Sur quoi est-ce que je porte mon attention?

Cette vidéo fait partie des vidéos à voir et et à revoir jusqu'à ce que nous l'ayons intégré.

L'autre change quand moi je change!

Au travers de cette rencontre en ligne, Armelle nous invite à tous nous joindre dans la conscience que nous sommes le créateur de notre expérience, que rien ne nous arrive que nous n'avons pas voulu. C'est en effet en croyant les pensées qui nous viennent que nous attirons à nous des expériences reflétant ces croyances. Plus on reste dans le même genre de pensées et d'idées, plus notre énergie attire d'autres pensées du même genre, ainsi que des expériences nous montrant où nous nous trouvons vibratoirement.

Mettre notre attention sur ce que nous ne voulons pas ou aller contre n'importe quel mouvement ne fait que renforcer ces choses. Aller vers ce que nous voulons véritablement change le monde, parce que ça nous change!

Prenons 100% de responsabilité de notre expérience et reconnaissons qu'à chaque instant nous avons le pouvoir de tout changer!

C'est ça la liberté!!!!

Plein d'amour
Armelle

www.rencontreenpresence.com

Vues : 489

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Pascal Cadart le 26 janvier 2015 à 15:30

L'autre change quand je change ma vision.

Effectivement l'autre s'écarte si j'ai une vision négative, par contre si j'ai une vison positive, il n'a aucune raison de s'écarter au contraire.

J'ai travaillé avec d'anciens sans-abris.Le responsable leur parlait de leur pauvreté, ils ne se sentaient pas valorisés, ils refusaient de travailler. Dès qu'il était parti, je les valorisais dans ce qu'ils étaient et ils acceptaient de venir travailler... gratuitement. Mais au bout d'une demi-heure de discussion. Un encouragement au lieu d'une critique, c'est la goutte d'huile qui permet le bon fonctionnement.

Si je le considère comme un pauvre, au malheureux, il va rester dans cet état d'esprit.
Si je considère simplement comme un être humain, il va gagner en humanité. Il y en avait un, Bruno, qui était épileptique, handicapé, alcoolique. Un autre, Yves, l'a pris sous son aile. Ils nettoyaient des tuiles pour remettre en état une maison pour loger d'autres sans-abri. Ils avaient leur bouteille de vin avec eux. Tout le temps qu'ils étaient là, ils oubliaient de boire et l'ambiance était bonne.

Il y en avait un autre, Michel, handicapé mental. Il n'arrêtait pas d'embêter les autres pour qu'on s'occupe de lui. Cinq ou six fois par mois, parfois plus, il se rendait à l’hôpital psychiatrique. Deux ou trois fois par semaine, j'allais prendre le café dans sa chambre, tout en lui disant que je pouvais pas faire cela tous les jours. Rien que le fait de çà, il n'allait plus à l’hôpital psychiatrique qu'une ou deux fois par mois et il embêtait nettement moins ses voisins.

Et là aussi un exemple tout simple. Il y a une vingtaine d'années, quand il y avait la queue chez le boulanger, je tenais la porte pour les personnes qui avaient les mains pleines. En très peu de temps, les gens se sont mis à faire pareil.

Aucune fréquence vibratoire n'est nécessaire, juste un peu d'humanité et là peut-être, quand il y a humanité la fréquence vibratoire augmente. Parler de fréquence vibratoire est virtuel. Est-ce que cela va aider ou faire grandir quelqu'un? Je crois que la plus grande fréquence vibratoire est celle de l'Amour désintéressé et pour le reste Armelle le dit admirablement et avec simplicité dans cette vidéo. Et, pour moi, il est évident que ce qu'elle dit, ce n'est pas l'expérience d'un autre, elle le vit.

Que le meilleur soit!

Commentaire de Gabriel le 25 janvier 2015 à 20:05

 L'autre change ( ou s'écarte ) quand moi j'ai changé ma vision.

 Combien ici en ont fait l'expérience.

 Dans une proximité ce peut être possible, il faut de bonnes volontés et un désir de changer,

dans le virtuel cela me parait difficile. Il manque les fréquences vibratoires liées aux différents niveaux de consciences.

Commentaire de Pascal Cadart le 25 janvier 2015 à 18:01

Comme il est dit dans ce message, revenir à cet espace de paix et de silence.

C'est là que les choses se mettent en place. Tous les conditionnements, toutes les croyances limitantes vont tomber d'elles-mêmes.

Tout se passe en nous, la véritable libération est intérieure.

Notre seul ennemi, c'est nous-mêmes. Il n'y a pas de monde extérieur à moi qui a un pouvoir sur moi.

La véritable compassion, c'est de reconnaître l'autre dans l'infinitude de ce qu'il est. Il n'y a rien à juger.

L'autre change quand moi j'ai changé ma vision.

Commentaire de Gabriel le 25 janvier 2015 à 14:09

Pascal,

dis-nous plutôt comment la phrase résonne en toi.

Commentaire de Pascal Cadart le 24 janvier 2015 à 19:07

Gabriel,

Peux-tu préciser ta pensée? Qu'entends-tu par développement personnel fait par l'un?

Commentaire de Gabriel le 24 janvier 2015 à 18:13

 C'est vrai, mais Il s'agit plutôt de développement personnel fait par l'un.

Commentaire de Ailedeau le 18 janvier 2015 à 20:16

Merci Pascal ......pour cette vidéo riche en enseignements

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation