Jiddu Krishnamurti "se libérer du conditionnement"

Jiddu Krishnamurti (1895-1986) naquit en Inde et fut pris en charge à l’âge de treize ans par la Société théosophique, qui voyait en lui « l’Instructeur du monde » dont elle avait proclamé la venue. Très vite Krishnamurti apparut comme un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable, dont les causeries et les écrits ne relevaient d’aucune religion spécifique, n’appartenaient ni à l’Orient ni à l’Occident, mais s’adressaient au monde entier. Répudiant avec fermeté cette image messianique, il prononça à grand fracas en 1929 la dissolution de la vaste organisation nantie qui s’était constituée autour de sa personne ; il déclara alors que la vérité était « un pays sans chemin », dont l’accès ne passait par aucune religion, aucune philosophie ni aucune secte établies.

Tout le reste de sa vie, Krishnamurti rejeta obstinément le statut de gourou que certains voulaient lui faire endosser. Il ne cessa d’attirer un large public dans le monde entier, mais sans revendiquer la moindre autorité ni accepter aucun disciple, s’adressant toujours à ses auditeurs de personne à personne. A la base de son enseignement était la conviction que les mutations fondamentales de la société ne peuvent aboutir qu’au prix d’une transformation de la conscience individuelle. L’accent était mis sans relâche sur la nécessité de la connaissance de soi, et sur la compréhension des influences limitatives et séparatrices du conditionnement religieux et nationaliste. Krishnamurti insista toujours sur l’impérative nécessité de cette ouverture, de ce « vaste espace dans le cerveau où est une énergie inimaginable ». C’était là semble-t-il, la source de sa propre créativité...
http://www.krishnamurti-france.org/index.php

Vues : 142

Commenter

Vous devez être membre de L'Unité pour ajouter des commentaires !

Rejoindre L'Unité

Commentaire de Présence le 29 juillet 2013 à 10:00

Merci Bernard pour ton témoignage, je suis bien d'accord avec ton raisonnement ... un pas après l'autre et toujours en présence et vigilance constantes tout au long de notre chemin de vie.

Commentaire de Bernard Bélanger le 29 juillet 2013 à 0:11

J'adore ce bonhomme, cet Homme Bon. C,est vrai qu'il faut parfois se poser des questions mais il ne faut pas demeurer au niveau que mental, il faut amener toutes ces questions aussi au coeur et faire la différence entre le vrai du faux.

Plus nous devenons conscient plus le ''conditionnement'' perd de sa force. S'il est vrai que nous sommes conditionnés par l'extérieur et moi je n'ai aucun doute la dessus alors il faut en déduire que nous pouvons nous même reprogrammer  notre cerveau sans condition car les conditions sont encore des actes d'autorité sources de tous conflits.

Quand l'action suit dans l'immédiat la prise de conscience, tout est possible mais cela prend toute une volonté pour passer de la pensée à l'acte.

Un pas à la fois et le 7e jour reposons nous.

Bonne et douce semaine à chacun(e) d'entre vous.

Commentaire de Présence le 25 avril 2013 à 15:40

Oui Laborie, nous utilisons tous les moyens pour répandre l'Amour et le Paix en nos cœurs !

Commentaire de laborie le 25 avril 2013 à 11:21

merveilleux cadeau que toutes ces vidéos ....amour et paix

© 2020   Créé par l'Unité.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation