Il n’y a pas de spiritualité en tant que telle.
Ou bien tout est spiritualité. Chaque pensée, chaque parole, chaque action.

Il y a encore 4 mois je n’aurais pas écrit cela. Il y a encore 4 mois j’avais des croyances, des convictions, je lisais Ramana Maharshi, je pensais qu’il était important d’appliquer les yamas et les niyamas dans sa vie quotidienne. D’ailleurs n’avais-je pas avec profit accompli un travail intérieur autour de ces deux enseignements ? Moi qui coupais sans cesse la parole aux autres, étais désormais capable de les écouter en entier sans les interrompre et de passer en dernier dans les tours de table.

Certes, sauf que. Sauf que mes croyances me cantonnaient dans une vision de la réalité, plus vaste, mais limitée.

Le ciel étoilé lui n’a pas de limite. Pas plus que la représentation du Divin. Ou de la spiritualité puisque c’est le sujet.

Le sujet ? Non, d’ailleurs il n’y a pas de sujet. Il y a juste un Verbe. Le suis qui est dans le « je suis ». Car il n’y a pas de « je ». Il y a bien un Jeu en revanche. Le jeu du Je qui sait qu’il n’est pas je.

Oh, rassurez-vous, l’égo n’a pas disparu. Il est là, il a toujours son utilité. Vouloir le supprimer serait une dépense d’énergie inutile. L’important est qu’il connaisse sa place, un peu comme le chien connaît son panier.

Que vous dire encore ? Je n’ai plus ouvert mon livre de Ramana Maharshi mais je suis contente qu’il soit là et qu’il soit écrit. Je sais qu’il a nourri et maintenu ma faim ardente. Paradoxal ? Certes. Le feu nourrit le feu et l’augmente aussi. Ce qui compte, c’est de brûler. Ses certitudes et ses convictions. C’est un feu de joie, même si quelques larmes s’y mêlent aussi. Grandir ne va pas sans transformations : souvenez-vous de vos premiers boutons d’acné, ou bien observez ces bourgeons qui se transforment en feuilles, fleurs et fruits, tout cela étant déjà contenu en essence dans le bourgeon.

Et Shiva ? Qu’en est-il de Shiva ? Et de mon amour pour lui ? Aujourd’hui j’ai compris que Shiva était l’un des noms qu’ « Il » (ou Elle) se donne. L’un des noms. Et donc tous les noms aussi, comme le bourgeon. Mais l’un des noms seulement.

Je n’aime pas le seulement. Parce que seul ment. Seul est séparé. Les noms ne sont pas séparés. Shiva n’est pas séparé de Vishnu ni de Brahma. C’est moi qui crée la séparation par mon idolâtrie ou adoration.

Soham, soham. Soham Shivoham.

Om shantih,
Yksis

 

Vues : 441

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Pascal Cadart le 22 octobre 2015 à 11:25

Bonjour Iksis,

Voici cette video que je viens de recevoir.

La mort du chercheur spirituel

Elle fait suite à celle-ci.

L'Amour inconditionnel

Ces vidéos ont été filmées lors d'un stage.

Commentaire de Pascal Cadart le 21 octobre 2015 à 18:58

Bonjour Yksis,

Tout est esprit !

Activité la plus récente

Événement mis à jour par patou56
Miniature

atelier de méditation sonores COMPLET à la maison du bonheur

22 novembre 2019 de 19:15 à 20:45
Il y a 4 heures
GARNIER est désormais membre de L'Unité
Il y a 5 heures
Vidéo publiée par Dominique VANDENBERGHE
Il y a 5 heures
Événement mis à jour par Tanguera
Miniature

La danse pour les Nuls à Salle des Lentisques

18 novembre 2019 de 16:30 à 17:30
Il y a 23 heures

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation