Je suis une goutte d'eau ...

"Je suis une goutte d’eau, tombée sur cette Terre comme tant de gouttes d’eau. Par les méandres de mon cerveau lent, je stagne dans des mares d’idées noires ; je roule des rivières de misères, je coule, je mousse... Je regarde ce chemin parcouru, une vie de rêves et de combats, d’espoirs et d’éclats de vivre...

Puis, ce matin-là... Un matin où, subrepticement, par hasard, par la lumière d’une petite fissure dans mes rêves, je découvrais l’océan !

Alors je reste là, sur le cul. Je pleure et je ris en disant :

« Nom de Dieu ! Vous êtes beaux ! »

Je le savais pourtant, depuis bien longtemps. J’avais appris. Je le disais aussi, à ceux-là que je savais dans le tourment de ces mauvais temps. Je voyais toutes ces gouttes d’eau, toutes différentes mais pourtant toutes eau. Tous ces êtres sur la Terre qui ont chacun délibérément choisi de plonger dans la vie par amour et pour l’amour, pour servir la Vie. Je comprenais cette phrase dite il y a deux mille ans :

« Tout a un sens ! ».

Je comprenais ce sens qui, tout à coup, me paraissait être une évidence. Et je restais abasourdi par cette magnificence

Et j’ai envie de crier :

« Eh ! Oh ! Regardez ! Il est là ! L’océan ! Nous sommes tous eau, séant ! Venez voir ! »

Tout, dans la vie, a un sens. Et quand je comprends ce sens, alors, je change de regard. Je ne cherche plus à changer le monde, les gens ni moi-même. Parce que je sais que tout est parfait.

Ce sens ? C’est que je suis une goutte d’eau, parmi des milliards de gouttes d’eau, qui sont toutes eau. Il n’en est pas une de moins bonne, ni même de meilleure : elles sont toutes complémentaires, venues sur cette Terre pour expérimenter la Vie, au service de l’Amour. Elles ont toutes abandonné leurs consciences, tout ce qu’elles étaient, par amour et pour l’amour.

Alors, quand je vois ces gouttes d’eau, je suis émerveillé ! Je suis radieux, d’une euphorie qui n’a pas de nom. Je suis fier, d’une fierté qui me bouleverse et me fait pleurer à grosses larmes quand je la dis. Je suis respectueux, infiniment, devant tous ces Maîtres magnifiques !

La reconnaissance (par les autres ) de ce que je suis n’a aucune importance ! Ce qui importe, c’est le regard que je porte sur l’autre. Merci d’être ! "

(Pierre Fosséprez - Les coquelicots)

" Si vous avez l'impression que tout ce que vous faites de bien pour les autres
n'est qu'une goutte d'eau,
songez que toutes les gouttes d'eau mises ensemble forment un océan. "

(Mère Téresa)

Vues : 5683

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de CATHY FROMENT le 6 septembre 2014 à 10:35

Commentaire de CATHY FROMENT le 17 août 2014 à 10:05

Commentaire de CATHY FROMENT le 17 août 2014 à 10:03

Commentaire de CATHY FROMENT le 17 août 2014 à 10:03

Commentaire de CATHY FROMENT le 17 août 2014 à 10:00

Merci Pascal

Commentaire de Pascal Cadart le 16 août 2014 à 20:52

Je ne suis qu'une goutte, une goutte d'eau
Qui avait le moral à zéro

J'ai quitté la route qu'on m'avait creusée
J'avais trop envie d'être écoutée

C'est l'histoire d'une goutte
Incitant d'autres gouttes
Doucement goutte à goutte à déborder

Quand la goutte est pleine
C'est la goutte en trop
Qui entraîne les autres gouttes d'eau

Je ne suis qu'une goutte
Une goutte folle
Dégoûtée, noyée dans un ras-le-bol

J'ai pleuré ma vie, inondé la plaine
J'ai défait mon lit, y'en a qu'ça gêne

C'est l'histoire d'une goutte
Incitant d'autres goutte
Doucement coûte que coûte à déborder

Une goutte c'est de l'eau
De l'eau en prison
J'ai pas envie d'être une goutte mouton

Je ne suis qu'une goutte, une goutte d'eau
Qui avait le moral à zéro

J'ai quitté la route qu'on m'avait creusée
J'avais trop envie d'être écoutée

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation