Pleine Lune en Poissons – Mardi 9 septembre 2014

Pleine Lune en Poissons – Mardi 9 septembre 2014

mardi matin, 9 Septembre 2014 (à 1h38 GMT soit 3h38, heure de Paris)

Bonjour mes amis,

La Pleine Lune est là, illuminant notre ciel, éclairant nos nuits et nous empêchant peut-.être de dormir tranquillement depuis quelques jours, et si elle nous donne du « fil à retordre » c’est qu’elle s’accompagne d’aspects bien dynamiques : Pluton carré de Mercure, lequel est déjà opposé à Uranus, Vénus opposée à Neptune…

La Pleine Lune de ce mois-ci met en face à face un Soleil en Vierge, pragmatique, intellectuel et bien concret et une Lune en Poissons inspirée, mais donnant un ressenti possible de flou (et parfois même) de confusion ou tout simplement l’impression de planer un peu, symboliquement nos deux « dimensions » (humaine et divine) sont là, dans un « tête à tête » qu’il nous appartient d’harmoniser : cela peut devenir comme chaque fois un duo intérieur ou un duel et cet état de conscience crée à l’extérieur les circonstances et rencontres qui entrent en résonance : des relations paisibles, même si elles sont mouvementées quand nous sommes ouverts et bienveillants ; ou conflictuelles quand nous sommes trop penchés du côté pessimiste de l’aspect. N’oublions jamais notre pouvoir d’attraction et d’alignement sur les forces créatrices !

Le signe des Poissons, tel est donc l’endroit de notre thème éclairé spécialement par le passage de la Lune en ce moment du cycle, lune qui est éclairée par le Soleil en Vierge animé d’énergies bien terrestres, voire très pragmatiques et même calculatrices parfois, tant elles sont mentales.

C’est le point de notre thème où les choses nous sont, au départ de notre vie, le plus inaccessibles, profondément enfouies dans notre inconscient personnel et où les planètes qui y siègent vont s’imprégner de cet inconscient (et de l’inconscient collectif). Nous pouvons être beaucoup baladés à la fois par les injonctions du passé et les suggestions imperceptibles des autres. Je vous rappelle que, gouvernée par Neptune, cette énergie des Poissons est mise en valeur dans notre époque, de façon permanente, depuis que son maître Neptune y séjourne (première entrée en 2011) et cela pour encore un bon bout de temps puisqu’il y restera encore onze années, soit jusqu’en 2025…

Si vous avez beaucoup de planètes ou des symboles dans le signe des Poissons, ou dans celui de la Vierge, vous savez par expérience comment agit, dans le premier cas, la sensibilité qui nous rend si « éponges » des émotions des autres et des flux collectifs, avec tout le poids du conditionnement passé collectif. Et dans le deuxième cas, comment le mental peut vite nous emporter vers la critique spontanée de nous-mêmes ou de l’autre, tandis que les critères imposés par la raison, le rationnel, la logique (et donc souvent la peur de l’ego) prennent le dessus au détriment de l’empathie.

Il est possible d’avoir maintenant un esprit qui cogite beaucoup, qui analyse ou qui a le sens critique (Soleil en Vierge) qui pèse le pour et le contre, tente de faire des choix (Mercure en Balance maîtrise ce Soleil) tout en ressentant beaucoup de désirs, d’émotions, ou en ayant beaucoup de rêves, parfois même d’utopies et d’aveuglement (Lune en Poissons).

La Pleine Lune nous convie à quelques défis soit à garder davantage les pieds sur terre et la tête sur les épaules, à composer avec les lois physiques et terrestres, mais aussi avec le « facteur humain » surtout si nous avons tendance à nous laisser « embobiner » ou « embarquer » dans des situations un peu abusives ou de dépendance ; ou bien elle peut nous permettre de décoller « le nez du guidon », expression qui décrit bien comment les choses peuvent nous aveugler quand nous y sommes trop sensibles ou trop impliqués, ainsi nous avons une opportunité de voir au-delà de filtre en agrandissant notre perception (ouverture favorisée par la Lune en Poissons conjointe à Chiron).

De cette opposition de Nouvelle Lune peuvent  jaillir des prises de conscience qui passeront sans doute par une réflexion et apporteront des réponses plus précises sur des situations que nous traversons ou des relations que nous entretenons et qui ne sont jusque là pas très claires. C’est un moment où le brouillard peut nous d’abord nous sembler épais et nous aveugler quand il s’agit de comprendre les choses et en même temps, c’est une belle occasion de repérer nos propres confusions en miroir des flous que « l’autre » fait planer. À condition d’utiliser notre discernement.

Chiron en Poissons :

Dans un premier temps, Chiron nous donne une impossibilité à nous connecter à notre esprit de compassion, il comporte en lui des rêves idéalistes, des réactions de survie comme l’envie de fuir dans notre monde intérieur et de ne pas vouloir affronter les contingences des hommes et de la planète, à cause d’un fort sentiment de victimisation du notamment à une trop grande sensibilité au monde extérieur. Mais en progression, Chiron devient une ressource de guérison en changeant nos attitudes : il nous permet de nous ouvrir à l’idée que nous faisons TOUS l’expérience de l’incarnation dans l’humanité, nous y sommes tous inclus, nous sommes UNIS dans cette expérience et non ennemis, ni rivaux. Cela permet de s’ouvrir à l’amour inconditionnel de soi et des autres. Car les autres aussi ont leur lot de difficultés et notre sens du dévouement devient aussi une ressource. Non pas qu’il faille « sauver » l’autre mais simplement le comprendre, s’il est ainsi (flou, manipulateur, dépendant, etc. bref, tout ce qui le rend « méprisable » à nos yeux critiques) c’est qu’il est comme nous un pur esprit incarné en tant qu’humain et, à ce titre, comme nous il est soumis au poids de l’inconscient collectif de l’humanité. Cette vision permet de dédramatiser l’impact de nos relations conflictuelles et de se regarder soi avec aussi beaucoup plus d’empathie.

Jupiter en Lion :

Notre première tendance peut être de dire « il est comme ceci, elle m’a fait cela, les gens sont ceci ou cela… » comme si le monde n’était qu’extérieur et que dans l’image que nous en percevions.

Jupiter augmente l’égocentrisme du Lion et son côté narcissique. Mais ce n’est pas forcément négatif ou critiquable, cela dépend de comment nous ramenons les choses à nous-mêmes et à notre centre. Bien sûr, si c’est pour en faire une « affaire personnelle », ainsi que l’écrit Miguel Ruiz (dans « Les quatre accords toltèques ») nous allons croire que le monde est « contre nous » et activerons encore plus le sentiment d’être séparés des autres dans cette matrice.

Mais si le centre devient le point de rassemblement des informations extérieures et que c’est du Cœur Sacré qu’il s’agit, l’amour apaisera en direct toutes les perceptions extérieures, fussent-elles a priori désagréables pour nous. Le Cœur et l’amour qui en émane tout simplement (Neptune en Poissons) peuvent faire de grands « miracles » et permettre de voir clairement les parties de nos vies (eh ! oui, au fond, il s’agit toujours de nous seul) où nous manquons ou avons manqué de discernement et de clairvoyance (Nouvelle Lune en Poissons maîtrisée par Neptune dans ce même signe), mais aussi nos propres incohérences ou erreurs de jugement. Bienvenue à cette phase d’opposition soleil Vierge- Lune Poissons où les choses et les gens nous montrent les conséquences de nos aveuglements et idéalisations: malentendus, résultats qui vont à l’encontre de nos attentes, désillusions et souffrances.

Tout dépend comme toujours de là où nous en sommes sur notre chemin. Mais jouer de l’effet miroir nous permet de façon évolutive de prendre le temps de regarder en soi. Celui dont je n’aime pas et je critique les comportements… Notre question intime peut être : « Quel miroir de moi l’autre me renvoie-t-il ? S’il est flou ou a essayé de m’embrigader, quelle part de moi n’est pas vraiment « incarnée » et ne sait pas ou ne désire pas se connecter à l’humanité ? Qu’est-ce cela m’évoque de si désagréable ou énervant que je préfère critiquer l’autre, les gens, le gouvernement, la société, la nation, le monde, etc. et que je ne veuille pas voir en moi ou que je n’aime pas en moi mais qui s’y trouve bel et bien et fait obstacle à la fluidité de ma vie ? » Le côté acerbe de nos critiques prend comme chemins le jugement et la comparaison et nous éloigne de la bonté qui est en nous. Pourtant l’analyse, quand elle est délicate et centrée, peut devenir un outil fabuleux de progression vers plus de compréhension et d’amour.

L’opportunité de Saturne en Scorpion
en aspects de soutien à la Nouvelle Lune :

Ainsi quand nous voyons subitement que l’autre s’est comporté avec nous de façon floue ou en tentant de « nous endormir » avec de fausses promesses, nous avons la responsabilité de ramener ce problème à nous. Saturne est là pour ça, pour tirer de l’expérience terrestre un enseignement et un guide à suivre à partir de nous : c’est à l’intérieur de nous que Saturne en Scorpion permet cette alchimie, au niveau émotionnel et en révélant des attitudes parfois profondément inconscientes. Cette interaction de l’autre et nous, à un niveau parfaitement inconscient, est en réalité une source magique de potentiel de transformation.

Bien sûr, pour « bien vivre notre Saturne » en général, il faut avoir le goût de l’effort, et en Scorpion en particulier il est indispensable d’oser se départir d’un ego trop envahissant qui nous leurre en nous faisant croire que ce sont les autres qui sont responsables de tout ce qui nous arrive. La Terre est un champ d’expérience magnifique pour notre esprit si nous le voulons bien.

Dans le plan des prises de conscience, voici une autre question possible : Sommes-nous dans l’acceptation inconditionnelle des choses telles qu’elles se présentent, en gardant la foi (Lune en Poissons) ou dans le contrôle vigilant et incessant de tous les détails (Soleil en Vierge) ? Sommes-nous noyés dans l’océan de notre inconscient avec tout ce que cela peut comporter d’aveuglement ou à l’opposé tentons-nous de rester très terre à terre et dans la réalité bien concrète sans oser rêver ?

Par exemple, si « j’oublie » de payer mon loyer parce que je suis trop dans mes émotions et trop soumis à mes dépendances, si je reste dans l’inertie des situations chaotiques où je me réfugie dans l’alcool ou la drogue (situation très Poissons) ou encore que je m’immerge dans la dépendance affective sans discernement et en souffrant les affres des amours romantiques (autre exemple de situation très Neptunienne) je peux facilement me raconter que je suis victime et me faire passer pour un malheureux ou une malheureuse. Mais il n’y a pas de malchance là dedans il y a juste un aveuglement de ma part et un refus d’affronter la vie de cette planète avec ses lois et ses cadres. C’est aussi en ce sens que la RESPONSABILITÉ permise par Saturne est sollicitée.

Dans un autre cas, si je ne suis que dans le pragmatique, le concret, la poursuite d’une perfection terre-à-terre, le calcul donnant donnant, l’argent que je dois économiser, le service que je dois rendre ou que j’attends (toutes intentions de la Vierge) mais aussi le regard tout le temps focalisé sur les détails sans « voir plus loin que le bout de mon nez » il est fort à parier que le stress intellectuel va me gagner et que mon mental va m’empêcher de m’ouvrir à une vision plus large, plus transcendante de la vie ici bas. Les choses et les gens alors ne peuvent que me paraître mesquins, rétrécis, et je ne perçois du monde qu’une face extrêmement restreinte. Et là encore, la responsabilité de notre vision nous appartient, sentons nous donc à même d’agir dans cette conscience.

Vénus en Vierge :

Elle participe à une énergie du moment où nos aspirations à faire du tri avec méthode peuvent être réveillées. Ce « rangement » prendra les formes que nous privilégierons : davantage de soin dans la planification de nos journées quotidiennes, davantage d’équilibre dans notre programme alimentaire ou bien une envie de faire du tri dans notre logement afin de la ranger. Sachant que tout est dans la même dynamique possible de faire le clair, faire de la place avec discernement (grande qualité de la Vierge) afin que notre espace intérieur (nous, en relation avec notre habitation) soyons au mieux. D’où le développement personnel si nous en avons besoin ou bien un retour à une hygiène de vie plus stable, par exemple.

Dans l’opposition Vénus Neptune nous retrouvons la confrontation des deux plans : le terrestre (Vierge) et le Céleste, le cosmique (Neptune en poissons). Il ne tient qu’à nous de connecter le Céleste pour le manifester dans la vie de tous les jours représentée par l’ordinaire et la modestie de Vénus en Vierge.

Mars en Scorpion :

En carré de Vénus, donc en lien avec le tri et le discernement , il nous met au défi de décider d’agir avec détermination, puissance, clairvoyance, et de faire table rase des choses inutiles, Mars en Scorpion sait parfaitement faire cela, qui prend son élan créateur dans ses ressentis profonds, sait faire preuve de lucidité et de tranchant quand cela est juste.

Mercure en Balance :

Il exprime ce que nos idées font : des choix permanents entre une chose et l’autre, des positionnements qui seront d’autant plus évolutifs qu’ils seront plus lucides : le carré Pluton Mercure permet cette approche plus clairvoyante si nous le choisissons.

Là encore deux extrêmes :

- Celui qui désire vraiment comprendre et avoir un dialogue clair et équilibré en lui et avec l’autre (Mercure en Balance) aura à la fois le soutien facile d’un Jupiter qui permet le courage (Lion) d’être soi même, donne la foi dans l’amour de soi et le respect de l’autre, la foi en cette joie profonde et optimiste qui habite au niveau du Cœur. Celui là saura alors se servir de la lucidité de Pluton même si cela déshabille son ego et le met face à ses propres contradictions.

- Celui qui sera chahuté par un Mercure en Balance hésitant et plein de fluctuations, qui ne sait pas ce qu’il veut vraiment créer dans sa vie, ne pourra alors pas se connecter au Cœur Sacré et vivra le sextile Jupiter Mercure dans la paresse (Mercure en Balance n’est pas en soi un foudre de guerre !) à se laisser aller à l’injonction égocentrique de Jupiter en Lion, le « et moi, et moi, et moi ? », en quête de valorisation et de reconnaissance personnelle, en attente de l’amour et de la manifestation rassurante émise par l’autre. Et il se trouvera donc dans la soumission au pouvoir de l’autre tandis que le carré Pluton Mercure ne sera ressenti que comme une douleur contraignante et une contrariété de plus.

L’opposition de Mercure en Balance et Uranus en Bélier nous incite au changement radical et rapide, à l’innovation. Sortons de cette façon de procéder où l’autre est notre source permanente de référence, en oubliant que c’est d’abord à partir de l’écoulement des énergies de la Source en Nous que nous avons à agir, à partir de cette graine d’amour semée en Nous, afin d’exprimer ce que l’Univers a choisi de manifester au travers de Nous. Ceci n’est pas une soumission mais un alignement qui permet de nous sentir bien face à nos choix.

Naturellement ceux d’entre nous qui ont beaucoup cheminé et acquis de façon plus sûre une vision équilibrée des choses profiteront de tous les aspects de cette Nouvelle lune, avec une grande joie. Nous sommes très lucides sur ce que la Terre nous offre et lui donnons notre gratitude (Jupiter en Lion), nous vibrons le sentiment d’unicité (Uranus en Bélier) mais aussi d’Unité (Neptune en Poissons). Si nous en sommes là, nous percevons alors notre singularité comme bienvenue, comme une avancée, une percée vers le futur. Nous avons envie d’aller encore plus loin, ouvrir encore plus de portes pour faire davantage de découvertes magnifiques. Nous sommes portés par un grand enthousiasme, ce mot ayant en lui une connotation de soutien divin (du grec ancien enthousiasmós) qui signifiait à son origine l’inspiration par le divin.

C’est ce que je vous souhaite à tous, cet enthousiasme, témoin d’un parfait alignement où nous avons le sentiment d’être portés par la Source Elle-même. Ainsi bien qu’il y ait des moments de diminution, nous gardons toujours une étincelle de foi qui nous permet de croire que ce sont des passages plein de sens, qui sont comme des panneaux de signalisation attirant notre attention et nous invitant à plus de conscience et de vigilance envers nous-mêmes.

Je vous encourage, bien fraternellement, à y croire !

Michka

Source : http://www.vers-la-lumiere.fr/2014/09/astrologie/pleine-lune-en-poi...

La mythologie dit que la déesse de l’Amour et de la sagesse a surgi des eaux de l’océan, Bienvenue dans la pleine lune de septembre. L’eau, source de vie, coule à travers nos veines, permet au coeur de pomper la vie et remplit notre esprit. Notre coeur goûte et connaît la vérité ; notre esprit nous présente les possibilités et les choix. Si le contact coeur-esprit fonctionne, l’harmonie est, la qualité de la vie aussi.

Émotivité, sens amplifié de la sensibilité ; plus grande conscience… les marées de cette pleine lune seront plus élevées, l’eau et la conscience marchent main dans la main. Cette pleine lune de septembre nous ouvre l’oeil face aux profondeurs de l’enfance, les ombres du passé. La victimisation, la toxicomanie ou la dépendance sont des miroirs humains à ces blessures et douleurs. Cette pleine lune pourrait faire éclater les couvercles de tout ce qui sonne "répression", pouvant causer quelques ravages si cela n’est pas dit. Cette pleine lune soutient la guérison et le nettoyage karmique des relations et des engagements dans nos vies.

L’automne est la saison du dosha Vata en médecine ayurvédique : les os, le système nerveux, les jambes, le bassins, les oreilles…il est le temps de se restaurer, de se maintenir chaud, hydraté et enraciné. Méditez sur votre flamme divine. Il est aussi le temps de récolter nos expériences et de continuer à tisser les rêves pour rendre l’ensemble cohérent et calme. L’automne est aussi la saison de l’abondance (incluant la joie, l’amour, le bien-être).

L’esprit intérieur nous demande de ne pas oublier notre responsabilité sur cette Terre, apprendre à résoudre nos problèmes avec l’intelligence créative. Chacune des forces de cette humanité réside dans notre façon de prendre soin de nous sans se couper complètement de ce qui vous entoure. Apprendre à honorer, à écouter l’intérieur et l’extérieur, ainsi l’unité peut exister. Les ressources sont plus larges et la découverte de soi même s’amplifie à un noyau plus intime, plus subtil. En Septembre, guérison libératrice et énergie de soutien.

Le changement est dans l’air sur de nombreux fronts. Ne quittez pas le pont de l’Amour

– Ayung

Source  : http://ayungdari.wordpress.com/2014/09/06/pleine-lune-du-8-septembr... (*)

(*) Nb : pour vivre le 08 septembre cette super lune que nous, nous vivons le 09 septembre, l'auteur du texte ci-dessus se trouve certainement dans l'hémisphère Sud)

La nuit du 9 septembre 2014, super lune en vue !

Après les nuits des étoiles du mois d’août dernier, sachez que vous allez de nouveau en prendre plein les yeux car une super lune est prévue pour ce mardi 9 septembre 2014 à 3h38.

Si la pleine lune n’est pas un phénomène qui passe inaperçu, sa régularité tous les mois en fait un rendez-vous agréable mais pas exceptionnel. Une « SUPER LUNE », c’est autre chose… Elle ne revient qu’environ 4 à 6 fois par an.

Pendant l’été 2014, il y a eu déjà deux rendez-vous d’exception pendant lesquels le satellite naturel de la Terre s’est montré plus brillant que d’habitude. Si vous avez loupé la super lune du 12 juillet et ou celle du 10 août dernier, notez bien la date du 9 septembre à 3h38 exactement car une nouvelle se présentera sous vos yeux.

Rappelons que ce phénomène qui intervient lorsque la Lune se positionne à son approche maximale de la Terre, revient régulièrement dans l’année, les plus extrêmes sont elles plus espacées. La dernière notable était au 19 mars 2011 et la prochaine aura lieu le 14 novembre 2016.

Source  : http://www.quedesbonsplans.com/super-lune/

Vues : 184

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation