Comment peut-on reconnaître un être illuminé du point de vue spirituel

Comment peut-on reconnaître un être illuminé du point de vue spirituel

La deuxième partie de l’étude ample et excitante, en quatre parties, sur le processus mystérieux de l’illumination spirituelle
 

La première partie de cette étude définit l’illumination comme étant l’éveil à la lumière divine. L’illumination spirituelle est une expérience divine essentielle qui, avec les révélations amples et sublimes qu’elle apporte, fonde presque tous les textes spirituels essentiels qui sont à la base des différentes traditions de la sagesse planétaire. On a présenté aussi un bref historique des idées scientifiques (psychologiques) sur ce sujet fascinant. Lisez ici la première partie de cette étude... Dans la deuxième partie de cette étude nous chercherons à définir, autant que possible, ce qu’est en réalité un être illuminé du point de vue spirituel et comment on peut le reconnaître.

Le bilan que nous allons faire ci-après est extrêmement synthétique et il cherche surtout à faire le point sur le stade actuel des recherches yogies liées au trans-personnel ; nous allons surtout nous occuper ici des aspects qui concernent l’illumination spirituelle. Plus concrètement, nous chercherons à édifier ceux qui sont assoiffés de connaissance, ceux qui veulent avoir des références quant aux phénomènes complexes qui apparaissent dans la situation de l’éveil à la divine Lumière.

Un premier obstacle qui apparaît souvent dans la voie du chercheur lorsqu’il étudie l’illumination spirituelle consiste dans la définition la plus exacte que possible de ce qu’est en réalité un être humain illuminé du point de vue spirituel, pour sélectionner ensuite les témoignages ou les personnes à étudier.

Voilà quelques-uns des critères principaux qui ont été sélectionnés suite aux témoignages de ceux qui pratiquent le YOGA et que nous considérons comme très utiles :
a) L’observation attentive et détachée du comportement extérieur de ces êtres humains
b) Le diagnostic différentiel de leur niveau d’évolution spirituelle
c) La validation consensuelle des êtres humains illuminés

L’observation attentive et détachée du comportement extérieur de ces êtres humains nous révélera que leur comportement se manifeste le plus souvent par :

* une ouverture spontanée et presque inconditionnelle envers les autres. Autrement dit, ces êtres humains offrent naturellement leur trop plein de spiritualité, à chaque moment de leur existence, par leur exemple personnel constant, ils prouvent que l’Amour océanique, altruiste, inconditionnel et spontané, est non seulement naturel pour ce qui les concerne, mais aussi possible pour les autres;

* une extraordinaire aptitude de concentration de l’attention, qui est focalisée presque à chaque instant, aussi bien sur tout ce qui se passe autour d’eux que sur ce qui se passe à l’intérieur d’eux-mêmes;

* une étonnante capacité d’adaptation aux transformations de toute sorte qui implique sans doute, dans leur cas, un détachement total;

* une réserve gigantesque d’énergie subtile bénéfique presque inépuisable qui leur confère une capacité de travail qui peut dépasser souvent 20h par jour;

* ils sont mystérieusement “éveillés”, même durant le sommeil, et souvent ils se lèvent à l’aube;

* toute leur force profondément bénéfique est presque toujours manifestée et engrenée pour créer les conditions nécessaires à l’illumination spirituelle de tous les êtres humains qui sollicitent leur aide dans ce sens;

* ils sont le véhicule d’une Sagesse primordiale qui se traduit dans et à travers leurs mots et leurs actions d’une manière ineffable et également infaillible;

* leurs nécessités personnelles sont le plus souvent réduites au minimum vital de leur subsistance;

* ils détiennent en permanence le contrôle total sur certaines formes subtiles d’énergies bénéfiques sur lesquelles ils gardent une certaine discrétion surtout devant les gens obtus et sceptiques;

* ils n’exhibent jamais leurs pouvoirs paranormaux (SIDDHIS) à l’exception de cas bien déterminés et ils font cela seulement pour aider ceux qui ont vraiment besoin de leur aide dans un sens bénéfique et harmonieux;

* une aura (ambiance subtile énergétique manifestée sous la forme d’un champ de force presque sphérique autour d’eux) de paix, de compassion, de joie, de sérénité et de respect les entourent partout où ils se trouvent;

* même s’ils vivent dans un isolement total, ils font cela seulement pour le bénéfice de tous les êtres humains;

* ils ont presque toujours un sens pratique extrêmement développé qui peut être appliqué aux moindres détails de la vie quotidienne;

* leur patience est presque inépuisable avec ceux qui méritent vraiment cela, quelles que soient les circonstances extérieures;

* leur mémoire, au regard des aspects fondamentaux, est exceptionnelle.

Le diagnostic différentiel de leur niveau d’évolution spirituelle

Une méthode courante consiste à nous demander si de tels êtres humains ont vraiment atteint le stade ultime de l’évolution spirituelle, ce qu’on appelle l’état trans-personnel. Dans ce but il est nécessaire de connaître les stades antérieurs à cette dernière réalisation, que nous avons ainsi synthétisés :

 le premier stade : marque l’ignorance ou l’absence totale de connaissance et même des informations minimes liées à la nature de l’esprit et du réel. Généralement parlant, c’est le cas de la plupart des êtres humains de l’époque actuelle qui se limitent à croire aveuglement seulement par leurs cinq sens ou à croire seulement en la science et la technologie du progrès;

– le deuxième stade : marque la sensibilisation plus ou moins accentuée par rapport aux autres états de conscience, qui peut se produire soit par hasard, soit d’une manière organisée, comme c’est le cas avec la pratique du YOGA; parfois, l’éveil de l’intérêt pour les aspects spirituels se produit grâce au déclenchement de processus ineffables de RÉSONANCE intérieure suite à la lecture d’un texte spirituel de valeur, du témoignage d’un guide spirituel, ou alors en vivant une expérience privilégiée ou même au paroxysme d’une crise existentielle douloureuse ; en dans d’autres cas, par la fréquentation systématique d’un séminaire spirituel authentique, ou lors de l’abord d’une thérapie efficace moins conventionnelle, qui peut éveiller graduellement dans l’être humain des forces subtiles bénéfiques antérieurement insoupçonnées;

– le troisième stade : marque la recherche pleine d’aspiration de certaines méthodes efficaces d’éveil et d’une voie spirituelle authentique. Ce stade est le plus souvent caractérisé par une recherche fébrile et non pas seulement livresque ; lorsque nous ne pensons plus qu’à notre objectif, et que quelque chose d’intérieur de nous-même nous murmure que nous nous approchons de la vérité; les lectures nous confirment ultérieurement cet aspect ; nous cherchons avec ardeur une voie, un guide spirituel ; nous nous élançons parfois dans ce qu’un grand yogi a dénommé “un Cocktail spirituel”, c’est-à-dire une sorte de combinaison de HATHA YOGA, de thérapies, de lecture plus ou moins mêlées à des techniques de méditations, aux arts martiaux ou aux pratiques genre TAI-CHI ou à des passes biomagnétiques et même à des procédés de radiesthésie.
Cependant, il existe certaines personnes qui se fixent malheureusement de façon définitive seulement à ce stade et elles croient alors avec la force d’être à demi intelligent et limité qu’elles ont trouvé la voie. Parmi cette catégorie ceux qui, après leur première expérience spirituelle, se croient COMPLÈTEMENT illuminés du point de vue spirituel et s’arrêtent à ce stade ne manquent pas. Mais d’autres rencontrent au bout de ce périple leur vraie voie et leur Guide spirituel ; seulement alors commence pour eux la grande aventure spirituelle;

– le quatrième stade : marque l’abord conséquent et plein d’aspiration d’une voie spirituelle authentique. Pendant ce stade, l’être humain découvre souvent graduellement les barrières qui bloquent la vraie connaissance et ils apprennent progressivement à surmonter tous ces obstacles. Les méthodes spécifiques qui sont utilisées alors varient selon la voie choisie; celles-ci peuvent être changées à un moment donné selon l’évolution spirituelle personnelle et selon certaines conditions individuelles. Cependant, si l’être humain envisage d’atteindre le stade ultime, il ne doit jamais arrêter la pratique spirituelle. Cette activité se prolongera progressivement durant toute son existence quotidienne. Ainsi, il peut même régresser. Ce stade se prolonge et se maintient pratiquement inchangé dans tous les autres stades qui suivent.

– le cinquième stade : marque la stabilisation émotionnelle et la paix profonde intérieure. À mesure que les obstacles se dissolvent et sont complètement écartés de la voie de notre conscience – ce qui correspond ici à l’identification et au contrôle de l’origine ultime des sentiments et de nos émotions destructives – l’agitation mentale de nos pensées diminue et un état de paix euphorique profonde s’installe en nous. C’est une condition absolument nécessaire pour l’étape suivante, bien qu’il existe des voies spirituelles qui profitent de tous les conflits qui apparaissent dans l’être humain comme des modalités directes et immédiates d’atteinte de la transcendance. Cette étude est en général accompagnée par une compréhension profonde et correcte aussi bien de la nature du réel que du mental. L’être humain en question aspire maintenant avec force à ce que cette paix euphorique profonde englobe le monde tout entier. À ce stade, son amour augmente beaucoup.

– le sixième stade : marque la réalisation, autrement dit l’atteinte de la non dualité. Jusqu’à ce stade, l’être humain a souvent été le théâtre des nombreux phénomènes dans le sens du mot grec qui désigne les “apparences” illusoires, comme les visions de formes et de lumières, l’audition intérieure de certains sons, la perception de certaines vibrations énergétiques subtiles qui donnent ensuite naissance à des manifestations parapsychologiques de différentes natures, les régressions dans les vies antérieures ou dans des phases antérieures de l’existence des autres êtres humains avec lesquels il entre en contact etc., etc. Un guide spirituel compétent l’aidera alors à comprendre que presque tous ces phénomènes sont aussi illusoires que le rêve ou que l’univers physique commun. Dans toutes ces expériences l’illusion de la séparation entre objet et sujet est encore bien vivante, il existe parfois le risque de renforcer et de perpétuer ce fantasme (illusions) de la séparation.

La dissolution totale de ce fantasme conduit progressivement à l’apparition des états holistiques a-conceptuels et profondément ineffables. De l’étude initiale de non connaissance dualiste on passe maintenant à la vraie Connaissance divine, à l’état de présence (impersonnelle) où l’on réalise avec surprise qu’il n’existe plus personne d’autre qui connaisse… L’amour immense pour tous les êtres humains devient alors la Lumière divine et il apparaît tel qu’il était depuis toujours, au début sans début…

– septième stade : marque la libération spirituelle. Alors que pendant le stade précèdent la nature du réel était perçue seulement sous forme de flash illuminateurs profonds, maintenant la Présence de DIEU ou la vraie Connaissance est définitivement installée et elle demeure constante, il est impossible de la perdre à ce stade. La dichotomie relatif-absolu est maintenant dépassée; il n’existe plus de concept et de conditionnement, mais seulement une sorte d’Espace Suprême-Lumière incommensurable et irradiant, et en même temps on découvre avec surprise que l’amour océanique et la Connaissance englobant toute traverse ce corps, mais sans s’y limiter. Alors seulement on réalise que c’est un état primordial qui en réalité a existé dans notre être depuis toujours, mais dont la permanence été voilée (cachée) par notre ignorance antérieure. Maintenant, nous réalisons que le voile a complètement été dissout.

Cette description réalisée du point de vue yogi est, évidemment, très schématique; mais elle prend en considération notre réalité occidentale. Les deux stades finaaux sont en général marqués par certaines subtilités qui séparent, peut-être seulement en apparence, les voies traditionnelles judéo-chretienne et hindoue d’un côté, et les formes avancées du bouddhisme VAJRAYANA d’un autre côté.


La validation consensuelle des êtres humains illuminés

Comment pouvons-nous savoir vraiment si un être humain a atteint en vérité le stade final ? Absolument tout nous indique le fait que seulement un être totalement illuminé du point de vue spirituel peut vraiment reconnaître si un autre être humain est en totalité illuminé du point de vue spirituel ; d’où l’existence des lignées continues – parfois interrompues – des Guides spirituels qui, à un moment donné, reconnaissent leur pair, le désignant comme leur successeur. Il existe à présent aussi de telles voies spirituelles traditionnelles qui se sont maintenues sans arrêt jusqu’à nos jours. Alors, d’habitude est établie une sorte de consensus ineffable entre ce genre de guides illuminés et leurs pairs qu’ils reconnaissent comme étant apte à continuer leur ligne spirituelle. Un tel consensus peut être alors confirmé par les disciples qui ont pu apprécier la force de transmission spirituelle pendant qu’ils parcouraient leurs voies spirituelles. Parfois, il n’existe que la validation consensuelle des disciples. Mais il existe sans doute des êtres humains illuminés sans aucune validation consensuelle en vertu de leur condition d’anachorètes, qui ont mené leur vie loin des autres gens.

Nous avons défini plus haut, surtout pour ceux qui sont intéressés de se renseigner, quel devrait être le premier pas dans la sélection d’un échantillon représentatif d’êtres humains plus ou moins illuminés du point de vue spirituel.

De tels êtres humains qui se trouvent dans certains stades du processus d’illumination spirituelle peuvent être rencontrés à nos cours de YOGA, aussi bien dans notre pays, qu’à l’étranger.

Les critères que nous proposons ici sont extrêmement rigoureux et ils sont fondés, en général, comme nous l’avons dit, aussi bien sur nos observations et expériences, qui sont liées à la pratique du YOGA, que sur les différents témoignages écrits (que nous avons lu avec beaucoup d’attention) par ou relatif à plusieurs êtres humains illuminés du point de vue spirituel. Nous considérons que la plupart des recherches effectuées à l’heure actuelle, sur la base des témoignages, y compris les nôtres, ont été fondées plus ou moins consciemment sur le critère du consensus ; l’observation directe du comportement n’étant pas toujours possible (pour tous ceux qui ont été analysés), et en ce qui concerne ceux qui sont “décédés” il faut reconnaître qu’il nous reste seulement leurs témoignages écrits (s’ils existent !) ou les récits de ceux qui ont parlé avec eux. En ce qui concerne le critère évolutif, l’évaluation ne peut alors être réalisée qu’en nous basant sur le témoignage de leur état ; et ainsi nous entrons dans un cercle vicieux, car pour définir ce qu’est l’illumination spirituelle pour ceux qui sont curieux de le savoir (faute de la pratique du YOGA qui, tôt ou tard, nous permet graduellement de nous édifier par expérience directe) de nous limiter à l’étude des témoignages de ceux qui traversent un tel état exceptionnel ; c’est pourquoi il faut réaliser une sélection, et pour vraiment pouvoir discerner l’essentiel quant à l’état d’illumination spirituelle nous ne pouvons seulement nous appuyer (dans le cas d’un abord scientifique) sur les témoignages existants desquels nous tirerions seulement les manifestations intérieures de l’illumination spirituelle.

À cause de ce genre d’obstacle, de nombreux chercheurs qui se sont penchés pleins de curiosité sur le fascinant domaine de l’illumination spirituelle, ont étudié le plus souvent presque tous les témoignages rencontrés, sans se préoccuper des problèmes liés à l’établissement de l’échantillon représentatif. Donc il est bien possible qu’ils aient mêlé alors les êtres humains se trouvant au dernier stade d’évolution spirituelle avec d’autres se trouvant seulement au sixième, cinquième ou quatrième stade (que nous venons de définir).

À une analyse attentive des études des autres chercheurs qui ont étudié le processus de l’illumination spirituelle on peut remarquer dans le cas de chacun que, à cause du fait qu’ils avaient des notions insuffisamment claires relatives quant à la non dualité, ils ont inclus dans leur étude des êtres humains qui ont eu seulement des expériences de mort clinique, de sommeil, de méditation, plus ou moins profondes, d’intoxication par des drogues ou des champignons hallucinogènes, de psychose et même des cas plus étranges qui n’avaient aucune cause apparente. Dans le commentaire que nous avons fait, on peut voir que nous avons pris en considération les données qui méritaient cela et qui ont déjà été publiées dans le cadre d’autres études sur ce même sujet. Cela nous permettra de préciser les aspects qui sont vraiment trans-personnels, qui se situent au-delà de l’ego de l’être humain qui observe un phénomène intérieur ou extérieur.

Nous allons d’abord parler de presque tous les phénomènes qui peuvent être rencontrés au cours de telles investigations et nous remarquerons ainsi que leur classification implique souvent des aspects théoriques d’une grande complexité qui dépasse les limites de cette exposition succincte.

Par conséquent, nous nous limiterons à un bref exposé de ce que nous avons découvert dans cette direction, tant nous personnellement que d’autres êtres humains qui ont été confrontés à des expériences de ce genre suite à la pratique du YOGA et qui présentent toutes les caractéristiques essentielles de l’expérience trans-personnelle, spécialement en ce qui concerne l’expérience mystérieuse de la Lumière Divine. Ensuite nous définirons autant que possible ce qui est en réalité trans-personnel et ce que n’est pas trans-personnel.

***

Dans la troisième partie de cette étude nous examineron les différents aspects du diagnostic concernant le trans-personnel et ainsi nous allons voir comment on peut comprendre ce qu’est le trans-personnel à travers l’analyse des témoignages des êtres humains illuminés du point de vue spirituel.

Dans la quatrième partie de cette étude nous examinerons les conditions de rencontre entre la Science et la Tradition millénaire de la sagesse, et ce passage en revue nous permettra également une analyse critique liée à la possibilité de la transdisciplinarité autour du phénomène de l’illumination spirituelle.

Bientôt sera publié sur yogaesoteric la suite de cette étude. Nous espérons que vous reviendrez la lire.

yogaesoteric

Vues : 310

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation