Dans la vie notre miroir c'est l'autre. Ce que nous y voyons et l'image qu'il nous renvoie sont le reflet fidèle de nous-mêmes, de ce qui se passe en nous.

La vie nous propose en permanence des moyens d'information et de réflexion sur ce qui se passe en nous. Ces messages nous sont envoyés à chaque instant par notre environnement et nous donnent constamment des informations justes et profondes. Ils nous sont envoyés par la vie pour nous aider à comprendre qui nous sommes et ce que nous avons a vivre, il s'agit de ''l'effet miroir''.

En observant ce qui se passe autour de nous nous avons un champ inépuisable de compréhension de nous-mêmes. Carl Gustav Jung disait :

''nous percevons chez les autres les milles facettes de nous-mêmes''.


Quel est donc cet effet miroir ?

L'effet miroir signifie que tout ce que nous voyons chez les autres n'est qu'un reflet de nous-mêmes. Lorsque quelque chose nous plaît chez quelqu'un, il s'agit généralement d'une partie de nous-mêmes dans laquelle nous n'osons pas croire ou que nous n'osons pas exprimer.

Lorsque quelque chose nous est insupportable chez l'autre, cela veut dire qu'il s'agit d'une polarité qui nous appartient aussi mais qui nous est insupportable. Nous refusons alors de la voir, de l'accepter pour nous et ne pouvons la tolérer chez l'autre puisqu'elle nous renvoie à nous-mêmes.

Si nous sommes sincères, si nous acceptons sans jugement de nous observer réellement, nous découvrirons vite en quoi l'autre nous ressemble et quand nous avons été comme lui.

La vie est ainsi faite que nous ne voyons, ne percevons, ne sommes attirés que par ce qui nous intéresse, nous concerne. Le phénomène de la synchronicité nous fait rencontrer des personnes qui nous dys-conviennent, lorsque nous avons quelque chose à comprendre, à changer.

Source :
http://muriellemai.freehostia.com/index.php?option=com_content&view=article&id=133%3Aleffet-miroir&catid=41%3Adeveloppement-personnel&Itemid=41

Je reviens sur cet effet miroir parce que j'ai été en plein dedans encore récemment, et puis une amie me demandait plus d'explications sur cet effet miroir, me faisant remarquer que je lui en avais parlé à plusieurs reprises mais qu'elle ne comprenait pas bien le concept.

J'ai donc repris le texte explicatif que je lui avais transmis en introduction pour cette note. Par rapport à tout ce que j'ai déjà dit sur le sujet, j'ai bien aimé qu'en plus ici, c'est la notion de synchronicité qui apparait.

Qu'est ce qu'est la synchronicité ?

C'est la notion que le hasard n'existe pas, Einstein l'exprimait très bien par sa célèbre formule

"Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito".

Je crois sincèrement que ce scientifique avait bien compris qui "il était réellement" et comment fonctionnait l'univers.

Pour moi effectivement, le hasard n'existe pas. Le hasard et les coïncidences sont pour moi l'explication que donnent l'ego et le mental à quelque chose qu'il ne comprend pas et qui lui fait peur car cette notion implique qu'il y a une responsabilité totale dans ce qui nous arrive. Le but de l'existence est d'avancer de plus en plus vers l'amour, amour inconditionnel de soi, ce qui éveille à l'amour inconditionnel des autres, il n'existe pas de séparation entre moi et les autres, nous sommes tous UN.

Dans cette optique, tout est en interdépendance, le but étant l'amour, la Vie se charge toujours de nous proposer des expériences et des personnes qui vont nous permettre d'avancer un peu plus sur ce chemin. C'est ça la synchronicité, tout nous est toujours fourni au bon moment, au moment qui nous est le plus nécessaire pour passer à l'étape suivante.

Il nous reste évidemment toujours le libre arbitre d'y croire ou non, de refuser de voir l'expérience ou même de dire "je suis convaincu que j'ai quelque chose à apprendre mais je ne vois pas encore quoi, j'ai mes limites". Quoiqu'il en soit, tant que l'expérience n'est pas comprise et intégrée, elle se représentera : "si on ne travaille pas sur notre ombre, c'est notre ombre qui nous travaillera"

Plutôt que de voir les choses du côté de la peur, n'est-ce pas plus intéressant de les voir du côté de l'amour, et dès lors qu'il existe une force qui est là en permanence pour nous guider ? nous amener à nous aimer de plus en plus ? nous aimer inconditionnellement ?

C'est dans cette optique qu'existe cet effet miroir, tant qu'on est pas conscient que cet effet miroir a pour but de nous apprendre à nous aimer tel que nous sommes, sans aucun jugement, l'ego qui joue toujours le registre du jugement et de la comparaison ne voudra jamais admettre que ce que vous renvoie la personne miroir en face de vous vous concerne.

Il jouera toujours dans les 2 seuls registres qu'il connait, le registre de l'infériorité ou de la supériorité. Supposons que le miroir renvoie ce qu'on appelle communément un "défaut", la première défense de l'ego est souvent "non je ne suis pas comme ça", et joue donc la supériorité, si un dialogue verbal est échangé avec le miroir et si aucuns des protagonistes ne sont conscients du jeu des miroirs, une lutte d'ego va se faire, montant dans une escalade de reproches. L'ego, si le défaut a été reconnu, va jouer la carte de l'infériorité en partant dans l'autojugement forcément accompagné alors de culpabilité.

De même si le miroir renvoie une qualité qu'on admire, le jeu de l'infériorité peut s'installer en se disant que l'on n'y parviendra jamais, avançant mille arguments que l'autre est beaucoup plus avancé etc. ou si la carte de la supériotité est jouée, on trouvera des arguments que l'autre ne montre qu'une façade etc. On développe des sentiments tels que jalousie et envies à son égard.

Les stratagèmes de l'ego sont faciles à débusquer, dès qu'il y a un jugement, comparaison de n'importe quel ordre, c'est l'ego. Le chemin de l'amour consiste à ne plus se juger, et s'accepter tel que l'on est et où on en est dans son chemin, le chemin de l'un n'est jamais le chemin de l'autre, arrêter de juger c'est arrêter de comparer. Il n'y a pas de course, juste avancer pas après pas, en acceptant ses limites, et ne pas se juger si parfois on juge encore ;)

Il n'y a rien de bien ou de mal dans l'ego, juger l'ego c'est jouer le jeu de l'ego, l'ego c'est juste l'ego mais c'est un chemin de souffrance. Le chemin de l'amour ouvre bien des portes pour que cette grande entité intelligente qu'on appellera du nom qu'on veut mais qui est faite d'amour nous apporte tout ce dont on a besoin,

"Aide toi, le ciel t'aidera" ou "aime toi, le ciel t'aimera",

toute la vie conspire à notre bonheur à partir du moment où on commence à s'aimer.