit conjuguer vie de famille et boulot parce que  "messieurs les mecs" ne mettent toujours pas (ou si peu) la main à la pâte.

Veut-elle arrêter de travailler pour se consacrer à ses mômes ? La voilà traitée d’arriérée ! Veut-elle les confier à la crèche tout petit ? La voilà traité de mauvaise mère ! Ne veut-elle pas faire d’enfant ? On lui assure qu’elle changera d’avis, elle DOIT changer d’avis, et tous les jours on lui demande « alors c’est pour quand le bébé? », fait-elle au contraire plus de 2 enfants, la voilà traitée de « poule pondeuse » ou "d’égoïste, qui ne pense pas à la planète tiens" !

Peut-elle être libre de s’habiller comme elle veut ? En jupe , c’est une catin, voilée, une intégriste religieuse … !? S’habille-t-elle cheveux court, en jogging, c’est un garçon manqué, ou une lesbienne !

La femme est tenue d’être à la mode, toujours impeccable, jamais négligée, soignée jusqu’au bout des ongles. Oserait-elle ne pas se raser ou s’épiler ? Mais enfin "c’est dégueulasse" lui criera-t-on.

Non, non, elle doit se soumettre au Diktat de la monde et du patriarcat. Ainsi elle ira se faire raser le minou en ticket de métro, en forme de coeur, ou en intégrale, pour plaire, non à elle-même, mais à son chéri …    Combien d'entre elles savent que c’est la pornographie qui donne le ton des ces modes intimes ??

Pensez-vous que c’est cela être libre, et égale de l’homme ? Moi pas !

La femme est libre en apparence, mais son image n’a jamais été autant utilisée, salie, moquée, détournée. Elle n’est plus qu’un objet sexuel qui s’affichent à poils dans toutes les pubs pour vendre des voitures, des salles de bains, de l’eau en bouteille ou que sais-je encore … Les jeunes n'ont pas encore l'âge de la puberté qu'ils ont déjà maté du porno et calquent leur sexualité sur ce mod   èle bien réducteur de la femme ...

Connaissez-vous des jeunes filles de 15 ans, harcelée à l’école par des jeunes coqs en rut, gavés de pornographie, qui pensent qu’une fille aime se faire violer dans les toilettes de l’école, mieux, que c’est sûrement elle qui l’a cherché, par un regard, un sourire mal placé, ou un trait d’eye-liner en trop ? Moi j’en connais ! Et croyez-moi, c'est dramatique !

Libre les femmes ? Plus libres que sous la domination religieuse ? Vraiment ? Les femmes sont-elles plus libres dans un monde sans religion ?

Non, elles sont toujours prisonnières. Ce ne sont plus des prisons de barreau, mais des cages de verre, des prisons qui ne disent pas leur nom …

GUERRE

Y a-t-il moins de guerre sans religion ? La guerre a toujours existé, et existera je pense toujours (hélas).

Si ce n’est une question de religion, ça sera »pour défendre son territoire » , si ce n’est une question de religion, ça sera pour « répondre à une attaque » , pour « délivrer un autre pays et imposer la démocratie » et derrière tout cela, contrat et pognon à la clé, encore une fois.

Pourquoi il y a t-il tant de guerres et d’intérêt dans les pays à pétrole, mais que la communauté internationale laisse, en toute connaissance de cause, crever de faim le Darfour depuis des décennies ???? Pourquoi Sadam Hussein, ou encore Homar Kadafi ont été reçus comme des princes (alors qu’on connaissait leur agissements) et ensuite pourchassés et exécutés sous couverts de lutte contre la dictature ? Pourquoi les états occidentaux retournent-ils leur vestes sans aucune honte, si ce n’est pour servir des intérêt obscurs ?

Plus de religion, plus de guerre, vraiment ? Non. Le monde est Argent et domination. Il y aura toujours des guerres !!!

SCIENCES

Une idée commune aussi est de penser que les religions ont interdit l’avancée de la science, que sans religion, la science fait des bons en avant et inversement, les religions reculent fasse à la science …
Encore une fois, tout est question d’époque et de culture.

De tout temps il y a eu des guérisseurs et des médecins, dans toutes les cultures. C’était justement le prêtre, le sage, ou le sorcier du village qui détenait également la science. Religion et médecine ne faisait qu’un !! Les sages guérissaient car ils étaient instruits, connaissaient les remèdes et les plantes, se transmettaient le savoir de pères en fils.

Pensez-vous que les précurseurs de la médecine, tel Hippocrate, par lequel jurent fièrement tous les jeunes médecin n’était pas croyant peut-être ?

Bien sûr il y a eu des périodes d’obscurantisme par la suite, où sous couvert de religion on a oublié tous les savoirs antiques de guérisons. Mais cela a t il empêché les hommes de se reprendre en main et de braver les interdits ?

Que dire des médecins réformés (protestants) qui volaient des cadavres pour apprendre l’anatomie en secret ? Certains hôpitaux portent encore leur nom aujourd’hui, tel Erasme ! Etait-il athée peut-être pour avoir eu un esprit scientifique ? Sûrement pas, et vous le savez fort bien …

Que dire du monde aujourd’hui ?

Ce n’est plus « la religion » qui impose, mais les « états » ont pris leur place. C’est eux, par l’intermédiaire des ministères de la santé qui peuvent interdire ou imposer leur loi, réglementer la profession de médecin, budgétiser la sécu...

Combien de remède à base de plantes sont-ils remboursés par la sécu dîtes-moi ? Votre médecin est-il d’accord quand vous refusez de prendre des antibiotiques pour un simple rhume ? Avez-vous déjà eu le plaisir de vous faire rabrouer par un médecin parce que vous osiez poser trop de question, ou que vous aviez lu les notices des médicaments ? Moi, on m’a déjà dit que « je lisais trop de littérature » « qu’il ne fallait pas lire les notices »
En clair, c’est me dire : « tu n’es pas assez qualifiée pour poser des questions, JE suis la voix de la science et TU dois de plier à ce que je dis. ARRÊTE de chercher librement une autre voie que celle que je t’impose, ou que les autorités médicales compétentes t’imposent …. »

En quoi cela diffère t-il de l’époque où on interdisait de soigner les gens par d’autres manières que celles approuvées officiellement, sous couvert de religion ? Ou on interdisait de faire des recherches et des expériences scientifiques en dehors des voies imposées ?

Sans religion, la science est-elle vraiment plus libre dans le monde actuel ? Non, elle est bridée par les intérêts économiques des labos.

ATHEISME FORCE ?

Une dernière chose que j’entends aussi, c’est qu’il faudrait forcer les gens à ne plus croire en ce qu’ils veulent. Faire du bourrage de crâne à l’école pour sortir l’idée de Dieu de la tête des enfants, gommer leur traditions religieuses, culturelles et familiales
(on me dira « mais non, pas la culture » mais c’est que d’être ignorant que d’oublier que la culture est tributaire de la religion et inversement)

Afin que tous soient égaux et que comme de parfaits petits moutons, ils soient tous les mêmes, complètement athée et refusant tout idée issue d’une quelconque religions.

Je voudrais vous dire que cela se fait déjà, allez donc faire un tour du côté du Vietnam par exemple. Ou souvenez-vous de ce qu’a été le communisme extrême derrière le rideau de fer … A moins que vous étiez trop jeunes pour vous en souvenir.

Cela a-t-il été source de joie, de paix, d’amour ? Je vous laisse répondre à la question.

Les gens se sont-ils écartés de leur religion ? Non. Ils l'ont gardées en secret, encore d'avantage, comme un trésor à protéger ... Des gens ont risqués, et risquent encore leur vie aujourd’hui, pour passer des bibles clandestinement en terre hostile…

Le renouveau religieux en Russie n’a jamais été aussi vif après toute ses années d’oppression anti-religion. Les gens ont soif de spiritualité, quitte à tomber facilement dans le piège des sectes : évidemment, ils n’ont AUCUNE culture religieuse pour savoir si on les mène en bateau ou non …

Alors, est-ce la bonne solution, un athéisme forcé ?
Un monde sans religion changera-t-il le coeur des gens ?

LA CLE N'EST PAS LA RELIGION MAIS LE COEUR DES GENS

Pensez-vous toujours que ce monde, ou le monde futur sera plus libre sans religion ?
Pensez-vous encore être meilleurs que les croyants ? Vous êtes embarqués dans la même galère !

Le monde n’a pas changé, ou seulement en apparence.

- Les guerres, les vols, les crimes se commettent encore et se commettront toujours.
- La manipulation mentale, la pensée unique, la haine de celui qui pense autrement que le système existe encore sous d’autres formes et existera toujours.
- La femme est toujours méprisée, mais d’une autre façon, et elle devra encore se battre pour être réellement libre.
- Personne n’est libre, tout le monde est soumis aux lois de son pays, que ça lui plaise ou non.
- La désinformation par les médias, le mensonge, existe toujours.
- Le moulage de tous et le gommage    des individualités existe encore, ne serait-ce que par le formatage de l’école….

Alors était-ce la religion qui a amené ou provoqué tout cela ?

Peut-être mais la réalité, c'est que la religion n’était qu’un PRETEXTE. Tout ces déboires c’est l’être humain, par sa mentalité, par son esprit avides, par son égoïsme, qui l’a amené.

L'être humain est-il religieux ? Sa religion sera le moteur de sa haine.
Est-il athée ? Son athéïsme sera son moteur.
Est-il avide d’argent, de pouvoir ? Ce sera son moteur …

C’est la nature humaine, que vous le vouliez ou non.

Je ne dis pas qu’il n’y a rien à faire à cela, ni qu’il ne faut rien faire, (je ne suis pas partisane de la fatalité subie!), ce que je dis, c’est que RELIGION OU PAS RELIGION, ça ne changera pas la donne. Le moteur change de visage, mais les méfaits continuent de se produire sous d'autres aspects ...!

S’en prendre aux religions comme responsables de tous nos malheurs, c’est un cache misère qui nous permet de nous dédouaner de nos responsabilités, passées, présentes et surtout futures.

Qu'en pensez-vous ?
Bonne réflexion !  

Chemaeya le 14-12-2013

Source : http://forum.doctissimo.fr/psychologie/dieu-religions/religion-vrai...

* * *

Le problème ne vient donc pas des religions mais de ce qu'en a fait l'homme (et ce qu'il en fait encore).

Soit l'homme est un mouton qui suit un mouvement (aveuglement, endoctrinement ou choix personnel par défaut de connaissances autres), soit il est libre de penser par lui-même et d'être ce qui lui correspond vraiment : il devient "lui" c-à-d unique et extra-ordinaire... 

...d'où également la signification du "Je Suis" à l'échelle humaine.... l' Homme qui se libère du piège des émotions/ressentis (l'effet) parce qu'il comprend enfin ce que cela signifie réellement pour lui et lui seul(la cause) de l'intérieur vers l'extérieur...

C'est ma conviction.

Merci Patrice pour cet article.

Commentaire de Gabriel le 12 juin 2014 à 12:10

Bonjour,

sans avoir réalisé l' Unité en lui l' humain ne créé que le chaos.

Commentaire de ROSICOLI le 9 juin 2014 à 3:48

Beaucoup de très bonnes choses dans cet article, notamment sur l'interaction de notre état de conscience avec les événements de notre vie et du monde.  Cependant, je regrette la critique globale des religions. S'il est vrai, hélas, qu'elles ont pour la plupart conduit à des exploitations injustes (de l'homme sur la femme, de certains peuples sur d'autres) et à des guerres fratricides (et la plus jeune d'entre elles, l'Islam, n'est pas encore sortie de ce piège infernal de la guerre "sainte" !!!!)  Mais posons-nous la question inverse : que serait notre monde sans les religions ? Exit, la civilisation de l'Egypte avec son architecture prodigieuse, exit, les temples grecs et romains; la richesse du panthéon hindou, le yoga, le zen, la sagesse du bouddhisme. Plus de survivance du peuple juif sans le lien de la Torah,... N'oublions pas non plus que l'aide sociale et les hôpitaux sont nés de la compassion chrétienne, et non d'un pouvoir laïc. Enfin, sans les religions, l'histoire de l'art serait amputé d'une grande partie de ses chefs-d'oeuvre. Plus de cathédrales romanes et gothiques, plus d'icônes, une Renaissance amoindrie (la plupart des artistes ayant travaillé pour l'Eglise) plus d'anges dans le style baroque... Mais l'apport à l'art n'est qu'un détail. Plus sérieusement, on peut se demander, au vu de notre histoire, ce que devient une civilisation sans religion du tout : en général, elle tourne à la dictature. Même les révolutionnaires de 89 ont jugé utile d'établir une religion de la déesse Raison !

Les religions, comme les pouvoirs politiques, ne sont que le reflet de notre état de conscience collectif. C'est à nous, maintenant, d'évoluer vers plus de tolérance et de fraternité, afin de préserver la paix entre les hommes et le respect de toute la création  vivant sur notre mère Gaia.

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation