Il était une fois....la nature

Les petits êtres déviques de la Nature...

Il était une fois une nature bien vivante peuplée par des fées, de lutins, des gnomes, des farfadets.


Ce petit peuple qui semble sortir d'un livre de contes est bien réel.

La nature est le manteau de Dieu, elle est issue de sa force et fonctionne d’après ses lois d'airain.

Tout dans la création est réglé à la perfection. La nature est un grand mécanisme qui tourne depuis l'éternité. Elle subit des transformations au fil du temps mais suit un parcours précis et déterminé.

Cette force qui émane du Créateur des mondes s'habille de paysages multiples. Elle crée les montagnes, les fleuves, les mers.

Ces paysages sont gérés par des entités qui ont une tâche bien particulière selon leur genre et qui encadrent d'autres petits serviteurs de l'Essentialité que sont les fées, les gnomes, les lutins, les salamandres, les sylphes etc.... 

Ces petits êtres sont des forces en action qui lorsqu'elles se densifient ont les formes que sont connaissons et qui étaient les héros des belles histoires que les Grand-mamans racontaient à leurs petits enfants.

Ce qui est important de savoir c'est que ces forces n'ont pas de libre arbitre comme les êtres humains, elles agissent dans les lois de Dieu avec fidélité sans jamais faire intervenir leur propre vouloir.

L'être humain qui est d'esprit a son libre arbitre et peut choisir son chemin. il peut orienter son vouloir vers le bien ou vers le mal. Il détermine la nature de son parcours qui peut se compliquer au cours de ses incarnations.

Je tiens à préciser que les êtres essentiels agissent dans les lois. Ils peuvent provoquer des catastrophes naturelles qui sont toujours la conséquence des fils du destin tissés par les êtres humains.

Mais revenons à la nature et aux petits êtres qui sont maintenant invisibles et vous devez penser que comme vous ne les voyez pas, ils n'existent pas et pour quelles raisons ne les voyons-nous plus ?

Il y a plusieurs explications à cela. Tout d'abord l'homme au fil des incarnations à développé son intellect au lieu d'écouter son intuition. Il s'est donc densifié et ses yeux de matière subtile se sont fermés à toutes ces merveilles. Le fait d'évoquer ce petit peuple peut susciter la moquerie car très peu de personnes ont encore le privilège de les voir encore aujourd'hui.

Ces petits êtres qui sont des forces ont la possibilité de se densifier ou de reprendre des formes plus éthérées. Les êtres humains qui ne croient plus en eux et qui saccagent la nature les font fuir mais malgré cela ils continuent à accomplir leur travail avec fidélité. Cependant le pont qui était construit avec les êtres humains est désormais rompu.

Autrefois lorsque l'être humain collaborait avec eux, ils leur apprenaient des méthodes d'agriculture, les vertus des pierres précieuses, des méthodes de guérison.

Certaines tribus indiennes qui connaissent la forêt parfaitement sont encore en relation avec eux. Ils connaissent les secrets de toutes les plantes ce qui accroît leur respect de la Terre mère et des essentiels qui sont de véritables enseignants et qu'ils ne voudraient  pas offenser.

Si nous n'avions pas cessé de les écouter, la Terre aurait un tout autre aspect mais aujourd'hui l'homme qui ne sait penser qu'en terme de rentabilité et de profit saccage la planète et va à la catastrophe.

Cependant pour rénover notre Terre malade à cause de la pollution, il faudrait renouer avec l'essentialité, elle seule pourrait nous aider à reconstruire mais pour cela l'être humain doit se transformer intérieurement pour que cette grâce lui soit accordée à nouveau.

Nous pouvons beaucoup apprendre de la nature, elle peut tout nous enseigner. Chaque fleur, chaque plante, chaque brin d'herbe cherche toujours à se hisser vers la Lumière. Car le soleil les fait grandir par ses rayons bienfaisants.

Nous aussi devons rechercher la Lumière pour recevoir la bénédiction du Créateur.

La Terre est notre mère, notre nourricière et nous devons la protéger et ne plus la souiller car la nature peut se mettre en colère. Il y aura un moment précis où les essentiels recevront l'ordre de faire de grandes transformations. Nous devons nous préparer à ce moment difficile, nous pouvons en observer les prémices.

Les petits essentiels ont reçu l'ordre de faire remonter la Terre vers la Lumière, suivons ce mouvement par un travail assidu sur nous-même si nous voulons survivre.

Accueillons tous ces changements avec joie et préparons nous à la renaissance de la Terre qui devra être aussi celle de notre esprit afin d'agir désormais en bon gestionnaire.

J'espère que nous aurons bientôt le privilège de voir les petits bâtisseurs de l'univers et de travailler avec eux pour aller vers la prospérité.

Véronique

Source :  http://lartdevivrelibre.ek.la/il-etait-une-fois-la-nature-a102357845


* * * 
* * 
*

Le Royaume des Fées

Commençons par le Vortex de Skellig Michaël, l’Irlande et les FÉES. Maîtres, l’un des aspects particuliers et enchanteurs de l’Irlande est le contact remarquable avec les êtres lumineux et délicieux du Royaume des Fées et des Êtres Déviques.

Certaines parties du monde ont différents types d’élémentaux. Sur la planète, seuls les vecteurs peu nombreux qui projettent ce qu’on peut appeler « le champ d’énergie à spectre complet » possèdent la totalité du Royaume des Fées en quantité et en qualité. Et ceux d’entre eux qui permettent aux humains de « voir » ces êtres et d’interagir plus effectivement avec eux sont encore plus rares.

L’Irlande a, plus que n’importe quelle autre région de la planète, la plus grande quantité et variété de Fées et d’Elfes, et c’est en Irlande qu’ils interagissent le plus avec les humains. C’est pour cette raison que le folklore Irlandais est si riche dans ce domaine.

Il y a en effet des groupes abondants et divers d’Êtres Déviques qui habitent les vertes collines et vallées Irlandaises hors du temps. Bien qu’il en existe aussi en Angleterre et en Europe, ils sont plus accessibles en Irlande, plus lucides, plus expressifs, et il y est donc plus facile d’y accéder.

À cause des énergies qui s’y trouvent, il est possible en Irlande non seulement de voir lucidement les Êtres Déviques pendant de longues périodes de temps, mais aussi d’être absolument conscient de la réalité d’une communication, d’une interaction avec eux. Ce qui nous conduit à parler de la Terre parallèle, d’une autre dimension concentrique, du Royaume Éthérique, de la matière et de l’antimatière, du royaume des Anges et des Êtres Déviques.

Maîtres, l’Ascension n’a pas lieu que sur la Terre matérielle, mais aussi sur les Terres parallèles. L’alignement sur le centre galactique provoque aussi une augmentation considérable du flot d’énergie ionisée, appelé plasma d’antimatière, vers les pôles planétaires.

Les Terres parallèles existent dans la résonance de l’antimatière, au sein de laquelle se trouve un énorme spectre d’énergie. En 2012 il y aura une expansion des parallèles dimensionnels qui permettra une meilleure perception des champs de fréquence plus élevée. Nous partageons avec vous une grande Vérité qui peut en troubler certains, à savoir que l’interface entre le Royaume Angélique et le domaine matériel humain est le champ de l’antimatière, et la composition plasmique de celui-ci est ce que vous appelez « Terre Parallèle ou Omni Terre ».

Les interfaces avec votre corps éthérique via le système des chakras sont, en un sens, les accélérateurs qui ont des cônes ouverts dans le champ de l’antimatière. Cela sera connu de tous les humains des prochaines générations. Vous désignez souvent l’antimatière sous le nom de matière sombre. En vérité, et ironiquement, ce que vous appelez matière sombre comporte plus de lumière et de plus hautes fréquences que la matière physique.

Seuls des champs électromagnétiques cristallins particuliers peuvent porter le plasma de l’antimatière, et celle-ci a différentes couches ou dimensions d’intensité. Votre champ Mer-Ka-Na développé peut certes porter cette énergie, et vous transporter avec elle. Et nous ajoutons que le centre de votre existence se situe dans le domaine de l’antimatière, votre demeure avant d’entrer dans la dualité de la matière physique.

 

Pangée, la Terre Pré humaine

Longtemps avant que l’humanité apparaisse sur la Terre, l’Omni-Planète contenait en son sein les forces naturelles appelées Élémentaux. Ces aspects matériels étaient complets, pas seulement sous forme de dense matière physique, mais aussi de spectre complet de matière et d’antimatière, dans lequel les aspects vivants furent projetés et diversifiés avec la conscience complète de la vie « élémentale ». Cela existait alors dans les cinq formats matriciels ou éléments : Air, Terre, Feu, Eau et Éther.

La matière, voyez-vous, existe sous forme de spectres, comme la lumière.

Au tout début de ses explorations du plan Terrestre, l’âme humaine entra dans un état non physique, un état de forme-pensée dans lequel le mental avait, bien sûr, la capacité intégrale de former et de modeler la matière et d’y pénétrer en toute conscience.

Beaucoup d’âmes trouvèrent à s’exprimer dans le royaume élémental, ou plus exactement la matrice élémentale, de ces temps pré-physiques. C’est pour cela que tant d’entre vous, humains, se sentent un lien de parenté si puissant avec ces Êtres Élémentaux. Car beaucoup d’entre vous commencèrent par faire l’expérience de la vie, au-dedans comme au-dehors, dans un état spectral de projection dans la matrice élémentale.

Beaucoup d’humains trouvèrent certes de belles expressions élémentales en tant qu’êtres de lumière comparables à ceux du royaume des Fées. De telles expressions de vie étaient des manifestations non physiques de l’Esprit Divin. Nombreux sont ceux qui associent cela à une vie en Lémurie ou sur le continent de Mu, mais cela eut lieu avant que la planète ne soit en dualité. Sur la Terre pré-humaine du Firmament originel.

Il est inexact de parler de cette époque en termes de temps linéaire. Ni le temps ni l’espace n’existent dans les modalités auxquelles vous pensez.

Certaines périodes sont insérées en tant qu’hologrammes et existent dans des dimensions parallèles. Tout le temps est simultané, et le temps et l’espace sont tous deux des manifestations de la lumière en tant que pensée solidifiée.

La meilleure approximation en termes de date pour cette époque est de l’ordre de 300 millions d’années dans le passé. À cette époque de la Terre holographique, les continents étaient très différents de ce qu’ils sont aujourd’hui. Le spin de la Terre avait un axe et un taux de rotation différents. Le temps n’existait pas dans un format linéaire fixe, et l’expression spatiale était beaucoup plus fluide. La pensée modifiait instantanément la conscience. Vous êtes presque tous arrivés sur la Terre à ce moment pré-humain, en tant que pensée, et avez fait l’expérience de la Terre indépendamment de sa grille ou de sa gravité. Vous avez vécu cela un peu comme une aventure, une manifestation de la pensée, en voyageant de-ci de-là instantanément et en vous dématérialisant à volonté. C’était un temps de non-polarité, avant que la Terre ne tombe du Firmament et ne devienne une Université de Dualité.

C’était une Terre différente, une Terre élémentale de pureté.

Les aspects physiques de la Terre pré-humaine ont subi d’innombrables périodes de grands changements. Les océans s’élevèrent à des niveaux beaucoup plus hauts que ceux de vos mers actuelles. Les terres émergées étaient concentrées en une seule masse appelée Pangée, bien avant la dérive et la séparation des continents, bien avant l’Atlantide et la Lémurie.

En ce temps-là, nombreux furent ceux qui choisirent de s’exprimer sous forme de projection de formes-pensée et de faire l’expérience des Jardins de la Terre à travers les forces élémentales qui définissaient la planète. Ces expressions en tant qu’êtres d’une nature semi-physique mais pas réellement physique permirent à un grand nombre de faire l’expérience de la conscience dans les domaines des quatre éléments. Il y a de vagues réminiscences de cela dans les légendes oubliées concernant les Fées, les Sirènes, les Farfadets, les Dragons, les Gnomes etc…

Élémentaux et Intelligence Divine

Ce que nous appelons le Royaume Dévique consiste essentiellement en aspects projetés des règnes élémental, minéral et végétal, qui trouvent une expression consciente dynamique à travers des véhicules d’énergie électromagnétique et cristalline électrique.

Certaines formes Déviques sont plus avancées que d’autres. Celles des Fées possèdent l’intelligence divine, tandis que d’autres sont plus comparables aux champs inférieurs des oiseaux ou royaume ailé, en ce sens qu’ils sont conscients selon une pensée de groupe par opposition à la conscience individuelle.

L’intelligence plus élevée des Fées les conduit plus volontiers à interagir avec certains humains, mais la majorité est moins attirée par cette interaction rapprochée, et se tient à distance, comme un moineau ou une grive qui s’enfuient si on les approche de trop près.

Toutes les formes Déviques ne sont pas de nature aussi positive ou bienveillante que vous pourriez le croire. Certaines sont une conscience émanant de champs électromagnétiques et il s’ensuit que le positif aussi bien que le négatif sont nécessaires pour équilibrer le spectre électrique. Certaines considèrent les humains comme des frères, d’autres pas. Certaines projettent l’essence vibratoire de l’amour suprême, d’autres sont quelque peu malicieuses et espiègles. Mais toutes sont des formes électriques de vie bio-plasmique pour ainsi dire.

Le Royaume des Fées est constitué d’ élémentaux à base de lumière généralement originaires de l’air. Certaines variétés de fées viennent de l’eau ou des plantes. Dans votre folklore ces dernières sont appelées lutins ou farfadets, et elles ont une vibration positive d’une grande excitation qui provoque souvent chez les humains une sensation associée à l’enchantement et au rire. Elles sont très réelles et existent sur toute la planète. Les Fées tendent à se rassembler dans les zones d’énergie élevée, dans les lieux appelés nœuds de pouvoir ou lieux sacrés. Mais ces lieux sont appelés sacrés et puissants précisément parce que les voiles dimensionnels y sont moins épais. Toutes les variétés de Fées sont particulièrement attirées par les ruisseaux chantants, les petites cascades, les fontaines, les plantes, les champignons et notamment les fougères et les fleurs.

 

Le Royaume des Elfes

Ce sont des Êtres Déviques projetés depuis la terre. Ils incluent les elfes, les gnomes et les trolls. Ils existent dans les forêts et les bois, et certains de leurs aspects sont particulièrement associés à l’Homme Vert. En vérité, tous les élémentaux sont reliés, chaque aspect dépendant des autres, tels que les plantes dépendant de la terre, de l’eau et de la lumière.

Edgar Cayce parmi d’autres mentionna de réelles expériences et interactions avec les fées, lutins et farfadets tout le long de son enfance. Le canal a décrit des expériences avec des fées et des lutins à Skellig Michaël, avec un contact visuel prolongé. Le visuel est un aspect du champ d’énergie à Skellig et en d’autres lieux de l’Irlande où les champs dimensionnels sont concentrés et se recouvrent d’une manière plus perceptible.

Dragons, Sirènes et Licornes

Maîtres, ce que nous allons vous dire surprendra beaucoup d’entre vous, mais les êtres éthériques incluent ce que vous pouvez appeler Licornes, Sirènes et Dragons. Ces êtres bienveillants et totalement conscients existent, et font tout autant partie de la Terre que les humains. Ils possèdent une intelligence divine suprême et sont extrêmement avancés. Ils sont les protecteurs de l’humanité et de la planète, et s’éveillent à un plus grand rôle dans la Détonation Cosmique.

Les Sirènes ou Tritons font partie de l’aspect élémental de la Mer et du Royaume de l’Eau. Ils sont les gardiens des eaux et possèdent l’intelligence divine. Beaucoup d’entre vous ont vécu sous cette forme sur la Terre pré-duelle telle que nous l’avons décrite. Ces êtres sont vus par les dauphins et les baleines et interagissent avec amour avec eux. Mais précisons que les dauphins et les baleines sont des êtres physiques hautement évolués, alors que les Sirènes, qui sont d’un niveau élevé dans la matrice élémentale, ne sont pas physiques.

Les Licornes

Ce sont des projections conscientes en « Esprit » à la fois du règne animal et de la pensée humaine rassemblées en un aspect éthérique des cinq royaumes des éléments. Vos autochtones interagissaient souvent avec des formes conscientes évoluées du règne animal en tant que totems, comme l’Ours, le Loup, le Puma etc…Le processus d’interaction avec l’énergie d’esprit de groupe de ces animaux créait une très réelle interconnexion de formes-pensée au cours de laquelle une très réelle énergie était produite sous forme éthérique. Ce ne sont pas des énergies élémentales, mais de très conscientes énergies de l’antimatière ou du royaume éthérique.

Du fait que la Licorne faisait partie d’une manière si focalisée du folklore de la Grande Bretagne, de l’Irlande et de l’Europe, ces formes existent consciemment et indépendamment, surtout dans les champs d’énergie concentriques d’Irlande, de France et d’Angleterre du Sud-Ouest. Il en va de même pour l’Esprit du Bison, de l’Aigle, de l’Ours, du Loup, du Jaguar et d’autres, qui existent sous forme tangible dans certaines zones des Amériques, où l’énergie est suffisamment puissante pour qu’une totale projection dimensionnelle soit possible.

Les formes-pensée existent absolument en d’innombrables formats. Edgar Cayce fit allusion à la forme-pensée d’un personnage shakespearien, Cassius, qui assistait à un de ses cours à Virginia Beach, et qui était très conscient et désireux d’apprendre. Allez imaginer cela ! Bien que ces formes ne soient pas d’origine élémentale, elles existent dans les mêmes fréquences dimensionnelles parallèles que les élémentaux.

Les Dragons Sacrés

Ce sont des êtres bienveillants et pleinement conscients. Ils existent certainement et ont existé sur la planète bien avant l’humanité. Ils possèdent une intelligence divine suprême et sont extrêmement avancés. Ce sont des protecteurs de l’humanité et de la planète et ils jouent un plus grand rôle dans la Détonation Cosmique. Ils sont des Maîtres de ce qu’on appelle la kundalini de la Terre et sont, à ce titre, impliqués dans les aspects d’engineering des bien nommés lignes-courants dragon et lignes Ley, qui sont en fait les artères de la force de vie sur votre planète. Ils assument à présent un plus grand rôle, notamment dans la formation de nouvelles lignes d’énergie au sein des émissions électromagnétiques cristallines de la Détonation Cosmique, ou expansion cristalline de l’Ascension dans les courants Ley.

Vos cultures des anciens temps n’avaient-elles pas des contes et légendes invoquant ces êtres ? Et il y eut même des religions en Asie qui leur rendaient un culte. Ils sont extrêmement avancés et totalement conscients, et ils se trouvent sur la Terre depuis le début. Nous vous disons qu’ils sont des « Dragons Angéliques » bienveillants qui font partie des Maîtres Ascensionnés.

Ne les confondez pas avec les méchants dragons des mythes et du folklore qui capturent des princesses et les retiennent dans des châteaux et des cavernes. Et ne croyez pas aux théories à sensation d’une prise de contrôle de votre planète par des reptiliens malveillants.

Vos légendes Arthuriennes, qui comportent des dragons crachant du feu et capturant des princesses, sont effectivement des mythes, et les descriptions sont déformées et très obtuses.

Nous vous disons qu’autrefois, avant la Lémurie et l’Atlantide, des dragons malveillants venus de Zeta Reticuli pénétrèrent sur le plan terrestre. Mais ils furent combattus et chassés par les dragons bienveillants qui se trouvent toujours sur votre planète. Bien que leur nombre ait beaucoup diminué, ils ont toujours été là, sont de grands protecteurs de votre planète et travaillent étroitement avec les énergies de la kundalini planétaire.

Il existe aussi des extraterrestres de nature reptilienne. Tout comme les humains, certains sont bienveillants et d’autres agressifs. Il y eut des périodes, au cours du développement de la Terre, où des reptiliens tentèrent d’entrer sur le plan terrestre, et pas toujours animés de bonnes intentions. Ce NE sont PAS ces êtres dont nous parlons.

Les mots dragon, serpent ou reptilien font trembler de peur les humains du monde occidental et les conduisent à les associer au mal ou à les considérer comme des mythes folkloriques. La métaphore de Saint Georges terrassant le dragon ou d’autres versions de cette histoire ont été implantées par l’Église pour éradiquer le paganisme et asseoir son règne. Mais dans de nombreuses autres cultures et religions, notamment en Asie, le dragon était révéré et considéré comme une source de sagesse, de divinité et de « bonne fortune ».

Il existe une forme Dévique d’êtres « dragonesques » dans le royaume élémental, mais ce ne sont pas les Dragons Sacrés Totalement Conscients dont nous parlons. Ce sont plutôt une forme consciente d’élémentaux, des projections de l’élément Feu. Les indigènes ont souvent utilisé des êtres Déviques du Feu dans leur cérémonies, en désignant un Gardien du Feu ou un orateur de l’Esprit du Feu dans les quêtes de vision et les danses rituelles. Il existe aussi des projections élémentales du feu considérées comme des salamandres ou symboles de feu éthériques.

Les êtres divins totalement conscients dont nous parlons vivent dans la Terre intérieure, particulièrement dans les régions volcaniques, et certains d’entre eux sont attirés par les hautes montagnes cristallines. Ils ne font pas partie du règne élémental électromagnétique bien qu’ils soient étroitement alignés sur les énergies cristallines et électromagnétiques de la Terre.

Certains d’entre eux sont d’une taille massive, mesurent jusqu’à 50 mètres de long et irradient une lumière dorée. Ils existent principalement dans une dimension parallèle plus élevée, mais s’incarnent aussi dans votre monde physique. Ce sont des êtres de lumière dorée qui prennent une part active dans le mouvement des énergies sur votre planète. Ce sont les gardiens de certains de vos portails inter dimensionnels. Ils sont certainement dotés d’intelligence divine, à la fois physique et éthérique.

Les Êtres Cristallins

Beaucoup d’entre vous sont au courant de la conscience des pierres précieuses et des cristaux, et travaillent avec les Êtres Cristallins. Ils sont la plus haute forme de projection élémentale minérale et possèdent une intelligence suprême. Les Cristaux sont conscients par nature et structure géologique dans la projection du Règne Minéral. Les Cristaux et pierres précieuses possèdent une conscience de nature triple et sont capables de jouer le rôle de gardiens des lieux, de transmetteurs et de récepteurs de tout leur Être. Ils véhiculent la lumière, et celle-ci élargit la conscience dans la perfection matricielle de la forme cristalline.

Les zones où se trouvent des cristaux naturels projettent un aspect élémental particulier qui se manifeste sous forme d’orbes et de courants étincelants. L’Arkansas et le Brésil abondent en aspects de ce type.

....

Source : http://www.blogdelazare.com/article-message-de-metatron-elementaux-...

*
* * *
* * * *

Que sont les Devas ?

L'image décrite ici a été prise en Pologne à Bhrugu Healing Center Aranya. Orion explique les aspects des Devas

Le mot «Deva»  vient du sanskrit et signifie "un être de lumière brillante" et est utilisé pour indiquer les êtres non-physiques, ou esprits de la nature. Devas ont une connaissance intrinsèque des motifs cosmiques, les relations et natures harmonies. La conscience des Devas est dirigée vers l'expansion créative tout en étant toujours conscients de leur environnement cosmique.

Ils n'ont pas la forme que nous comprenons forme dans le monde physique. Dans leur, royaume astral, ils sont comme des vortex ouverts fluidiques de la conscience cosmique. Ainsi nous les voyons sous une forme plus ou moins humaine, mais en essence, ce ne sont que des tourbillons d'énergies.

Garder une partie de votre jardin sauvage est essentiel pour travailler avec les Devas de jardin dont ils ont besoin, une partie du jardin qui est laissé à leurs propres dispositifs afin qu'ils puissent se reposer et jouer dans leur propre espace, c' est ce qu'ils aiment ! Honorez-les en leur laissant leur propre lopin, et ajoutez quelques beaux de plage ou des morceaux de bois flotté, et peut-être un petit plat en terre cuite qui se remplit de l'eau de pluie pour eux.

Chaque plante, fleur sauvage, arbustes, arbres et herbe a son propre «deva» ou "fée", et en se connectant avec ce "deva" et en demandant son aide dans les plantes saines en croissance, nous pouvons améliorer la fertilité de tout ce qui croît dans notre jardin.

Demandez à vos fées de jardin pour leur aide dans la croissance de choses dans une certaine partie de votre jardin. Il est bon de s'asseoir tranquillement à l'endroit que vous souhaitez cultiver, fermez vos yeux et respirez doucement et rythmiquement. Après quelques moments où vous vous sentez très calme et très détendu, syntonisez mentalement  le deva que vous essayez de contacter, et puis demandez son aide dans la croissance de cette plante à la perfection. Chaque fois que le traitement avec des fées et autres lutins, vous devez laisser un cadeau quand vous demandez leur aide, et il doit être quelque chose de la nature, une belle pierre ... une pomme de pin .... ou une fleur ..... Et ne jamais oublier de les remercier pour leur aide!

Si vous vous asseyez tranquillement dans le jardin , dans un état ​​méditatif, sur une journée ensoleillée encore chaude, vous pouvez juste voir juste au bord de votre vision de petits mouvements, ou même avoir un aperçu très rapide des fées elles-mêmes, ou un flash de lumière qui passe dans le coin de l'œil.

Ils ont de la mémoire et ont appris des expériences passées. Ils sont conscients et intéressés par les archétypes du domaine dans lequel ils travaillent. Par exemple, le deva des chênes est seulement intéressé par la croissance des arbres de chêne, un deva du paysage est seulement intéressé par les formes de vie de ce paysage, un deva de guérison fonctionne uniquement avec les énergies de guérison. Il est donc inutile de demander à un arbre Deva chêne comment guérir un corps humain.Devas sont seulement compétents dans leur domaine propre.

Abandonnez-vous au silence de la conscience Devic et écoutez ce qu'ils essaient de dire ~

Devas sont toujours prêts à aider les gens. Mike et moi sommes bénis d'être en mesure de passer notre temps avec les plantes de notre Terre mère Gaia dans le cadre du travail de notre vie. Nous allons écouter le "Jardin de Deva" dans notre jardin pour toujours être conscients de la connexion que nous avons à notre planète et de l'unité avec la vie de la plante et les Deva qui y résident.

source : http://www.devasgardens.com/node/1

* * *

Les Jardins de FINDHORN en Ecosse sont là pour le prouver :
Le meilleur engrais, C'EST L'AMOUR.

Les Jardins de Findhorn   

Le livre Les Jardins de Findhorn est une expression de l’amour et de l’énergie de la famille Findhorn tout entière. Il a été réalisé entièrement par la communauté, à l’exception de son impression.

Sur les dunes de sable stérile balayées par les vents, les plus merveilleuses des plantes et des fleurs, les plus extraordinaires arbres et légumes ont pu pousser. Ce livre raconte l’histoire de sa naissance, – comment Peter Caddy et ses collaborateurs ont découvert la manière de contacter les esprits de la nature et les dévas, et de coopérer avec eux.
Même les plus cyniques sont incapables d’expliquer ce fait. Les meilleurs experts agronomes ont déclaré que, dans les premières années, le compost et les soigneuses méthodes de culture biologique seuls n’auraient pu permettre d’obtenir ces résultats sensationnels. Aucun engrais chimique n’a jamais été utilisé et le terrain était aussi stérile et peu productif que possible. Il devait y avoir un autre facteur.
Ce jardin est un défi et une immense source d’espoir. Si un groupe de personnes a obtenu ces résultats, d’autres aussi peuvent suivre cet exemple. En cette époque de famine menaçante, ceci montre une nouvelle façon de rendre la terre plus prospère. Mais cet exemple dépasse de beaucoup celui d’un moyen pratique d’obtenir des légumes plus gros et de meilleure qualité. Il s’agit d’une vision, et, sans vision, nous le savons, les êtres humains périssent. 
L’existence des mondes des dévas et des élémentaux était bien sûr reconnue et rapportée par de nombreux mystiques et clairvoyants, ainsi que par les populations celtes de l’Europe de l’ouest qui voient toujours aujourd’hui « le petit peuple ». Ce que Findhorn a accompli par un contact direct et conscient a cependant une signification profonde. Cela démontre de manière tout à fait concrète que la croissance végétale n’est pas seulement un processus mécanique. Il semble que des myriades d’êtres vivants et intelligents sont au travail à l’intérieur des fleurs, des feuilles et des racines… 

Une perspective personnelle et planétaire

Plus de 45 ans se sont écoulés depuis les débuts de la Communauté de Findhorn et du travail pionnier de co-création avec la Nature. La Communauté s’est
considérablement élargie et diversifiée depuis, et compte aujourd’hui 300 à 400 personnes ainsi que de multiples projets, initiatives et associations. Cependant, les principes fondamentaux restent les mêmes et sont le ciment qui maintient soudée cette Communauté diversifiée. Se laisser guider par la présence de l’esprit et générer de l’amour dans l’action sont deux principes appliqués dans la culture du jardin et dans la multitude d’activités proposées ici. Ainsi, les membres de la Communauté font chacun partie de l’expérience en cours : créer un modèle de nouvelle culture basé sur des valeurs spirituelles et un respect renouvelé pour la Terre et toute vie.
La nécessité de cette nouvelle culture est devenue encore plus évidente au fil des décennies. Pourtant, l’augmentation de la consommation matérielle constatée au XXe siècle, et la diminution de l’abondance et de la biodiversité sur la planète, se poursuivent de plus belle au cours de ce nouveau millénaire. Un nombre croissant de personnes reconnaît qu’un changement fondamental et radical est impératif si nous voulons survivre aux multiples crises auxquelles l’humanité est confrontée. C’est aussi la condition pour établir une culture réellement durable qui permettrait à l’humanité et toute autre vie de s’épanouir. Quelle est donc la pertinence du travail en coopération avec la Nature à Findhorn et que peut-il offrir aujourd’hui, en réponse à ces problèmes, au niveau personnel et planétaire ? 
Chaque année, la Communauté de Findhorn attire des milliers de visiteurs dont beaucoup prennent part aux ateliers pédagogiques. Ils cherchent des réponses à des questions intimes et profondes concernant leur propre vie, ainsi que des façons d’être plus efficacies d’apporter un changement positif dans le monde. Une proportion importante de ces visiteurs continue d’être attirée principalement par le travail de co-création avec la Nature. Ce fut le cas
pour moi lorsque je suis venu à Findhorn au début de l’année 1978. J’étais attiré par l’opportunité d’avoir un contact et une communion personnelle et profonde avec la présence de l’esprit dans la Nature.
Bien que je sois né et aie passé la majorité de ma vie en Écosse, je n’avais jamais entendu parler de la Communauté de Findhorn dans mon pays. En 1974, je suis parti voyager à l’étranger, un voyage aussi bien extérieur qu’intérieur, dans lequel je cherchais ce qui donnerait un but et un sens à ma vie. Après trois ans et demi de voyage et de travail au Canada, aux États Unis et dans la plupart des pays d’Amérique du Sud, j’allai rendre visite à un ami à New York quelques jours avant de rentrer chez moi. Curieusement, ce fut là-bas, dans le coeur de béton d’une des plus grandes villes du monde, que j’entendis parler de la Communauté de Findhorn et de ses remarquables expériences de coopération avec la Nature. Ce fut un exemplaire du livre « Les Jardins de Findhorn », dans une boutique, qui attira mon attention de manière quasi irrésistible. Je lus le livre en trois jours et sus alors que je rendrai visite à la Communauté dans les semaines qui suivraient mon retour en Écosse. Je sus aussi que ce n’était pas un hasard que de trouver ce livre juste avant de revenir chez moi. A ce moment-là, je commençai à entrevoir les mécanismes intimes de l’esprit, et j’eus le vif sentiment d’être guidé et de prendre une nouvelle orientation dans ma vie.

(Alan Watson Featherstone, extrait du livre)

http://www.jardins-de-findhorn.fr/

Vues : 1894

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:39

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:38

L'herbier des fées de Benjamin Laporte

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:38

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:37

       

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:34

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:34

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:32

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:31

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:30

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 mai 2013 à 1:29

Deva de l'air

Activité la plus récente

Événement mis à jour par patou56
Miniature

atelier de méditation sonores COMPLET à la maison du bonheur

22 novembre 2019 de 19:15 à 20:45
hier
GARNIER est désormais membre de L'Unité
hier
Vidéo publiée par Dominique VANDENBERGHE
hier
Événement mis à jour par Tanguera
Miniature

La danse pour les Nuls à Salle des Lentisques

18 novembre 2019 de 16:30 à 17:30
Mardi

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation