Le chemin de la liberté

 

Devenir un être libre, libre de ses attachements.

Est une entreprise qui comporte des dangers

Mes peurs seront-elles plus fortes que ma raison ?

Plus solides que mes compréhensions ?

La vie nous réserve sans cesse des surprises

Elles sont souvent autres que celles souhaitées.

Ce que je peux en dire aujourd’hui au crépuscule de ma vie,

 C’est certain, elles nous font toujours grandir.

 La solitude et le silence apportent les réponses.

 

Lorsque nous décidons de faire se manifester la vie.

Nous ignorons ce que cette vie sera.

Je savais seulement que je porterai en partie la responsabilité du résultat.

Pourquoi devrais-je avoir honte de n’être qu’un humain ?

La vie je le sais, me reconnaît comme son enfant.

L’enfant nourri à mon cœur et mon sein

Lui ne me reconnaît pas.

J’en assume les conséquences sans regret ni rancune.

Seule la vie est importante.

Elle m’offre des beautés que je ne peux nier.

Dans le réel, rien jamais ne se sépare.

  Seulement l’illusion que l’on en a se révèle à l’ignorant.

Le sage comprendra, l’ignorant souffrira.

Le sage pardonnera, l’ignorant fuira.

Je ne peux que prier pour un bel avenir.

 

 

Vues : 241

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de rosem le 7 février 2017 à 15:19

merci pour ce texte magnifique !

 quelle sagesse !

à plus de 70 ans, je souffre encore.....un peu moins.........mais tout n'est pas réglé pour moi.

J espère y parvenir avant de faire mes adieux à ce monde !

Namasté .

Commentaire de Jean-Yves le 1 février 2017 à 19:34

Merci pour ton coin de ciel bleu. Il faisait peut-être gris dans ma petite tête. :o)

Commentaire de DESOUTTER le 1 février 2017 à 19:03

Cher Jean Yves pourquoi trouver de l'aigreur là où se trouve de la lucidité, de la sagesse et de l'honnêteté que chaque être humain se doit en priorité à lui même ? Si non comment grandir dans la sagesse, la connaissance et réussir au mieux son incarnation, je suis tout ce que tu voudras mais je n'ai jamais ressenti d'aigreur un être humain comme son nom l'indique n'est pas encore parfait puisqu'il s'incarne pour apprendre, excepté certaines grandes âmes qui reviennent sur terre pour aider alors quelles n'ont plus la nécessité de s'incarner. je t'envoie sans aucune aigreur mes sourires et un petit coin de mon ciel bleu  Namasté

Commentaire de Jean-Yves le 1 février 2017 à 18:41

Un peu d'aigreur dans ce texte. Est-ce que je me trompe?

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation