Tu le sais. C'est celui qui est capable de comprendre le miracle de la vie, de lutter jusqu'au bout pour ce en quoi il croit, et - alors - d'entendre les cloches que la mer fait retentir dans ses profondeurs.

Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, ils font partie du monde. Souvent ils trouvent que leur vie n'a pas de sens. Mais ils n'ont pas renoncé à le trouver. Ils s'interrogent. Ils refusent la passivité et le fatalisme. C'est pour cela qu'ils sont des guerriers de la lumière. Ne pas jouer le rôle que les autres ont choisi pour soi...

Un guerrier de la lumière fait toujours des gestes hors du commun. Il peut danser dans la rue en se rendant à son travail. Ou regarder un inconnu dans les yeux et parler d'amour au premier coup d'oeil. Défendre une idée qui peut paraître ridicule.

Le guerrier de la lumière se permet ce genre de choses. Il ne craint pas de pleurer de vieux chagrins, ni de se réjouir de nouvelles découvertes. Quand il sent l'heure venue, il abandonne tout et part pour l'aventure dont il a tant rêvé. Quand il comprend qu'il est à la limite de sa résistance, il quitte le combat, sans se sentir coupable d'avoir fait une ou deux folies inattendues.

Un guerrier de la lumière ne passe pas ses jours à tenter de jouer le rôle que les autres ont choisi pour lui. Relier ce qu'on aime et ce qu'on aimerait faire Parfois le guerrier de la lumière a l’impression de vivre deux vies en parallèle. Dans l’une, il est obligé de faire tout ce qu’il ne veut pas, de lutter pour des idées auxquelles il ne croit pas. Mais il existe une autre vie, et il la découvre dans ses rêves, ses lectures, ses rencontres avec des êtres qui pensent comme lui.

Le guerrier permet à ses deux vies de se rapprocher. Il y a un pont qui relie ce que je fais et ce que j’aimerais faire, pense-t-il. Peu à peu, ses rêves envahissent sa routine, jusqu’au moment où il se sent prêt pour ce qu’il a toujours désiré. Alors il suffit d’un peu d’audace, et les deux vies ne font plus qu’une. Devenir ce que l'on affirme être Un guerrier de la lumière est digne de confiance. Il commet certaines erreurs et se juge parfois plus important qu'il ne l'est réellement. Mais il ne ment pas.

Quand il les rejoint autour du feu, il converse avec ses compagnons et ses compagnes. Il sait que les mots qui sortent de sa bouche sont conservés dans la mémoire de l'Univers comme un témoignage de ce qu'il pense. Et le guerrier réflechit : "Pourquoi est-ce que je parle tant, alors que bien souvent je suis incapable de faire tout ce que je dis ?" - Les idées que tu défends publiquement, il faudra t'efforcer de vivre en accord avec elle", répond son coeur.

C'est parce qu'il pense être ce qu'il dit que le guerrier finit par devenir ce qu'il affirme être. Tout guerrier de la lumière a déjà perdu la foi en l'avenir Tout guerrier de la lumière a eu peur de s'engager dans le combat. Tout guerrier de la lumière a trahi et menti par le passé. Tout guerrier de la lumière a déjà perdu la foi en l'avenir. Tout guerrier de la lumière a souffert pour des choses sans importance. Tout guerrier de la lumière a douté d'être un guerrier de la lumière. Tout guerrier de la lumière a manqué à ses obligations spirituelles. Tout guerrier de la lumière a dit oui quand il voulait dire non. Tout guerrier de la lumière a blessé quelqu'un qu'il aimait. C'est pour cela qu'il est un guerrier de la lumière ; parce qu'il est passé par toutes ces expériences et n'a pas perdu l'espoir de devenir meilleur.

Pas d'amour impossible... Pour le guerrier de la lumière, il n'existe pas d'amour impossible. Il ne se laisse pas intimider par le silence, par l'indifférence ou par le rejet. Il sait que, derrière le masque glacé dont se servent les gens, il y a un coeur de braise. Aussi le guerrier prend-il plus de risques que les autres. Il cherche sans répit l'amour de quelqu'un - même si cela implique d'entendre souvent le mot "non", de rentrer chez soi vaincu, de se sentir rejeté corps et âme.

Un guerrier ne se laisse pas effrayer quand il cherche ce dont il a besoin. Sans amour, il n'est rien. Alors je répète : Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, ils font partie du monde, et ils ont été envoyés au monde sans besace ni sandales. Souvent ils sont lâches. Et ils n'agissent pas toujours correctement. Les guerriers de la lumière souffrent pour des sottises, ils se préoccupent de choses mesquines, se jugent incapables de grandir. De temps en temps, ils se croient indignes d'une bénédiction ou d'un miracle.

Les guerriers de la lumière se demandent fréquemment ce qu'ils font ici. Souvent ils trouvent que leur vie n'a pas de sens. C'est pour cela qu'ils sont des guerriers de la lumière. Parce qu'ils se trompent. Parce qu'ils s'interrogent. Parce qu'ils continuent de chercher un sens. Et ils finiront par le trouver.

Paulo Coelho, Manuel du guerrier de la lumière

Voir aussi la vidéo Guerrier de lumière

Vues : 11153

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Juliette le 1 août 2013 à 15:26

Voilà, créer l'Unité en nous ! eh bien je n'y arrive pas ou (alors fugacement, et je sais que ne suis pas la seule !) Englués dans la densité ! Je ne pense pas que l'on puisse réaliser tout seul l'Unité en nous. Tant pis, puisque qu'il faut accepter ce qui est !

Je suis incapable de réaliser mon idéal, et alors ? Pas grave !

Commentaire de Gabriel le 1 août 2013 à 15:22

Bonjour Pascal,

pour moi un guerrier de Lumière ne peut être que quelqu'un qui a connu l' Eveil, tous les autres sont sur le chemin, en devenir.

Avant de s'incarner il a été volontaire pour la mission et a subit une longue préparation.

Le plus souvent il a déjà effectué ce travail dans un autre Système, il sait ce qui l'attend.

Il vient d'une autre Galaxie ....

Il a dépassé la 5° initiation majeure, il n'a pas de part d'ombre.

On peut les trouver chez les indigos, les cristals, les arcs en ciel etc..aujourd'hui,

après les années 40  ils étaient les Star People, les Star Borne, les Starseeds, les Star Helpers,

ils arrivent déjà unifiés, ils sont connectés à leur monade.

Ils ont été recensés vers 1968 par Francie et Brad STEIGER qui ont dit recevoir une vague d'amour chaque fois qu'ils ouvraient leur boite à lettres.

Cela peut être des Walk-in

Ils sont humbles, seuls eux connaissent qui ils sont,

etc....

Commentaire de Pascal Cadart le 1 août 2013 à 11:59

Gabriel, pourrais-tu me dire ce qui dans ce texte gonfle l'égo.

Pour moi le guerrier de lumière de Coelho est à la fois un idéaliste et un désabusé, c'est aussi quelqu'un de sérieux qui ne se prend pas au sérieux. C'est aussi quelqu'un qui cherche un sens au-delà du non sens. C'est aussi quelqu’un qui doute, mais qui avance.

Globalement le guerrier de lumière est un être paradoxal. Il recherche la lumière sans renier ses zones d'ombres..

Comme le dit Juliette, ce sont des asociaux, mais pas dans le sens péjoratif, mais plutôt parce qu'ils ne sentent pas compris et acceptés tel qu'ils sont par une société qui se contente d'une bougie pour s'éclairer. Je pense que nous n'avons pas à nous jeter dans ce monde de séparation, mais nous avons à créer l'unité en nous pour ensuite la faire rayonner autour de nous. A ce moment là nous serons un pacificateur de lumière.

Commentaire de Gabriel le 31 juillet 2013 à 17:30

Bonjour Pascal,

tout le monde peut s'approprier cette définition qui a l'inconvénient de gonfler l'égo.

Etre un guerrier de la Lumière et en exercer la fonction est une responsabilité envers l' Humanité.

Commentaire de Juliette le 31 juillet 2013 à 17:22

En fait, ces  guerriers là, sont des associaux ! Nombreux, nous sommes, des associaux !  Qu'avions nous à gagner à nous jeter dans ce monde de Séparation ? (au point de ne plus arriver à nous en extirper !)

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation