L’Énergie Féminine fait peur : elle a pour mission maintenant, de mettre un terme à la malédiction...

https://fargin.wordpress.com/2013/03/28/les-racines-de-nos-souffran...

Allégorie de la Spiritualité


(...)

Quant à la spiritualité, elle est universelle et n’est pas forcément associée à la foi d’un Dieu, c’est plutôt une élévation personnelle, une sorte de prise de conscience du lien entre le monde matériel et l’esprit.

Il est clair que l’origine de nos souffrances est à chercher dans la religion et non pas dans la spiritualité. Celui qui cherche à nous guider, nous contraindre, nous faire souffrir ou nous dominer comme des moutons, c’est un, ou plusieurs Dieux !

Partons donc à la recherche de l’origine de ces Dieux.

L’origine des 3 grandes religions du monde

La majorité du monde est dominée par trois grandes religions le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam.

(...)

En d’autres termes, les trois plus grandes religions du monde, à travers la Bible ou le Coran, viennent de la même source, des enseignements d’Abraham et de ses origines.

Il est reconnu que le Judaïsme est le plus ancien et représente les bases de référence des deux autres religions. Le christianisme est né au début du 5ème siècle après JC, alors que selon la tradition, l’islam est révélé à Mahomet au 7ème siècle après JC.

(...)

Si on remonte au temps de Moïse, il paraît évident que les Hébreux (ancêtres des Juifs), ont subi une très forte influence égyptienne, due à leur séjour prolongé en Égypte. (...) De plus, il ne faut oublier que Moïse lui même, selon la Bible, a été élevé comme un prince égyptien, ayant accès aux secrets les plus gardés, enseignés dans la maison de vie de Pharaon.

Dans l’histoire antique des Juifs, il existe une autre influence majeure qui a certainement lourdement contribué à une bonne partie de la culture judaïque, c’est la longue période de déportation à Babylone par Nabuchodonosor.

Les Juifs se sont tellement intégrés à la culture mésopotamienne que la plupart sont restés sur place, car ils s’y sentaient chez eux. Il faut dire qu’Abraham, leur père spirituel fondateur est né à Ur/Our en Mésopotamie, et que sa sagesse et ses connaissances lui ont été transmises à partir des anciennes traditions de ce pays.

(...)

Faut-il donc chercher les origines de la Bible dans la culture mésopotamienne ? Cela parait incroyable, et pourtant !

En fait, il faut plutôt remonter à la civilisation sumérienne pour trouver des traces de l’origine de la Bible sur des tablettes d’argile, en écriture cunéiforme.

En effet, en ne prenant que quelques exemples les plus connus, de nombreux évènements décrits dans la Bible se retrouvent sur des tablettes beaucoup plus anciennes, datant des origines de la mythologie sumérienne.

(...)

La Genèse, les origines de la création, sont décrites d’une façon étonnamment précise dans plusieurs tablettes mésopotamiennes.

(...)

Il est intéressant de constater que dans la version Sumérienne, on parle presque toujours de plusieurs Dieux, alors que pour la version Biblique, on parle d’Elohim, qui généralement est traduit par le Dieu unique. Cependant, la terminaison en -im d’Elohim, en hébreu s’applique généralement à un nom pluriel.

Y aurait-il eu une confusion de traduction, ou un remaniement volontaire ?

Les comparaisons ne s’arrêtent pas là et sont nombreuses, mais on retrouve également l’histoire la plus célèbre du monde : Adam et Ève et le jardin d’Eden, notamment sur les Tablettes de Ninhursag et Enki, ainsi que sur les tablettes de Kharsag ou Harsag, et sur d’autres également.

(...)

Bien sûr les mauvaises traductions involontaires sont toujours possibles, mais un des éléments est manifeste, dans la mythologie sumérienne, il y a plusieurs dieux (c’est très visible sur les tablettes), et les Juifs déportés à Babylone le savaient très bien, et pourtant, ils l’ont traduit volontairement en un seul Dieu unique.

Mais les modifications sont plus profondes encore, le sens même de certains évènements, ainsi que la finalité des textes, a été probablement détourné.

Dans la version sumérienne, la colonie dominante semble avoir réduit l’homme en esclavage. Les personnages de cette colonie sont de toute évidence supérieurs en tout point aux humains, mais le fait même qu’ils aient besoin des hommes pour les aider dans leurs tâches logistiques, montre que ce ne sont pas forcément des dieux, au sens divin. Par contre, ils sont vus comme des dieux par les hommes.

(...)

Où sont la moralité et l’intégrité divine que l’on attendrait d’un ou de plusieurs dieux ? Il semblerait qu’ils agissent plutôt comme des dominants, pour servir leurs propres intérêts.

Le fait que c’est la femme qui est à l’origine de ce déclenchement de situation, est complètement détourné ici.

En effet, à aucun moment il est dit que c’est la femme qui décide d’enfreindre la loi, comme le dit la Bible. Il y a de grandes chances que la transmission à la femme soit plutôt symbolique dans le sens où c’est elle qui engendre l’humanité. Transmettre à la femme la connaissance, c’est garantir la propagation du savoir, de génération en génération.

N’oublions pas que dans la mythologie sumérienne, les Déesses ont très souvent plus d’influence que les Dieux.

Le jugement de Dieu, qui est certainement à l’origine de nombreuses souffrances dans le monde, est tout autre dans la version cunéiforme. Certes, l’homme est maudit par la colonie, il est chassé, mais finalement, il est remis à son poste de travail. Aucune malédiction n’existe contre la femme, par contre, l’homme est de nouveau un esclave.

A la suite de cet évènement, Enki (le serpent) sera vu comme un traître envers la colonie des Dieux, et alimentera les conflits permanents entre lui et Enlil, bien connu dans la mythologie mésopotamienne. Il sera vu comme le méchant ; « Lucifer », qui soit dit en passant signifie « le porteur de lumière« (Il apporte la lumière à l’humanité).

Ces conflits formeront des échos sans fin dans l’esprit des hommes, qui reproduiront à leur niveau sous forme de guerres, les combats du dieu du souffle (Enlil) et du dieu de l’eau et des abîmes (Enki), à l’origine des plus grandes souffrances du monde.

Quand à la dérive du dénigrement de la femme, elle est évidente dans la Bible, mais ne vient manifestement pas de l’histoire sumérienne d’origine
Quand à la dérive du dénigrement de la femme, elle est évidente dans la Bible, mais ne vient manifestement pas de l’histoire sumérienne d’or
(...)

Transformation volontaire ou pas, la signification des textes d’origine a été corrompue, et a engendré, sur de fausses bases, les plus grandes souffrances de notre monde, jusqu’à nos jours, véhiculées par les grandes religions.

L'arrivée d'un nouveau monde

Cela remet par contre en cause certain enseignements bibliques. En effet, il est peut-être temps d’admettre que la souffrance n’est pas obligatoire (Elle est créée presque exclusivement par l’homme, lui-même), que la femme n’est pas au service de l’homme, et qu’elle n’est pas à l’origine d’une quelconque faute, et qu’à l’image de la philosophie sumérienne, la femme devrait avoir au moins autant d’importance que l’homme, sinon plus.

En allant plus loin, peut-être faut-il enfin laisser la place à une vision plus féminine du monde.

La Bible parle de l’Apocalypse qui représente la destruction du monde (encore des souffrances !). Apocalypse signifie révélation ou dévoilement ; la révélation de la vérité ?

Certes, une forme de destruction évidente pour tous les mensonges, les corruptions d’informations, l’emprisonnement des destinées de la condition humaine, et la domination du pouvoir masculin !

(...)

Quand allons-nous prendre conscience que l’apocalypse n’est pas une fin, mais le commencement d’une nouvelle vie, de liberté, de partage, de collaboration, de co-création, de subtilité et de véritable spiritualité.

L’arrivée d’un nouveau monde

Vues : 148

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Anne le 27 avril 2015 à 18:43

 lever les voiles sur ce féminin en chacun !

Chemin incontournable. Merci de mettre l’accent sur cette Vérité.


Harmoniser le Féminin et le Masculin en chacun(e) : cette seule étape - nécessaire! se suffit à elle-même pour changer le monde.
Cela passe par la reconnaissance en Conscience - dans la Concentration, la Sensation de la Présence - de la blessure originelle du féminin qu'il est urgent d'extraire de l'inconscient ou du déni.
La Transformation est bien ce chemin intime, pour soi, en soi - et non une série de règles injonctives ou même morales – via le mental - auxquelles se conformer.
De ce chemin intime d'harmonisation du Féminin et du Masculin : guérison du féminin blessé en tout être humain, découle tout le Changement en l'Être et dans le Monde, pour lequel toutes valeurs de la Vie se trouvent Naturellement incluses par le fait d’être Soi-même.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

 http://l-unite.ning.com/profiles/blogs/harmoniser-le-f-minin-et-le-...

 


Activité la plus récente

Événement mis à jour par corinne du sud
Miniature

Soin de groupe "Orgasmie cellulaireRESTE 2 PLACES à Carqueiranne

16 octobre 2019 de 19:45 à 21:30
Mardi
Événement mis à jour par Tanguera
Miniature

Méthode Feldenkrais à Sanary à Salle des Lentisques

9 novembre 2019 de 15:30 à 16:30
Vendredi
Événements publiés par Tanguera
8 oct.
Présence a mis à jour son profil
5 oct.

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation