Je vois un monde merveilleux.
 
Dans ce monde,
  • Il n’y a plus de religion, parce que chacun est relié au divin, chacun fait parti du divin, chacun est le divin. Il n’y a plus de religion parce que l’unité s’est faite dans les cœurs.
  • Il n’y a plus d’hôpitaux, car il n’y a plus de malades, car nous avons en nous-mêmes cette capacité de guérison, cette capacité d’auto guérison. Et nous rendons compte que nous n’avons plus besoin de la maladie puisque nous n’avons plus de mal à dire.
  • Il n’y a plus de pollution car notre esprit n’est plus pollué par nos pensées négatives enregistrées depuis des siècles. Le monde est le reflet de notre pensée.
  • Il n’y a plus de guerre, plus de prison car l’homme est guéri des blessures de son ego. Parce que chacun a pardonné alors le pardon s’est installé sur toute la planète. Et à la fin, il n’y avait plus rien à pardonner.
  • Il n’y plus de pauvres parce qu’il n’y a plus de riches. Nous n’avons plus besoin d’avoir, mais d’être. Plus je donne d’argent, moins j’en ai. Plus je donne d’Amour, plus j’en reçois.
  • Il n’y a plus de cataclysme parce que même la terre s’est apaisée. Chacun se réjouit de la pluie, chacun se réjouit du soleil.
 
Pour parvenir à ce monde,
  • Les religions ont arrêté de prêcher, elles ont mis en pratique leur propre enseignement et elles ont constaté ce qui était juste et ce qui était faux. Elles ont arrêté de condamner et culpabiliser. Elles se sont rendus compte que le seul péché qui existe, c’est le manque d’Amour. A partir de ce constat, elles sont devenues des modèles d’Amour et de Pardon puisque chaque « un » s’est trouvé relié.  
  • Les médecins ont appris à guérir et non plus à soigner. Ils se sont d’abord guéris eux-mêmes et ils ont compris que l’homme n’était pas un rhume ou un cancer, mais un être complet corps-esprit.
  • Je dois d’abord clarifier mon esprit en le remplissant de pensées de paix, d’amour, de lumière, d’harmonie et le monde qui m’entoure deviendra le reflet de mes pensées. Si je suis seul à le faire, seuls mes proches en profiteront. Si nous sommes de plus en plus à le faire le monde va se transformer en une vague rayonnante de purification. La purification de mon esprit conduit à harmonisation de ceux qui m’entourent et l’harmonisation de chacun conduit à l’harmonie de la terre.
  • Le pardon s’installe en pardonnant, plus je pardonne vite, plus vite les tensions s’apaisent. Pour ceux qui ne savent pas pardonner, il existe des méthodes très efficaces d’auto guérison intérieure qui font tomber les barrières intérieures sans aucune souffrance.
  • Les réseaux d’échange, de partage, d’harmonisation, d’ouverture de la conscience nous demandent de ne plus être consommateur, mais acteur. Non pas pour avoir plus, mais pour être plus. Ce n’est pas ce que j’ai qui est important, mais ce que je vis. Le pauvre ne demande pas d’être aidé, mais d’être aimé. Il ne demande pas d’avoir un riche pour le secourir. Il demande d’avoir quelqu’un avec qui partager, non pas ce qu’il a, mais ce qu’il est. Qu’est-ce que je fais là où je suis ? Parce que c’est là où je suis maintenant que je peux commencer à faire quelque chose. Pas plus tard, pas ailleurs. Ici et maintenant.
  • Et à partir de ce moment là, quand l’homme se sera apaisé, notre terre-Mère, notre monde sera guéri, apaisé, épanoui, puisque nous ne faisons qu’un avec lui.  
 
Certains diront « Utopie » et continueront de se plaindre. Les autres entreront dans un processus d’harmonisation et d’ouverture. De plus en plus de personnes feront le choix d’entrer dans cette nouvelle conscience. « Nouvelle conscience » parce peu de personnes encore ont vécu ce que nous allons vivre de manière totalement consciente. Nous entrons dans un monde totalement nouveau.


Ce monde nouveau sera celui de l'expérience du coeur. Tout ce que nous avons appris jusque maintenant va être obsolète, dépassé car nous sommes en train de changer de niveau de conscience. Nous ne pouvons pas savoir d'avance ce qui va passer puisque nous sommes comme le bébé qui apprend à marcher, tombe, se relève et tout à coup, se rend compte qu'il marche. Et après qu'il marche, il va se rendre compte aussi qu'il parle. C'est ce qui est en train de se passer maintenant et nous ne nous rendons de ce qui se passe qu'au moment où ça se passe, puisque nous découvrons le nouveau. La conscience d'amour va tellement s'élever que même les âmes les plus frustres vont se sentir aspirées vers le haut. Cela est déjà commencé, le bébé avance, à pas de bébé mais il est entrain de grandir et cela pas simplement au niveau de la conscience individuelle, mais aussi au niveau planétaire. 
 
Pascal Cadart
Publié par Pascal Cadart sur 10 Février 2012 sur la Pensée activée 

Vues : 360

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Elizabeth DUCHESNE le 24 septembre 2014 à 22:45
Merci pour ce magnifique texte, je vais passer une bonne nuit. Je sais que cela arrivera un jour et j'ai hâte mais serai-je encore là ? J'aime à penser que ce sera au moins pour mes enfants et mes petits enfants......!
Commentaire de Jean-Yves le 1 septembre 2014 à 23:46

Très beau texte. Merci

Commentaire de kauffmann le 22 août 2014 à 8:22

Merci Pascal Cadart pour ce joli texte plein d'espoir et de bien/veillance !

Commentaire de Pascal Cadart le 17 août 2014 à 20:49

Merci Santorine pour cette vidéo!

Marie-Paule, je pense que nous avons être de plus en plus de personnes à faire cette expérience.

Commentaire de Santorine57 le 17 août 2014 à 10:18

" Vite, vite, préparez tout, douceur, amour, écoute ! Levez les voiles de l'illusion de vos croyances. Entrez dans la réelle réalité : l'Unité...

 Réglons toutes nos pensées sur le "La" de l' Amour.. ."

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation