Et toi, qu'est-ce qui te définit ?

Depuis sa naissance en 1989, la vie de Lizzie Vélasquez n'est qu'un éternel combat. Un combat contre sa mystérieuse maladie qui, l'ayant dépourvue de cellules adipeuses, la fit naître prématurément d'un mois avec un poids critique. Mais c'est aussi un combat contre les préjugés, les insultes et l'isolement dont elle est victime depuis son plus jeune âge.

- « Il y avait bien des soirs où je rentrais (de l'école) à la maison et je pleurais encore et encore, seule dans ma chambre. Je ne disais pas à mes parents que les autres enfants me harcelaient, car je ne voulais pas qu'ils aillent à l'école pour faire une scène .», avoue-t-elle dans une interview diffusée sur sa chaîne YouTube.

- « Tous les soirs, je priais pour que le matin je me réveille en vous ressemblant ».

Si elle subit encore aujourd'hui d'horribles commentaires sur son physique, certaines personnes pensant qu'elle s'inflige elle-même une telle condition ou qu'elle devrait « se suicider pour éviter que ses gênes ne se propagent ». Lizzie est aujourd'hui une femme forte.

Elle est convaincue qu'elle est venue au monde telle quelle, justement pour combattre ce genre d' a-priori.

- «Je suis humaine. Bien entendu, ces commentaires me font mal... mais je ne les laisserai pas me définir » affirme-t-elle.

Lizzie Velasquez est la tête du mouvement de l'autonomisation des femmes.

Et pour mener ce combat, Lizzie a justement écrit un livre, «Be Beautiful » (« Soit belle »), en rapport avec son expérience de vie hors du commun, expérience qu'elle partage aussi à travers des conférences données aux enfants dans les écoles Américaines.

En bref, il s'agit là d'une belle leçon de vie, qu'elle pourra vraisemblablement encore continuer à transmettre pendant longtemps, ayant vaincu tout les pronostics médicaux qui lui prédisaient une mort précoce.

Ils l’ont appelée « la femme la plus laide du monde »
mais ce qu’elle a répondu a bluffé tout le monde...

L’histoire de Lizzie Velasquez est effrayante. Comme le roman de Stephen King, elle a la peau sur les os. Lizzie Velasquez est atteinte d’une maladie qui l’empêche de grossir. Elle a un triste record, de la femme la plus maigre du monde.

Elle pèse aujourd’hui 25 kg mais mange entre 5.000 et 8.000 calories par jour. La moyenne d’un homme d’une trenaine d’année est de 3.000 calories. Le problème est que son corps ne retient aucune graisse malgré ses repas toutes les 15 minutes.

Quand elle est née, elle pesait moins d' 1,1 kg ...

et les médecins ne lui donnaient pas longtemps à vivre, pourtant, âgée de 21 ans aujourd’hui, Lizzie et ses parents Guadeloupe et Rita Velasquez font tout pour qu’elle reste en forme. Évidemment, son métabolisme fascine les médecins et elle participe à de nombreuses études scientifiques.

Sources :

http://www.tuxboard.com/lizzie-velasquez-femme-la-plus-maigre-du-monde/

http://jourdebuzz.com/le-fardeau-le-plus-insupportable-du-monde-images-chocs/

http://www.gentside.com/record/la-femme-la-plus-moche-du-monde-est-lizzie-velasquez_art47630.html

http://uabearfacts.com/lizzie-velasquezs-vlogs-serving-as-inspiration-for-all/

*  *

*

L'aspect absolument magnifique et courageux de Lizzie, c'est qu'elle est humaine. Elle ne cherche pas à dissimuler la dure réalité de la société.

- « Ce n'est pas facile », a-t-elle expliqué dans une interview.»

- « Je suis un être humain, et bien sûr, ces choses font mal » admit-elle.

« Vais-je laisser les autres me définir ? Non, je laisse mes objectifs, mes succès et mes réalisations être ce qui me définit. » dit-elle

« Ce qui m’a vraiment attiré est son histoire, et comment elle a lutté pour ne pas laisser sa maladie définir ce qu’elle est. Même si elle a été étiquetée « femme la plus laide du monde », si les gens lui ont dit de se suicider, si elle a été victime de harcèlement tout au long de sa scolarité, elle a décidé d’utiliser la négativité et de la transformer en quelque chose de positif. 

Elle a écrit deux livres et en sortira bientôt un troisième. Elle est sortie diplômée de l’école et a une carrière épanouissante en tant que conférencière.

L’écoute de l’histoire de Lizzie Velasquez m’a rappelé que nous avons tous eu nos propres difficultés, certaines plus que d’autres, mais nous ne devrions pas laisser ce que les autres pensent de nous définir qui nous sommes en fin de compte» ]

*  *

*

Et toi, qu'est-ce qui te définit ?

« Ne laisse personne définir qui tu es, 

tu es unique,  ta vie t'appartient : elle est entre tes mains... »

Vues : 1552

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Santorine57 le 3 novembre 2014 à 14:05

© 2018   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation