Les quatre saisons.

Il était une fois un homme, père de 4 fils. Il voulait apprendre à ses 4 fils de ne point juger précipitamment. Pour cela il les envoya faire chacun faire une enquête personnelle, ils devaient se rendre à une distance lointaine et aller chacun observer un poirier.

Le premier fils partait en hiver, le second au printemps, le troisième en été et le benjamin en automne.

Quand tous furent partis et revenus, il les rassembla et leur demanda de lui décrire ce qu’ils avaient vus.

Le premier fils dit que l’arbre était affreux, plié et les branches tordus.
Le second dit, « non, il était couvert de pousses vertes et plein de promesses ».
Le troisième n’était pas d’accord et dit « il était couvert de fleurs qui sentait si agréable et je le trouvais majestueux, c’était l’arbre le plus gracieux que j’avais jamais vu ».
Le benjamin secoua sa tête pour bien marquer son désapprobation en disant que les fruits étaient tous murs, lourds de leur jus et plein de promesses.

Le brave homme leur dit alors, « mes fils vous avez tous raison et oui, vous avez tous été à une saison différente et donc chacun a vu seulement une saison dans la vie de l’arbre ». Il leur dit aussi qu’ils ne pouvaient pas juger un arbre ni un être humain en seulement une saison et que l’essence de ce qu’ils sont en réalité ne peut être jugée en seulement une petite partie de vie, car il y a les joies, les peines, les regrets, etc, et qu’ils peuvent seulement être jugé tout à la fin de leur existence. Si tu abandonnes en hiver alors tu manques inévitablement la promesse du printemps, la beauté de l’été et l’accomplissement de l’automne.

Ne laissez pas le chagrin d’une saison détruire toute la joie de tout ce qui est encore à venir. Ne jugez pas la vie à cause d’un passage difficile. Persévérez et n’évitez pas les chemins difficiles qui se présentent à vous et soyez-en sûrs l’avenir est plein de promesses car tout change éternellement.

Vit simplement, aime généreusement, prends soin de toi et des autres grandement. Parles poliment et gentiment et laisse le reste à Dieu ou la Source. Le bonheur te garde doux et en beauté, les expériences te rendent fort et les larmes te gardent humain. Les échecs préservent ton humilité et les succès te font briller, mais seulement Dieu ou la Source te permet de faire tout ça.

Source inconnue.

Trouvé sur Oasis de Paix.

lejardindejoeliah.com

Vues : 5270

Réponses à cette discussion

" Que tire-t-on de cette magnifique leçon des 4 saisons ?
N'oubliez pas qu'en vous, sans exception, réside un merveilleux potentiel divin ! "
(Michel Poulaert )

Voyez vous chères z'âmes amies,

Il est un an quelqu'un se permit de me juger sur ce qu'il croyait voir de moi.

Cet homme est "pasteur" ou plutôt se dit "pasteur" car... pour ma part... le chemin qui est le sien pour être en mesure de guider d'autres êtres humains n'est pas arrivé à un point d'Amour suffisant et surtout de "non jugement".

Cela m'a beaucoup peinée car j'appréciais cette personne sachant ce qui se trouve dans son coeur.

Celui qui me jugea n'est pas celui qu'il est.

En même temps, cela m'a permis d'avancer sur mon chemin de vie.

Une fois de + je compris que moi-m'aime j'avais à entendre qu'il ne faut pas juger sur ce que je vois.

Certes, je croyais être arrivée à  ce "regard" de l'autre qui voit au-delà... mais en même temps dépasser ce... jugement pour me positionner avec la reconnaissance de qui...je suis.

Toute expérience est enseignement de... Vie !

Au lieu d'accueillir ces propos dans la tristesse de ne pas être reconnue... donc un esprit de mort j'avais à l'accueillir dans un Esprit de Vie qui m'invitait à me regarder... me considérer moi-même... avec respect et fierté d'être qui je suis.

Cet Amour indestructible qui... toujours... m'invite à être joie d'être en mon... ici et main tenant à témoigner pour encourager ces autres moi-même à ne pas s'arrêter là où... justement... l'orgueil de ces autres êtres qui se disent posséder : autorité et connaissance... veulent me placer... à terre pour que je ne me redresse plus en clamant haut et fort ma conviction... ma foi en mon Dieu qui est... Amour Inconditionnel !

Oui, j'avais osé m'élever contre ce pasteur et sa manière de traiter ses fidel(e)s... il était donc... sourires... normal que je reçoive les... foudres de sa colère.

Le jour où je lui ai fait face je savais ce qu'il m'en coûterait mais je ne voulais pas que les personnes présentes accueillent sa manière négative de les traiter comme... normale !

Je suis donc... comme tout au long de ma vie... montée au créneau pour défendre ces... autres moi-même.

Seulement voyez vous... ils/elles n'ont pas compris... du moins est ce ce que je crois savoir... car en fait je/nous ignorons tous et toutes quel chemin prend notre... voisin... voisine sur le chemin de l'éveil de l'Amour de soi.

Personne ne s'est levé pour me défendre... bien sûr des regards désolés.

Ma satisfaction de m'être positionnée est ce qui en mon ici-et-maintenant m'invite à poursuivre vaillamment et en conscience de qui je suis... au service de ce Merveilleux et Beau... Maître qu'Est l'Amour Inconditionnel.

Merci Patrice pour ce message posé qui m'invite... une fois de plus... à me ra... conter pour entraîner ceux/celles qui ont à en entendre ce qui s'adresse à eux... elles d'Amour et de Joie du partage d'une petite expérience de Vie ;

RSS

© 2019   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation