Je suis ce que je suis Publié par Pascale Arcan

Je suis ce que je suis

Publié par Pascale Arcan le 10 jan, 2013 sous CHRONIQUES, CHRONIQUEURS, ÊTRE SOI OU NE PAS ÊTRE, MANCHETTES, Pascale Arcan, THÈMES |

changer

Combien de chemins ai-je suivis depuis ma renaissance sur cette Terre d’accueil ? Combien de définitions de la vie, ai-je appris ? Combien de routes m’a-t-on proposé de suivre ? Combien de fois me suis-je perdue pour me retrouver encore ?


Tant et tant de questions qui me font réfléchir chaque jour au bienfondé de mes actes, de mes pensées, de mes valeurs, sur ce parcours qui se déroule sans fin, sous mes pieds curieux et parfois craintifs.
Je me rappelle d’où je viens, de cette illusion collective que j’ai voulu expérimenter. Mais je ne sais pas vers où je vais progresser, ni comment, ni même si je serai accompagnée de ceux qui me ressemblent, ou de ceux qui jouent encore dans la cour de récréation du silence des âmes.


Beaucoup, tout autour de moi, continuent à créer leur monde de fiction, en relation avec leur perception du moment. D’autres s’enlisent dans des méandres de la gourmandise du savoir, mais ne peuvent l’intégrer ou l’appliquer dans leur réalité. D’autres se sont assis au bord de cette route, et me font signe qu’ils préfèrent en rester là, car tout est devenu trop compliqué.


Il est vrai que se laisser porter par les actualités de la télévision, par les jeux de hasard, par les longs métrages de fictions, par les besoins multipliés chaque jour, qui essaient de nous rendre cette vie plus belle, plus colorée, plus légère, est une expérience des plus pénible, des plus tragique. Car elle m’éloigne volontairement de Moi-même.
Mais à qui ou à quoi sert tout ceci ? Puisque chaque forme d’expression a son « utilité », même s’il nous est pénible de les accepter ou de les comprendre toutes. A quoi sert donc de vivre ? Au milieu des malaises, des affrontements, des mensonges médiatiques, des amis qui souffrent ou d’autres qui mettent fin au jeu ?


Chacun d’entre nous est capable de trouver « sa » réponse. Car nous sommes bien des individus, indivisibles, et pourtant totalement distincts au milieu de ce monde qui aime nous faire croire à notre désunion.
Nous sommes le Je dans le jeu et notre immense cour de récréation est le décor qui nous entoure.


Ainsi, que voulez-vous changer dans votre vie, que voulez-vous modifier ? Que préférerez-vous garder sans qu’il y ait la peur du manque ou celle du vide qui risquerait de s’immiscer dans votre plénitude ?
Dans le secret de votre cœur, faites vos choix. Puis, lorsque vous ouvrirez la petite fenêtre de celui-ci, votre raison aura disparu pour laisser la place à votre passion, à votre Amour, à votre Beauté.


Dès lors, vous vous réveillerez vraiment dans la Splendeur que vous n’avez jamais cessé d’être : Vous, tout simplement.
Un jour, la petite fille que je suis a rêvé. Elle est devenue fée, lutine, amoureuse, maman, femme, et tout d’un coup, étoile parmi les étoiles, contemplant la beauté de cette Création magique. Cette Beauté que nous avons tous connue et que nous gardons bien en secret dans le Cœur infini. Celui qui ne cessera jamais de battre à l’unisson avec l’Amour, la Vie, le Tout, Vous et Moi, tout simplement…

Voulez-vous partager ce voyage du Retour avec moi, dans les prochains messages ?

© Tous droits réservés LaPresseGalactique.org, Titre: Je suis ce que je suis

Vues : 238

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

© 2020   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation